flux RSS twitter Google+ facebook
diaspora* Mastodon twitch youtube


Test de Super Mario Odyssey sur Switch
Fiche
Pochette

Développeur :  Nintendo EAD
Éditeur :  Nintendo
Genre :  Plateforme

Sortie :  le 27/10/17 en Europe
le 27/10/17 en Amérique
le 27/10/17 au Japon

Auteur
Slippy
avatar
Rédacteur

Cet article a été écrit le
jeudi 30 novembre 2017 à 04:34.
Image
La Switch est décidément gâtée pour sa première année d'exploitation. Les exclus s'enchaînent à un rythme soutenu et avec Super Mario Odyssey, c'est Noël avant l'heure.

Rares sont les jeux qui maintiennent un niveau d'excellence à chaque sortie, tout en proposant une nouvelle formule. Super Mario Odyssey est sans surprise un nouveau chef d'œuvre des équipes de Nintendo, 10 ans après Super Mario Galaxy et plus de 20 ans après Super Mario 64.
Image
S'il y a bien une chose qui évolue peu dans les Super Mario c'est la trame scénaristique. Comme d'habitude la princesse Peach se fait enlever par l'ennemi de toujours de Mario : Bowser. La belle est en plus forcer d'épouser ce rival permanent dans l'histoire de la franchise.

Toutefois, de nouveaux protagonistes entrent dans la ronde. Il s'agit de Tiara et Cappy tout deux membres éminent du pays des Chapeaux.

Tiara est également kidnappée par Bowser, Cappy son frère voudra la retrouver.

C'est tout naturellement que Mario et Cappy vont faire équipe pour retrouver leur être cher.


C'est bien là la principale attraction du soft, Cappy est un chapeau change-forme capable d'être utilisé comme arme, plate-forme et surtout outil de capture. Ces pouvoirs seront au cœur du gameplay.


Avant toute chose il faudra dans un premier temps trouver le moyen de ravitailler l'Odyssey, un dirigeable spatial qui permet de se déplacer de pays en pays jusqu'à remonter la trace du bateau amiral. Vous voyagez grâce au pouvoir des Lunes utilisées comme carburant, vous pouvez bien entendu revenir dans les pays déjà visités.

Splendide !


Le level design de Super Mario Odyssey est vraiment très réussi. Les effets visuels sont un régal, les couleurs sont chatoyantes, les décors très diversifiés et bien sûr l'animation est d'une fluidité parfaite.
Tout est mis en œuvre pour inciter à l'exploration, chaque pays est très différent, et on apprécie l'effort des développeurs de ne pas avoir calqué le schéma de progression qu'on pouvait trouver dans les autres opus avec les thématiques : désert, monde de glace, aquatique etc.
Ici chaque pays a son identité propre, par exemple le monde des chapeaux en noir et blanc tranche radicalement avec New Donkey City qui est bien évidemment inspiré de New York.
On est même parfois tenté de flâner devant les si beaux panoramas que propose le titre.
Le travail de réalisation des ennemis et des boss est comme à l'accoutumée un plaisir visuel.

La réalisation sonore est fantastique
. Les musiques d'inspiration "jazzy" sont très prenantes.
On retrouve également d'anciens thèmes populaires de la série. Les bruitages sont classiques mais participent dans l'ensemble à l'ambiance tout de suite reconnaissable des jeux Mario (notamment avec le doublage de Charles Martinet).
Image Image Image
Image

Un gameplay riche et varié


Comme le montraient les différentes vidéos d'avant sortie, l'une des fonctions principales de Super Mario Odyssey est la possibilité, pour le joueur, de se transformer en l'un de ses ennemis (plus de 50 au programme !), mais finalement vous allez vite voir que c'est une possibilité parmi d'autres qu'offre le gameplay.


Contrairement à la plupart des Mario 3D (et 2D), Super Mario Odyssey propose une structure non linéaire à l'intérieur de chaque niveau.

Les mondes sont remplis de dizaines et dizaines d'activités d'une variété rarement vue auparavant. Chaque mur, chaque recoin, chaque passerelle peut révéler un ou plusieurs secrets que vous ne décèlerez qu'en comprenant parfaitement toutes les mécaniques de jeu, que ce soit celles de Cappy ou de Mario. Car même si son chapeau lui offre de nouvelles possibilités notamment avec les transformations, le plombier prouve qu'il est toujours agile, atteignant avec aisance des hauteurs d'apparence inaccessibles.


Phases de plates-formes de plus en plus complexes et ingénieuses, courses déjantées, séquences de tir, jeux de réflexion… les cas sont tellement diversifiés qu'il serait bien trop long d'essayer de tous les décrire.
Finalement, Super Mario Odyssey varie tellement les concepts que l'on reste constamment surpris. Là où certains jeux ont basé tout leur gameplay sur une seule idée, Super Mario Odyssey nous offre une originalité à tous les tournants.

Joy-Cons ou manette Pro la jouabilité made in Nintendo reste toujours et encore un modèle d'ergonomie et de justesse.


Le jeu propose un mode deux joueurs en coopération, laissant un joueur contrôler Cappy indépendamment de Mario (tout en restant proche). Ce mode deux joueurs est plutôt sympathique, à l'instar de celui de Super Mario Galaxy dans lequel le deuxième joueur pouvait aider Mario à récolter les fragments d'étoiles.

Durée de vie colossale et clin d'œil aux anciens épisodes


Que les joueurs se rassurent, Nintendo n'a pas été avare sur la durée de vie bien au contraire. Si paradoxalement il faut peu de lunes pour battre le boss final, il y a encore des tas de choses à faire une fois le jeu fini.
Le jeu peut se terminer rapidement (10h en ligne droite), le plaisir de la redécouverte des mondes est toujours présent et finir le jeu à 100% demandera par contre beaucoup de temps. Un bon point pour les adeptes du 100%, le nombre de lunes à récolter en tout et pour tout est tout simplement ahurissant, 836, record battu !

Nintendo oblige, Super Mario Odyssey rend hommage à ses fans. Les références aux précédents opus sont nombreuses et parfaitement bien amenées. Elles se présentent sous forme de séquences entières et quelques fois même de pays complets.
Ces passages parviennent à raviver nos souvenirs tout en jouant avec un nouveau gameplay. Les phases les plus évidentes sont les passages en 2D, totalement intégrés à l'univers 3D, au point d'avoir parfois de vraies interactions entre les deux.
Image Image Image
Image

Quelques points litigieux


Si Super Mario Odyssey semble, au vu de ce qu'on vient de dire, un chef d'œuvre, certains aspects du jeu peuvent faire débat selon les joueurs.
Tout d'abord, et c'est la tendance depuis plusieurs années, le jeu est très, voire trop, facile pour certains. Beaucoup ne comprendront pas pourquoi le boss de fin peut être rapidement atteint.
Nintendo a toujours voulu que son jeu soit à la portée du plus grande nombre, y compris des néophytes, d'où l'absence de game over par exemple.
Il est même possible d'activer un "mode assisté" qui vous transporte sur la dernière plate-forme précédent la chute, une option qui fait aussi apparaître des flèches indiquant la marche à suivre.

Zelda Breath of The Wild avait habitué les joueurs de la Switch à une exploration presque sans limite, dans Super Mario Odyssey ils vont se retrouver assez confinés ! Certes ce n'est pas les même type de jeu, mais dans Mario, les niveaux sont inégaux tant du point de vue de la grandeur que visuellement.
On remarque aussi des petites chutes de framerate, mais ce n'est vraiment qu'un détail.

Enfin, un point qu'on aurait aimé ne pas évoquer en 2017, c'est le fait de devoir replacer la caméra dans certaines situations où le cadrage n'est pas idéal.

Pas de quoi s'emballer de toute façon, Super Mario Odyssey est et sera un carton. Les aventures du père Mario sont toujours grisantes et inoubliables. Nintendo, toujours au sommet de son art, nous délivre un jeu de plateforme d'un calibre encore jamais atteint.

Image Image Image

Les Moins

- Manque de challenge (pas de game over)
- La caméra à recalibrer par moment
- Un peu d'aliasing, chute de framerate de temps à autre

Les Plus

+ Réalisation graphique et musicale exceptionnelle
+ Jouabilité impeccable
+ Les possessions via Cappy: un régal
+ Ode à l'exploration avec des clins d'œils aux anciens Mario
+ La durée de vie exponentielle
Notes
18/20
Graphismes :
La réalisation est soignée, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le travail des développeurs. A titre de comparaison, les graphismes sont aussi bluffants que l'avaient été ceux de Mario 64 en son temps.

19/20
Jouabilité :
La prise en main de Super Mario Odyssey est exemplaire en terme de souplesse et d'aisance. Un savoir-faire made in Nintendo. Le gameplay divers et varié, allie anciens et nouveaux concepts comme la grisante chapimorphose !

19/20
Durée de vie :
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Nintendo n'a pas lésiné sur le contenu. La quantité de lunes à récolter est astronomique. Le jeu récompense les explorateurs en herbe.

19/20
Bande son :
Encore une fois un sans faute. L'identité de chaque monde est ainsi joliment soulignée par l'orchestration qui l'accompagne, un régal pour les oreilles.

14/20
Scénario :
Bien entendu, les jeux Mario n'ont jamais eu un scénario digne d'un roman, ce n'est pas ce que les joueurs demandent non plus !

19/20
Verdict :
Plaisir de jouer, plaisir de la découverte, émerveillement perpétuel, Mario nous surprend encore et toujours même si la licence a plus de 30 ans ! Pas de doutes à avoir, Super Mario Odyssey est une perle et s'inscrit dans le panthéon des jeux de plate-formes.
Commentaires
Il n'y a pas de commentaire
Poster un commentaire
Poster un commentaire
Vous devez vous pour ajouter un commentaire.

Cliquez ici pour vous inscrire.