Pochette
NGC

Luigi's Mansion

Développeur : Nintendo | Éditeur : Nintendo | Genre : Aventure
Sortie :🇪🇺 03/05/02🇺🇸 18/11/01🇯🇵 14/09/01
Par Slippy, le jeudi 30 décembre 2021 à 16:31

Pour la première fois de l’histoire des jeux vidéo sur consoles Nintendo, c’est Luigi qui ouvre le bal pour la sortie de la GameCube et il a en même temps sa propre aventure. Luigi's Mansion a également pour mission de montrer les capacités de la nouvelle console 128 bits de Nintendo, est-il parvenu à ses fins ?

Image

Luigi's Mansion a un lourd poids sur les épaules. C’est presque sur lui seul que repose le succès du lancement de la GameCube, nouvelle console de Nintendo. En effet au Japon, il n’y aura que 3 jeux au lancement, et aux États-Unis 12. Seule l’Europe bénéficiera d’un line up un peu plus conséquent, mais la console sortira plusieurs mois après le marché nippon. La firme japonaise a donc misé sur une nouvelle licence avec une mascotte un peu secondaire par rapport à Mario, Link ou Donkey Kong. Luigi a donc son propre jeu, pour une fois, inédit.

Nintendo a sans doute puisé son inspiration dans les films Ghostbuster pour ce qui est de la chasse aux fantômes, et un peu de Resident Evil, ironiquement, puisque l’épisode Rebirth allait sortir la même année sur le Cube et qu’il s’agit en quelque sorte d’un survival horror à la sauce Nintendo. L’histoire est bien simple, Luigi gagne un manoir à la suite d’un concours auquel il n’a pas participé. Il invite Mario à se rendre sur les lieux pour fêter l’événement ensemble. Une fois arrivé devant le manoir, qui est beaucoup plus sinistre que le montrait la photographie de la demeure, Mario reste introuvable. Le plombier vêtu de vert va très vite se rendre compte que la demeure est hantée en faisant une rencontre avec un fantôme. Il sera sauvé par le professeur Karl Tastroff, qui vit dans un atelier près du manoir. Ce dernier lui montre comment capturer les fantômes et lui confie son aspirateur : l’« Ectoblast 3000 ». Malgré sa grande couardise, Luigi va devoir inspecter de fond en comble le manoir qui compte 5 étages (avec la cave et le toit) pour retrouver son frère.

Le scénario, singulier, tranche avec l’éternel quête de Mario pour retrouver la princesse Peach, ce qui est plutôt rafraîchissant et novateur. On retrouve certains personnages de l’univers de Mario Bros comme Toad ou Boo. Des surprises et des rencontres jalonnent la recherche de Luigi, bien que l’histoire manque un peu de profondeur et de consistance, c’est en somme ce qui caractérise les jeux Nintendo.

Image

Nouvelle console, deux fois plus puissante que la précédente (la Nintendo 64), graphiquement Luigi's Mansion est attendu au tournant, et à cet égard, le titre est la vitrine de la GameCube. Le processeur graphique de la console (dénommé le « Flipper ») permet de gérer divers effets graphiques utilisés dans le jeu comme le Bump mapping qui donne un effet de relief aux textures, ou le Motion blur qui procure une fluidité de l’animation à partir de 20 ou 30 images par seconde en générant un petit effet de flou sur les objets 3D pré-calculés. Le résultat général est assez bluffant, le jeu possède un style cartoon qui lui sied parfaitement bien. Les animations des protagonistes et les nombreux effets spéciaux sont très réussis. Certaines textures (décors extérieurs) sont assez pauvres mais vu que la quasi-totalité du jeu se passe en intérieur, cela n’a pas d’incidence sur le rendu graphique général. On prend plaisir à explorer la maison hantée de fond en comble, et on s’extasie à chaque tête-à-tête avec un résident fantomatique de la demeure.

La GameCube produira bien évidemment des jeux avec une réalisation plus avancée, mais pour un titre de lancement, le résultat final est impeccable, fluide et surpasse la plupart des productions de la N64.

Pour ce qui est de la bande sonore, elle se fait discrète sans doute pour accentuer le côté terrifiant de la chaumière, les rares musiques ne sont pas mémorables. Les onomatopées des personnages (surtout celles de Luigi) participent à l’ambiance dessin animé voulue par Nintendo, ce n’est pas dans cet épisode qu’une mascotte de Nintendo va faire de longs monologues, même si Luigi prononce quelques mots comme quand il appelle son frère.

Concernant le gameplay, Luigi's Mansion tire pleinement profit des capacités de la manette de la GameCube. La jouabilité résulte d’un savant mélange des sticks et des gâchettes. Les sticks permettent de déplacer les personnages et de s’éclairer avec la lampe, les gâchettes d’utiliser l’aspirateur soit en aspiration soit en expiration de l’air. Le mécanisme pour capturer les fantômes est simple, il suffit de les surprendre en les éclairant avec la lampe torche puis de les aspirer. Leur barre de vie est représentée par un cœur avec un nombre. L’aspiration fera descendre ce nombre, une fois à zéro, les ennemis pourront être définitivement aspirés dans votre Ectoblast 3000. Toute la difficulté sera de résister à leurs soubresauts. En effet pendant votre manœuvre les spectres vont se débattre et essayer de s’échapper. Ils chercheront à vous entraîner dans leur fuite, et si vous entrez en collision avec un objet vous perdrez de l’énergie et le flux d’aspiration cessera.

La mise en œuvre de la saisie des fantômes demande un peu d’entraînement au départ, mais une fois le coup de main pris, vous enchaînerez les captures. La technique générale citée précédemment fonctionne pour tous les adversaires, mais comme vous pouvez vous en douter la difficulté va en s’accroissant. Pour certains fantômes, dont ceux à l’apparence humaine, il ne sera possible de les faire disparaître qu’à condition de trouver leurs points faibles, comme ouvrir des rideaux pour que le fantôme aille les fermer et le capturer à ce moment-là, ou faire bouger un jouet pour que le spectre à l’allure de nourrisson apparaisse.

Certains fantômes sont vulnérables à certains éléments (eau, glace ou feu) que vous maîtriserez au fil de l’aventure. Toutes ces idées diversifient le gameplay et poussent le joueur à la réflexion sur le moyen de se débarrasser d’un ennemi. Comme dans Resident Evil, par exemple, il y aura souvent des allers-retours à faire puisqu’au départ seules quelques pièces seront accessibles, une fois ces dernières vidées de son occupant, les lumières se rallument et vous aurez une clé qui permettra d’ouvrir une autre porte dans la maison. À noter que Luigi possède une Game Boy (La Game Boy Horror dans le jeu) qui lui permettra entre autres d’accéder au plan des lieux, et de recevoir des indices quand un objet et/ou un fantôme est scanné. De manière générale les références aux jeux Nintendo ne manquent pas, et feront plaisir aux fans de la firme.

Finalement c’est uniquement sur le contenu que le jeu déçoit. Il est vraiment très court, quelques heures suffisent pour boucler la quête de Luigi. Certains diront à tort que Luigi's Mansion est une sorte de grosse démo de la GameCube, mais il est vrai que quelques heures de jeu en plus n’auraient pas été de trop. Par ailleurs, le manque d’intérêt peut survenir quand on connaît tous les mécanismes du jeu, car il n’y a pas d’autres modes de jeu que ça soit seul ou à deux joueurs. Nintendo a bien lancé quelques idées pour qu’on s’accroche un peu au titre, comme la recherche des 50 Boos (fantômes emblématiques de la série Super Mario), ceux-ci se cachent dans les pièces déjà visitées, il faut les débusquer en cherchant dans les objets. On peut aussi refaire l’aventure en essayant d’attraper le maximum d’argent pour maximiser son score final, mais c’est un peu léger tout de même, Luigi's Mansion est un peu court et les possibilités de rejouabilité sont assez réduites.

Les Plus

+ Une réalisation convaincante pour le début de l'ère GameCube
+ Nouvelle licence
+ Très bonne jouabilité
+ Un gameplay bourré de bonnes idées

Les Moins

Petite durée de vie
Pas de mode deux joueurs ou autres contenus

Graphismes 16/20

Une première réussie pour la GameCube. Les graphismes sont propres, bourrés d’effets spéciaux. Les animations sont remarquables.

Jouabilité 17/20

Le pad de la GameCube prouve toute son efficacité en matière d’ergonomie. Notons néanmoins qu’il faudra un certain temps d’adaptation afin de maîtriser votre arme !

Durée de vie 10/20

On ne va pas se mentir, Luigi's Mansion est un tout petit jeu au niveau de la durée de vie.

Bande son 13/20

Volontairement en retrait pour procurer une ambiance intimiste, les musiques sont un peu décevantes surtout quand on connaît la qualité des compositeurs chez Nintendo.

Scénario 14/20

Inédit certes mais un peu léger. Cependant, malgré le manque de cinématiques, l’histoire tient en haleine le joueur qui aura envie de savoir comment Luigi va retrouver Mario.

Verdict

C’est une première sortie réussie pour la GameCube, Luigi's Mansion est une nouvelle licence qui voit intervenir, pour une fois comme personnage principal, le frère de Mario. Le jeu dispose de nombreux attraits dont une réalisation particulièrement soignée qui dévoile les capacités de la nouvelle console. Dommage que la durée de vie soit éphémère.

15
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion