Pochette
Switch

Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle

Développeur : Ubisoft Paris | Éditeur : Nintendo | Genre : Tactical RPG | Site web officiel
Sortie :🇪🇺 29/08/17🇺🇸 29/08/17🇯🇵 29/08/17 | Multijoueur : 2 joueurs en local
Par Slippy, le mardi 12 septembre 2017 à 04:46

Mélanger l'univers de Mario et des Lapins Crétins était un pari osé. Le peu d'information qui a circulé a entretenu le mystère de ce cross-over improbable.
Présenté à l'E3 de cette année, le mélange de ces deux licences a donné lieu à un tactical RPG. Tout ce qu'on peut dire c'est que ce mix est une véritable bonne surprise.

Image

Nés de l'imaginaire fructueux d'Ubisoft et de leur créateur Michel Ancel, les lapins crétins ont su progressivement s'imposer dans le monde des jeux vidéos. Au départ antagonistes dans Rayman, les fameux lapins sont apparus dans plusieurs jeux, notamment des party games, et ont également eu un jeu d'aventure à leur nom.

En quelques années, les lapins crétins ont été un produit marketing qui a rapporté à Ubisoft et qui ont été déclinés en de multiples produits dérivés (dessins animés, publicités, attraction dans le Futuroscope). Ce succès vient inévitablement du fait que les lapins crétins sont mentalement instables et stupides mais très attachants (auprès du jeune public) quand ils hurlent leur énorme "BWAAAAAAAAH !"

Pourtant dans les jeux vidéos, leur dernière apparition (ratée) sur console de salon était sur Wii U en 2012. Depuis plus rien. Quand des rumeurs ont parlé d'un cross-over entre l'univers de Mario Bros et des Lapins Crétins, beaucoup étaient septiques, et pensaient à un énième party games.

Finalement Ubisoft a opté pour un tactical RPG, un genre peu rependu dans les jeux vidéo.

Pour justifier la rencontre entre les Lapins et Mario, les développeurs ont imaginé un scénario où une fan de Nintendo élabore un prototype de casque révolutionnaire. Ce dernier permet de fusionner les objets entre eux et promet de résoudre les grands soucis écologiques de notre monde. Suite à un dysfonctionnement de ce casque, elle est obligée de quitter son labo.
A ce moment les lapins crétins arrivent avec leur machine à remonter le temps et s'empare du fameux casque en faisant n'importe quoi avec !

Comme il fallait s'y attendre leur maladresse conduit à un voyage à destination du Royaume Champignon. Tous les lapins sont aspirés par le vortex qui se crée alors, et c'est ainsi que démarre l'aventure.

C'est un peu tiré par les cheveux mais l'humour et les multiples références aux deux univers rendent le soft sympathique et drôle. Le cross-over des deux franchises (pas forcément compatibles au premier abord) est réussi. On apprécie que les lapins crétins ne soient pas omniprésents et restent dans leur rôle de coéquipiers qui leur sied bien.

Image

A ceux qui s'attendaient à un jeu pour jeune public, il n'en n'est rien, Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle est un RPG tactique qui ne se s'adresse pas aux tout petits (PEGI 7).

En effet le soft est un jeu tactique exigeant. Les combats se font au tour par tour liés entre eux par des séquences d'exploration durant lesquelles le joueur peut être amené à résoudre des puzzles qui lui permettent de continuer sa progression ou de débloquer des bonus. Ces énigmes sont souvent liées à l'utilisation de compétences débloquées au fur et à mesure de l'aventure et donnent une bonne raison de revenir aux chapitres terminés précédemment (certaines zones sont inaccessibles lors du premier passage).

C'est dans les combats que réside tout l'intérêt du titre. Le reproche souvent adressé aux joutes au tour par tour c'est qu'elles sont lassantes, mais pas dans ce jeu ! Si au départ les combats sont simples (dans le tutoriel), au fur et a mesure on se rend compte que le soft est complexe et technique.
Échanges de tirs, déplacements sur une grille à cases carrées, précision de la visée estimée en pourcentages, mise à couvert pleine ou partielle : de prime abord, Mario et les Lapins Crétins n'a certainement pas volé la comparaison à XCOM, une des références du genre

Pendant les affrontements, le joueur peut avoir à remplir différents objectifs : éliminer tous les ennemis, atteindre une zone spécifique, abattre un certain nombre d'adversaires, ou encore escorter un PNJ. Cela offre une certaine variété d'autant que certains facteurs peuvent influer sur les combats (architecture de la carte et bien entendu les caractéristiques des ennemis)

Pendant votre tour, plusieurs choix s'offrent à vous : se déplacer mais aussi réaliser diverses actions : attaquer à distance ou au corps à corps, rebondir sur un allié pour aller encore plus loin, enclencher un tir automatique lorsque le joueur adversaire bouge, prodiguer des soins, activer un bouclier, etc. On s'attendait pas à un choix si vaste !
Bien sûr tous les personnages n'ont pas accès à la totalité des capacités et des armes. Il est prudent de ne pas se précipiter et d'apprendre à anticiper, à passer d'un personnage à l'autre, et à préparer les actions de manière à provoquer des réactions en chaîne, ainsi qu'à optimiser les déplacements et les dégâts effectués sur les adversaires.
En face l'I.A. est d'une efficacité redoutable ! La difficulté n'est pas insurmontable au point de vous faire abandonner, c'est un bon challenge d'autant plus qu'il existe un mode facile si vous galérez.
Attendez vous à rencontrer des mini boss et des boss atypiques !

Image

Comme tout bon RPG qui se respecte, il y a un arbre de compétences (qui peut se réinitialiser si le joueur le souhaite). Les orbes récupérées pendant votre périple permettront de débloquer et d'améliorer vos pouvoirs.
Les armes s'achètent avec les bonnes vieilles pièces de l'univers Mario. On apprécie vraiment pouvoir personnaliser notre roster (bande de compagnons de bagarre)

Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle
convient bien à la Switch, le gameplay est simple à prendre à main, le type de jeu est idéal pour l'utilisation nomade de la console.

En progressant dans la campagne principale, jouable uniquement en solo, le joueur débloque des cartes, des défis, mais surtout des challenges à pratiquer à deux en coopération locale (les armes et les compétences utilisables dans ce mode sont celles récupérées dans la campagne principale). Là encore, l'utilisation de la Switch est bien pensée car il est possible de profiter de cette coopération avec une seule Switch équipée de ses deux Joy-Con d'origine : chaque joueur utilise un Joy-Con tenu à l'horizontale (il est également possible d'utiliser des manettes Pro).
Ce mode deux joueurs est une véritable réussite, l'entraide et la communication sont essentielles afin de mener vos missions à bien. Chaque binôme dirige deux joueurs, une stratégie cohérente est alors nécessaire pour avoir des réactions en chaîne.

Un mot sur la durée de vie, estimée à 20h, ce qui est déjà pas mal, sans compter les objets à collecter et le mode co-op ! Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle propose donc de quoi s'amuser sur le long terme, encore un plus à mettre à son crédit.

Enfin, pour une fois, finissons par évoquer la réalisation. Sans tomber dans les superlatifs, on se retrouve devant un jeu relativement agréable et coloré. L'univers de Mario est bien respectée.
Mention très honorable à la bande-son du jeu signée Grant Kirkhope (un ancien de chez Rare) qui reprend des thèmes de Koji Kondo tout en y ajoutant ses propres mélodies, un régal !

Les Plus

+ Union réussie des deux univers
+ Le gameplay élaboré et accessible
+ La réalisation visuelle et sonore dans son ensemble
+ Le mode coopération
+ Enfin un jeu qui se prête bien à la spécificité portable de la Switch

Les Moins

Un scénario assez réducteur
Même si on joue avec Mario et les Lapins Crétins, le jeu n'est pas du tout fait pour les enfants

Graphismes 16/20

La réalisation artistique est plaisante à voir, les graphismes sont colorés, mignons. Mentions très bien pour le level-design des protagonistes et leur animations irrésistibles.

Jouabilité 16/20

A la fois tactique et abordable, le jeu sait se montrer complexe sans être frustrant.

Durée de vie 16/20

Environ 20h pour terminer Kingdom Battle, ça peut sembler peu, mais il faudra compter sur des passages ardus qui vous donneront du fil à retordre. Les objets de collection rajoutent un peu de surplus à la durée de vie. Cependant, ça sera surtout le mode coopération qui viendra gonfler et raviver avec plaisir vos sessions de jeu. Le coop est la valeur ajoutée du titre.

Bande son 18/20

La musique est splendide, composée de références à l'univers Mario avec des touches personnalisées de son auteur. La bande-son vous fera oublier les gimmicks (que beaucoup n'aiment pas forcément, mais qui sont inhérents à l'univers sonore) des personnages.

Scénario 13/20

Sans doute le seul point faible du soft, le scénario manque de profondeur et de mise en scène.

Verdict

L'éditeur français a eu la surprenante idée de mélanger deux licences des jeux vidéo et d'en faire un tactical RPG. Sur le fond comme sur la forme, le soft réussit avec brio le mariage de Mario et des Lapins crétins en proposant un jeu sophistiqué et prenant. Une expérience unique sur Switch ! A réserver toutefois à un public expérimenté.

17
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion