Pochette
Wii U

Mario Kart 8

Développeur : Nintendo | Éditeur : Nintendo | Genre : Course | Site web officiel
Sortie :🇪🇺 30/05/14🇺🇸 30/05/14🇯🇵 29/05/14
Par Fry, le mercredi 28 mai 2014 à 15:20

Mario Kart fait partie de ces licences attendues au tournant à chaque arrivée d'une nouvelle console Nintendo. Ce huitième opus ne déroge pas à la règle d'autant plus qu'il s'insère dans un contexte bien particulier où la Wii U, qui peine à se vendre depuis des mois, manque désespérément d'un jeu capable de la propulser sur la voie du succès. On l'aura bien remarqué, la communication intensive de Nintendo au sujet du jeu indique sans conteste que la firme croit avoir trouvé son console-seller ultime. Mais Mario Kart 8 est-il en mesure de relever ce défi ?

Première prise en main

Et c'est ainsi que j'effectue ma première partie sur l'un des jeux les plus attendus de l'année. Je passe un écran de menu fort agréable à l'oeil et passe à la sélection des personnages et des véhicules. C'est là que je me retrouve face à quelque chose de familier depuis Mario Kart 7, la personnalisation. En effet, tout comme dans l'opus 3DS, tout est personnalisable, carrosserie, roues,... une particularité qui rend plus difficile la recherche de la combinaison parfaite et qui me ferait presque regretter l'époque où un kart était un kart, sans changements possibles. Mais qu'à cela ne tienne, je joue le jeu et il est vrai que la personnalisation apporte un vrai plus niveau possibilités, on l'avait bien vu avec Mario Kart 7.
Le choix est fait, je lance mes premières courses sur la version finale du jeu, premier constat : il faudra sans surprises plusieurs courses avant de commencer à véritablement assimiler les mécaniques de jeu, des mécaniques qui en plus de ça varient de manière plus ou moins importante selon les véhicules. C'est simple, si vous êtes habitués au dérapages de Mario Kart Double Dash ou aux mécaniques propres aux motos de Mario Kart Wii, oubliez tout ce que vous savez, Mario Kart 8 n'est pas un copié collé de gameplay des opus précédents. La jouabilité se révèle très bonne, même pas une pointe de lourdeur dans la conduite à l'horizon et le rééquilibrage entre les véhicules annoncé par Nintendo est au rendez vous. Un rééquilibrage qui est le bienvenu puisque désormais, chaque véhicule, bien que doté de sa maniabilité propre, joue à armes égales avec les autres. Fini l'avantage des motos donc, d'ailleurs les roues arrières qui permettaient une augmentation de la vitesse sans conditions ont été purement et simplement supprimées.

Le second constat que l'on peut faire assez vite concerne l'aspect graphique. Et de ce coté là, les développeurs n'ont pas bâclé leur travail, Mario Kart 8 est une petite merveille pour de la Wii U dont les capacités ont été pleinement exploitées, ce qui fait plaisir à voir. Le jeu est également tout aussi beau qu'il est fluide, le jeu tourne d'ailleurs bel et bien en 1080p et 60 fps constant jusqu'à 2 joueurs à l'heure où certains blockbusters des consoles concurrentes pourtant bien plus puissantes peinent à afficher des résolutions/framerate équivalents voire plus bas. Il convient cependant de relever que le multijoueurs met à mal ces performances de Mario Kart 8. En effet, à partir de 3 joueurs le jeu passera en 720p 30fps et ça se voit. Enfin, disons plutôt que la différence est visible lorsque lorsque vous passez directement de l'un à l'autre, mais cette baisse de résolution et de framerate ne vous perturbera pas très longtemps, en vérité on s'y habitue très vite et la fluidité du jeu, bien que plus basse, reste très bonne, tout cela n'est donc en aucun cas un réel problème, quoi que le web en dise. Cependant, le mode multijoueurs à plus de 3 nous montre bien les limites du jeu et de la console.

Entre traditions et nouveautés

Comme ces prédécesseurs, Mario Kart 8 est un savant mélange entre reprise d'éléments d'opus précédents, éléments devenant ainsi des traditions de la série, et nouveautés. Ainsi, les figures permettant d'obtenir un boost et les motos de Mario Kart Wii, les passages sous-marins et aériens de Mario Kart 7, les pièces de Super Mario Kart et Mario Kart Super Circuit que l'opus 3DS avait réintroduit, les dérapages turbos et bien d'autres choses font leur grand retour dans ce huitième opus. C'est bien évidemment également le cas pour de nombreux objets emblématiques de la série comme les carapaces rouge, vertes et bleues ou encore les bananes.
Le retour de tous ces éléments aura été l'occasion pour Nintendo de faire des ajustements nécessaires comme le rééquilibrage entre les différents types de véhicules ou encore les modifications de la fréquence d'apparition des objets. Le plus flagrant changement de ce type concerne les carapaces bleues, extrêmement présentes dans le multijoueur de Mario Kart Wii ou encore dans le mode LAN de Double Dash au point d'en être parfois clairement dérangeante, elles sont maintenant devenu beaucoup plus rare. Nintendo semble donc n'avoir pas trouvé le juste milieu car après de nombreuses parties en multi je n'ai trouvé que de rares traces de cet objet emblématique de la série et je dois bien avouer que je suis à la fois satisfait et déçu. Et oui, car on se sent à la fois en sécurité et bien plus à l'abri de cet objet au potentiel dévastateur qu'auparavant et puis à la fois frustré par un certain manque de potentiel de retournement de situation.
Du côté des choses qui changent moins, on a les pièces qui répondent toujours à l'appel après un retour réussi dans l'opus 3DS. Les pièces sont bien évidemment censées avoir une influence sur la vitesse en fonction du nombre d'entre elles que vous posséderez (de 0 à 10 maximum). C'est simple, plus vous en avez, plus vous allez vite. Cependant le système de pièces a été revu par rapport à Mario Kart 7. Là où les pièces avaient une influence bien souvient limitée dans l'opus 3DS, elles ont désormais une influence assez flagrante dans cet opus Wii U. C'est bien simple, dès que vous vous prenez un objet ou que vous tombez, vous perdez 3 pièces, et si vous vous retrouvez dans les dernières places, vous encaisserez de nombreux coups et donc perdrez de nombreuses pièces. À partir de là, la remontée dans les premières places devient plus difficile. Le nouveau système de pièces est donc réellement influent et punitif, ne pas posséder la dizaine de pièces maximum pourra facilement vous empêcher d'atteindre la première place.
Les pièces ont parfois tellement d'influence que ce Mario Kart 8 mériterait bien le surnom de Mario Kart Pièces!

Outre la reprise d'éléments introduits par les précédents opus, Mario Kart 8 arrive également avec son lot de nouveautés bien à lui. Quand on parle des nouveautés de Mario Kart 8 on pense d'abord aux nouveaux objets ou bien à l'anti-gravité, mais on pense beaucoup moins aux petites nouveautés, aux petits changements, tout simplement car Nintendo n'a que peu communiqué dessus. Et bien moi, je ne vais pas faire comme eux, je vais en parler. Vous en avez sûrement déjà entendu parler à travers divers aperçus du jeu, il n'est désormais plus possible de « stocker » des objets. En effet, lorsque vous utilisez un objet, il restera affiché dans votre réserve d'objet tant que son utilisation ne sera pas terminé. Ainsi, si vous utilisez une banane en la gardant derrière votre kart, il vous sera impossible de prendre un nouvel objet tant que vous n'aurez pas lâché cette banane. Un choix étrange qui devrait en décevoir plus d'un, dont moi. Ah, on me glisse dans l'oreillette que ce choix aurait été fait pour éviter le stockage abusif d'objets puissants comme le fait d'avoir deux étoiles d'affilée par exemple. Soit, encore une changement visant à rééquilibrer le jeu, pourquoi pas. Autre nouveauté peu ou pas évoquée par Nintendo, lorsque vous tombez du circuit, Lakitu vient vous repêcher presque immédiatement et ce sans écran noir. C'est bien simple, là où auparavant vous perdiez bien 5 à 8 secondes, vous n'en perdez guère plus de 2. Un changement qui empêche d'avoir des coupures brusques dans le rythme du jeu et qui permet de reprendre sa course aussi rapidement qu'on l'avait quitté.
Du coté des grosses nouveautés, Mario Kart 8 arrive avec 4 nouveaux objets, enfin plutôt 3, le 4ème, le grand 8, n'étant rien d'autre qu'un atout 7 avec un objet de plus. Ce huitième opus introduit donc la fleur boomerang, un boomerang qui permet d'essayer de toucher les adversaires devant soi, la plante piranha qui vous donnera des minis boost et viendra frapper systématiquement chaque adversaire ou objet se dressant devant vous et le super klaxon qui créera une onde de choc faisant valser les adversaires autour de vous, des objets bien sympathiques mais sans plus. Reste à voir s'ils réussiront à s'implanter dans la série ou si, à l'instar des objets introduits par Mario Kart Wii tel le bloc pow, ils disparaîtront au prochain épisode, c'est à dire aussi vite qu'ils étaient apparus.

L'autre grosse nouveauté du jeu est évidemment l'arrivée de l'anti-gravité. Présentée comme une innovation venant modifier profondément le gameplay, cette fonctionnalité n'apporte au final que peu de changements à la conduite, voire aucun, à vrai dire. La possibilité d'obtenir des boosts en cognant ses adversaires lorsque vous êtes en mode anti-gravité vous donnera peut-être tout intérêt à cogner vos adversaires le plus souvent possible mais rien de plus. En fait, ce n'est pas dans le gameplay que l'anti-gravité apporte le plus de choses mais bien dans le level design. Alors que cette fonctionnalité n'apporte finalement pas grand chose au gameplay de Mario Kart, elle apporte de nombreuses possibilités nouvelles en terme de level design. Elle permet des circuits bien plus complexes et bien plus dingues dans leur construction et il faut avouer que c'est agréable à voir. Vous n'y ferez très probablement pas attention au premier coup d'oeil sur le jeu, mais si vous faites attention au décor dans les circuits, vous vous rendrez compte réellement des lieux où vous roulez et c'est sûrement là que réside la principale nouveauté de Mario Kart 8, dans le design des circuits.

Du fun, de la musique, des déceptions, du multi et du partage

Ce qu'on attend d'un Mario Kart c'est avant tout beaucoup de fun. Et ce huitième opus arrive sans problèmes à nous le procurer à travers notamment un multijoueur bien rodé. Mario Kart a toujours été une série centrée sur le multi mais ce n'est pas pour autant que ce dernier est irréprochable. Ainsi, on n'apprécie pas particulièrement les choix qui ont été fait concernant l'affichage de la carte du circuit en mode multijoueur. En effet, elle n'est désormais plus affichée que sur l'écran du GamePad ce qui impose deux choix : Soit vous jouez avec le GamePad et dans ce cas le joueur qui l'utilise possède un avantage, soit personne ne joue avec le GamePad et vous devez le poser à la vue de tous les joueurs. Ou bien vous vous passez de carte, c'est vous qui voyez. Pour rester dans le sujet du GamePad, une autre déception du jeu est l'utilisation quasi-inexistante de l'écran tactile. Rien de surprenant là dedans, la démo E3 laissait entrevoir ce fait, mais on reste tout de même un peu déçu que Nintendo n'ait pas trouvé d'utilisation concrète autre qu'un klaxon complètement anecdotique. S'ajoute à cela le fait que le GamePad aurait pu et aurait même du être exploité pour proposer soit la possibilité de jouer à 5 joueurs soit la possibilité de jouer chacun avec son écran en mode 2 joueurs, mais ce n'est même pas le cas.

Autre déception majeure du jeu, le mode bataille. J'ai en effet beaucoup de mal à saisir l'intérêt des choix fait pour ce nouveau mode bataille et je pense ne pas être le seul. Outre le fait que ce mode est désormais limité à la traditionnelle bataille de ballons, les arènes dans lesquelles se faisaient auparavant ces batailles ont été remplacées par des simples circuits du jeu. Se pose ainsi le problème d'un terrain de jeu trop grand et surtout trop linéaire et il est difficile de saisir les bénéfices attendus par Nintendo dans ce changement. En vérité, j'ai personnellement plus l'impression d'avoir à faire à un mode qui a été conçu de cette façon par manque de temps plutôt qu'à un véritable choix dans le développement. En effet, ré-utiliser des circuits a évidemment du permettre d'économiser le temps de développement des arènes ainsi que d'un mode bataille un peu plus conséquent. On égale donc clairement pas ici le mode bataille de Mario Kart DS qui reste pour moi le meilleur à ce jour. On en est même très loin.

Mais à coté de ces petits défauts, Mario Kart 8 se rattrape sur de très bons éléments à commencer par une bande son excellente dont la plupart des thèmes disposent d'une version intégralement orchestrale. Vient ensuite un mode en ligne au poil qui permet de nombreuses choses avec notamment la possibilité d'organiser de véritables tournois ou encore celle de discuter via le chat vocal entre les courses. On regrettera cependant que plusieurs fonctions comme le chat vocal soient limités à une utilisation avec les personnes de sa liste d'amis uniquement. Grosse nouveauté dans les fonctionnalités en ligne du jeu, la fameux Mario Kart TV. Ce service s'inscrit clairement dans la volonté de Nintendo de rapprocher les joueurs et de créer des échanges et partages entre eux. À la manière de Miiverse où on poste nos impressions sur un jeu, Mario Kart TV nous permet de partager au monde entier nos vidéos de jeu. Et les paramètres sont nombreux, il est possible de choisir les moments forts à inclure dans la vidéo, le personnage sur lequel ces moments doivent se concentrer, on peut choisir d'inclure les bruitages et la bande son ou bien simplement la bande son et bien plus encore. Et l'aspect bien sympathique de la chose c'est qu'au delà de MK TV, vos vidéos peuvent être postées directement sur Youtube, mais attention, là elles ne peuvent pas dépasser les 60 secondes. Nintendo nous a donc concocté plein de bonnes choses pour le mode en ligne de ce hit en puissance qu'est Mario Kart 8 et on espère que tout ceci tiendra le coup et ne manquera pas de stabilité.

Pour finir, sachez que l'un de mes premiers réflexes en commençant le jeu aura été de vérifier si la possibilité de faire des grand chelem était de retour. Ce mode qui vous permet d'enchaîner la totalité des circuits à suivre comme s'il s'agissait d'un seul grand prix. Et bien il est de retour et accessible dans les options du mode VS. Et on termine sur une note un peu décevante, j'ai été personnellement très déçu par la route arc en ciel qui manque clairement d'ambition, avec cette nouvelle route arc en ciel on est face à rien d'autre que quelque chose de fade.

Les Plus

+ Le level design
+ Les graphismes
+ La bande son
+ Le mode en ligne et le Mario Kart TV
+ Le rééquilibrage entre les véhicules

Les Moins

Le mode bataille
Le GamePad complètement sous-exploité

Graphismes 18/20

Le jeu est graphiquement très beau et très fluide, on sent que les capacités de la Wii U ont été exploitées à leur quasi-maximum, il s'agit sûrement là du plus beau jeu de la console à l'heure actuelle. On peut en revanche pointer du doigt la baisse de framerate et de qualité graphique dans le mode multi à partir de 3 joueurs mais on s'y habituera vite ceci ne posant pas de problème majeur dans le jeu.

Jouabilité 17/20

On aura un peu de mal au début à prendre en main le jeu et à maîtriser les différents types de véhicules mais le gameplay se révélera très vite d'une qualité digne de la série, de plus, le rééquilibrage entre les véhicules par rapport à l'opus Wii est le bienvenu.

Durée de vie 14/20

On aura vite fait le tour du mode solo (quelques heures, pas plus) mais les nombreuses possibilités offertes par le mode multijoueur et le nouveau mode online prolongeront énormément la durée de vie de ce Mario Kart.

Bande son 18/20

Excellente, petit bonus pour les nouveaux thèmes en version orchestrale intégrale.

Scénario -/20

Un scénario tellement riche qu'il en devient absurde de le noter.

Verdict

Mario Kart 8 est sans aucun doute l'un de ces hit en puissance dont la Wii U a bien besoin en ce moment. Il dispose d'un level design riche, d'un multijoueurs toujours au poil et de la dose de fun optimale et nécessaire pour faire de lui un bon Mario Kart. Cependant, plusieurs déceptions viennent entâcher le tableau comme un mode bataille qui n'arrive même pas à la cheville de ce qu'avait proposé l'opus DS dans le passé ou une utilisation du GamePad quasiment inexistante. De nombreux détails m'amènent à penser qu'on a toujours pas trouvé en ce huitième opus quelque chose en mesure de dépasser qualitativement Mario Kart Double Dash qui risque de continuer à rester, dans le cœur de nombreux joueurs, le meilleur Mario Kart jamais réalisé. Cela dit, ce Mario Kart 8 se rattrape sur les fonctionnalités en ligne et les nombreuses nouvelles possibilités offertes par Nintendo qui nous laissent entrevoir, avec le multijoueurs local, de nombreuses heures de jeu et de fun en perspective. Un jeu qui compte au final bien plus de points positifs que de négatifs, un jeu que tout bon possesseur de Wii U ne doit pas manquer. Reste plus qu'à espérer qu'il parviendra à faire grossir significativement ce nombre de possesseurs.

18
 Poster un commentaire (6)
#1 Mercredi 28 Mai 2014 à 16:12:15

Très bon test et jolie note il le mérite 😛

#2 Mercredi 28 Mai 2014 à 21:47:47

Punaise il est en chemin et demain c'est férié. 😧

#3 Jeudi 29 Mai 2014 à 18:00:36

😧 J'apprécie ta franchise Fry, mais ce test a retourné mon estomac à
l'envers ... Je n'ai même plus l'envie d'y jouer ...

Fry
#4 Jeudi 29 Mai 2014 à 18:56:33

Bluelady à écrit :
😧 J'apprécie ta franchise Fry, mais ce test a retourné mon estomac à
l'envers ... Je n'ai même plus l'envie d'y jouer ...

Pourtant le jeu est bien plus positif que négatif, je comprends pas... ?

#5 Samedi 7 Juin 2014 à 07:57:24

Mario Kart 8 est un bijou, rare, universel, sublime.

#6 Jeudi 11 Septembre 2014 à 02:04:54

C'est vrai le jeu est génial, mais à quand un remake du double dash qui reste le meilleur Mario kart à mon goût 😛

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion