Pochette
Switch

The Witcher 3 : Wild Hunt - Complete Edition

Développeur : CD Projekt RED | Éditeur : Bandai Namco | Genre : A-RPG | Physique et numérique
Sortie :🇪🇺 15/10/19🇺🇸 15/10/19🇯🇵 15/10/19
Par Slippy, le samedi 18 avril 2020 à 18:01

Sans doute le projet le plus ambitieux développé sur la Switch, The Witcher 3 aura fait couler beaucoup d’encre sur la pertinence du portage. Néanmoins les développeurs ont su adapter ce titre magistral sur la petite console de Nintendo, mais à quel prix ?

Image

Si vous êtes resté cantonné aux machines Nintendo, il est fort probable que vous soyez passé à côté du phénomène The Witcher, du moins à la naissance vidéoludique de la franchise. Et pourtant la saga a grandement redéfini les codes du RPG, et de ce fait il est devenu une référence dans ce genre-là.

Ce succès commercial est dû à l’entreprise polonaise CD Projekt. Basé à Varsovie, le studio a débuté dans l’édition (et donc la traduction en polonais) de jeux tels que Baldur's Gate. C’est en 2002 qu’il commence à créer un jeu en interne : The Witcher, qui sortira en 2007 uniquement sur PC.
La suite on la connaît, succès commercial, CD Projekt se développe et s’agrandit en exploitant toujours la licence The Witcher, ils sortiront le 2 et le 3 sur consoles et PC cette fois-ci. La saga devient incontournable pour tous les fans de RPG et CD Projekt est devenu un acteur majeur dans le monde des jeux vidéo.

Cette réussite vient également de la richesse de l’univers littéraire du Sorceleur, créé par l’écrivain polonais Andrzej Sapkowski, et par son personnage principal charismatique Geralt de Riv.
The Witcher 3 : Wild Hunt s’est vendu à ce jour à plus de 19 millions d’exemplaires, le succès est colossal. Le jeu, sur PS4, XboxOne, et PC est un chef-d’œuvre à la fois technique et d’écriture, accompagné d’une durée de vie sans pareil.

On a bien du mal à imaginer, en voyant le titre fonctionné sur les supports d’origine, comment la Switch pourrait faire tourner le jeu doté d’une réalisation « très haut de gamme » et pourtant c’est le challenge que le studio Saber Interactive s’est donné.
L’entreprise américaine, relativement jeune, n’était pas vraiment connu pour des jeux sur console Nintendo (1 seul jeu, Shaq Fu: A Legend Reborn, en 2018 sur Switch), mais plus pour leur collaboration dans le développement sur des licences telles que Halo.

ImageImageImage
Image

Avant de rentrer dans le vif du sujet, faisons un point sur le scénario. On retrouve le sorceleur, Geralt de Riv, qui va partir à la recherche de sa fille adoptive Ciri qui est traquée pour ses pouvoirs ; Garalt va tout faire pour la retrouver. Ce dernier va rencontrer toutes sortes de personnages, des alliés, des anciennes relations, et bien sûr tout un tas d’ennemis.
L’écriture, intelligente, immersive et passionnante, s’articule sur les très nombreux choix que vous devrez faire lors des phases de dialogue. Ces choix ne sont pas manichéens (bien ou mal), les décisions que vous allez prendre auront des incidences heureuses ou malheureuses sur le cours de l’histoire.

Peut-on quand même comprendre l’histoire du jeu sans avoir joué aux précédents volets ? Oui et non ! Il est évident que si on découvre la série à travers The Witcher 3, on passe à côté de certaines références, d’intrigues ou d’enjeux. Cependant certains dialogues sur votre passé (et des choix que vous auriez pu faire) permettent de combler en partie votre absence sur les précédents jeux.

Sur le plan de la réalisation il est évident que la Switch a du mal à supporter la comparaison avec les autres versions. En partant de ce postulat : la version Switch n’est pas destinée à égaler la version PS4, et en faisant fi de toute comparaison,The Witcher 3 sur Switch est un très grand jeu sur son support.
Si la réalisation ne peut pas forcément rendre hommage au travail artistique et technique réalisé sur le jeu de base, on salue toutefois l’immense effort fourni pour adapter l’univers vaste du jeu sur la petite console de Nintendo.

Il faut bien comprendre que ce portage a été réalisé avant tout pour ceux qui n’ont jamais joué au titre de CD Projeckt, sinon il n’y aurait aucun intérêt de refaire l’aventure avec des graphismes plus faibles.
Le jeu a également été pensé pour être joué en mode portable, puisqu’en mode docké les défauts graphiques sautent aux yeux : clipping, aliasing, textures imprécises… Ces imperfections sont limitées si on joue uniquement en mode nomade, même si, revers de la médaille, la petitesse de l’écran pose parfois des problèmes de lisibilité de l’action ou des textes. Les cutscenes sont toutefois de qualité et c’est très appréciable cela permet de bien s’immerger dans le jeu.

ImageImageImage
Image

En termes de performances chiffrées, le jeu tourne en 720p (mais la résolution peut baisser lors de certains passages) et entre 25 et 30 images par seconde. Cette dernière donnée permet d’afficher un jeu fluide, mais quelques ralentissements sont à prévoir dans les environnements les plus détaillés. La transposition sur Switch ne se fait pas sans conséquence sur les temps de chargement, ils font partie des plus longs sur Switch, comptez des fois plus d’une minute.

Souvent les grands jeux ont de belles bandes-sons, c’est encore le cas pour The Witcher 3. Les musiques sont magistrales de bout en bout, les doublages français sont également à la hauteur. Le titre s’apprécie vraiment avec un casque sur les oreilles.

The Witcher 3 est un jeu qui mêle exploration et enquête. Geralt devra mettre ses sens affûtés à contribution afin de découvrir de nombreux indices sur les lieux de ses traques et de ses recherches : rechercher des indices sur des cadavres comme des empreintes.
Ces phases d’investigation seront entrecoupées par des combats.
Très grand monde ouvert oblige, notre héros peut se déplacer à pied, à cheval, et en bateau. Il dispose d’un panel de mouvements très élaboré.
Les affrontements sont très fluides et relativement bien chorégraphiés, avec des « finish moves » en ralenti qui font toujours leur petit effet ! Pour maîtriser les combats, il ne faudra pas y aller comme un forcené, mais au contraire savoir manier l’esquive et les parades.
Le gameplay s’avère technique mais facile à prendre en main.

The Witcher 3 : Wild Hunt est un RPG avant tout. Le sorceleur dispose donc de pouvoir magiques que vous découvrirez au cours de la partie. Comme tout bon RPG qui se respecte, vous disposez d’un arbre de compétences qui s’améliore au fil des niveaux et de l’expérience glanée pendant l’aventure.
Le titre se veut éclectique et non pas réservé aux habitués des jeux de rôles. Les menus sont clairs, les potions simples à préparer et à utiliser. Malgré la quantité faramineuse d’items présents dans le jeu ainsi que le système d’artisanat bien fourni, il est plutôt facile de s’y retrouver.

Le fait de s’équiper d’un objet modifie votre apparence. Le plaisir du loot (récompenses) est présent tout au long de votre quête.
Attention toutefois à choisir avec parcimonie, puisque la surcharge de votre équipement ralentit la marche du Sorceleur. Et surtout veillez à la durée de vie des armes et armures qui s’abîment.

Manette en main, pas de difficultés particulières à signaler. Le jeu est agréable à prendre en main en général, sauf pour la monture de Geralt qui vous donnera un peu de fil à retordre, le canasson connaît parfois des difficultés à se déplacer et son maniement est peu plaisant.

ImageImageImage
Image

S’il y a bien une chose qu’on ne pourra pas reprocher à The Witcher 3, c’est bien son contenu. La quête principale est immense, les quêtes secondaires foisonnent et sont de plus tout aussi intéressantes que la mission principale.
La version Switch propose l’intégralité du jeu de base, ses deux DLC Hearts of Stone et Blood & Wine, ainsi que les dernières mises à jour. Autant dire qu’avec ce contenu monstrueux vous n’allez pas vous ennuyer.

Au final, est-ce qu’il valait le coup de transposer Witcher 3 : Wild Hunt sur Switch ? Pour certains la faiblesse du hardware de la console de Nintendo ne permet pas de profiter du jeu de CD Projeckt, tandis que d’autres saluent le travail de Saber pour avoir su transporter un titre d’exception sur un support qui d’ordinaire ne s’y prête guère.

La mise à jour bonifiante

En février 2020, les développeurs déploient la mise à jour 3.60 et apporte avec elle beaucoup de changements et de nouveautés.
Saber Interactive a continué à travailler sur son jeu et ce dernier profite de nouvelles options permettant d’améliorer et d’ajuster la qualité de l’image. Le titre ne va pas égaler la version PS4, mais la différence graphique est palpable. Le rendu est peaufiné, les bugs corrigés.
Ce n’est pas tout, puisque la mise à jour ajoute le cross-save entre PC et Switch et rend encore plus crédible le portage sur la console de Nintendo. Un joueur pourra commencer sa partie chez lui sur son ordinateur, par exemple, et la continue en nomade sur sa Switch.

ImageImageImage

Les Plus

+ L'univers exceptionnel
+ Durée de vie dantesque
+ Bonne prise en main
+ La mise à jour

Les Moins

Mode docké à éviter
La taille des textes en portable
Des ralentissements
Les temps de chargement

Graphismes 15/20

Beau de loin, mais pas dans les détails. Le portage sur Switch ne se fait pas sans encombres, cependant c’est le prix à payer pour profiter du gigantesque monde ouvert que propose The Witcher 3. Le mode portable est à privilégier.

Jouabilité 15/20

Plutôt agréable à prendre en main. Gerald est souple dans les combats et dans ses déplacements, contrairement à son destrier. Malgré la quantité d’information à gérer, les menus sont clairs et simples à utiliser.

Durée de vie 18/20

Vous en aurez pour votre argent, la quête principale est longue, à laquelle s’ajoutent les missions secondaires et les DLC.

Bande son 19/20

Un paramètre vraiment travaillé dans les moindres détails et de bout en bout.

Scénario 18/20

C’est le point fort du jeu, l’histoire est passionnante, même les missions annexes sont bien écrites.

Verdict

Le pari était osé, mais le résultat est plutôt remarquable. Même si tout n’est pas parfait, la mise à jour peaufine le visuel. Grâce à la performance des développeurs, les joueurs Switch peuvent désormais jouer à un des meilleurs RPG de cette génération.

16
 Poster un commentaire (1)
#1 Samedi 18 Avril 2020 à 18:09:42

Ce jeu me donne envie, autant sur Switch que sur PC. Mais sa durée de vie me repousse un peu, car il y a beaucoup d'autres jeux que j'ai envie de faire 😅

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion