Pochette
Wii U

Lost Reavers

Développeur : Bandai Namco | Éditeur : Bandai Namco | Genre : FPS/RPG/Free to play | Site web officiel
Sortie :🇪🇺 28/04/16🇺🇸 28/04/16🇯🇵 01/01/16 | Multijoueur : 1 joueurs en local, 4 joueurs en ligne
Par Slippy, le jeudi 24 août 2017 à 04:39

On ne pourra pas reprocher à la Wii U ni de ne pas avoir eu une ludothèque variée, ni d'avoir essayé d'attirer un public différent. La preuve en est avec Lost Reavers, un free to play jouable en ligne jusqu'à 4 en coopération. Le concept n'est pas nouveau mais sur Wii U Lost Reavers fut le précurseur du genre et également le dernier.

Image

L'annonce nous avait plutôt surpris, les free to play (jeux gratuits) n'ont jamais été légion sur consoles, contrairement à ce qu'on voit déjà depuis années sur PC et mobiles.
D'ailleurs l'appellation Free to play est un peu usurpée car il y a presque à chaque fois du contenu payant. C'est un modèle économique très rentable au vue des milliers d'applications (mobiles et tablettes) et jeux en ligne sur ordinateur entre autres, mais aussi décrié par le fait qu'il se nourrit de la frustration des joueurs et incite clairement à l'achat pour gagner.

Dans notre cas Lost Reavers possède également du contenu payant, mais qui, heureusement, est non-pénalisant pour les joueurs qui ne veulent pas investir. Ça sera là sa seule qualité...

Pourtant Nintendo et Bandai Namco ont eu quelques bonnes idées sur le fond, cependant sur la forme c'est tout autre chose. Le titre est resté dans un relatif anonymat, preuve s'il en fallait que la gratuité n'est pas gage de succès et que les joueurs préfèrent payer pour un soft beaucoup plus travaillé et distrayant, le contraire de Lost Reavers.

Commençons par aborder le sujet du scénario. En général les free to play se concentrent sur le jeu en lui-même et ne sont pas réputés pour raconter une histoire profonde aux moult péripéties. Lost Reavers ne fait pas exception, le scénario tient en quelques lignes.

Au lancement du jeu, vous aurez un petit speech écrit qui défilera sur un fond noir, vous expliquant l'histoire du jeu. Pour faire simple, nous sommes ici en 2075, et les ressources naturelles de la planète sont épuisées. Pour pallier à ce problème, des reliques ont été trouvées, et elles contiennent beaucoup d'énergie. Ces dernières sont présentes dans toute l'histoire, à différentes époques. Néanmoins, elles ont un pouvoir nocif, qui fait que rares sont les personnes immunisées, et ce sont elles qui devront partir les récupérer… Ce sont les Lost Reavers, d'où le nom du jeu, et c'est tout.

Vous n'entendrez plus parler de l'histoire au fil du jeu, cette dernière n'évolue pas, n'a pas de fin et on a aucune explication sur comment la Terre s'est retrouvée dans cette situation. A part upgrader votre personnage, vous ne saurez vraiment pas pourquoi vous jouez, quel est le but à tout ça.

ImageImageImage
Image

Certes, c'est un jeu gratuit mais la réalisation n'est pas terrible. Les décors sont horriblement vides, sans originalité et très peu détaillés. Certes il y a plusieurs environnements disponibles mais ils sont relativement tristes et banals. Quelques soucis de framerate qui chute et d'aliasing viennent encore plus plomber l'ambiance.

Le design des personnages et des ennemis s'en sort mieux, même si la Wii U a été capable de faire tourner des jeux bien plus beaux.

La réalisation sonore va malheureusement de pair avec la médiocrité générale du soft, peu de musiques, et peu de bruitage. L'absence d'ambiance sonore n'incite pas à l'aventure.

Au niveau gameplay, Lost Reavers n'est pas forcément mieux. On joue à la troisième personne pour trois des quatre personnages. Le dernier, se joue à la vue FPS.

Chaque personnage se joue de manière un peu différente, chacun ayant ses spécialités en plus des commandes communes à tous les protagonistes.
Vous pouvez faire une roulade pour esquiver les coups, un autre bouton sert à recharger, vous pouvez également frapper au corps à corps avec tout le monde, utile pour se dégager si vous jouez un tireur, et si vous craignez de ne pas savoir viser correctement, un bouton vous aidera à viser l'adversaire sans pour autant viser la tête, ce qui augmente les dégâts.
L'exécution des commandes ne pose pas de problème, mais la jouabilité de Lost Reavers comporte deux défauts qui peuvent être rédhibitoires pour certains joueurs, il est très répétitif et lent.
Par exemple pour Sayuri, un personnage qui se bat surtout au corps à corps. Bien que possédant une arme à feu, son gameplay avec l'épée se résume aux coups normaux et forts, sur deux boutons différents.
Vous débloquerez plus tard via des points de compétence quelques coups supplémentaires, mais les possibilités de combo resteront sérieusement limitées. La lassitude prendra rapidement le pas sur l'amusement.

Pour ceux qui passeront tout de même outre les graphismes et le gameplay redondant, que reste t-il pour se motiver à enchaîner les parties?
Vous possédez un arbre de compétence. Vous obtiendrez des points de compétence en gagnant des niveaux, avec la possibilité de remettre à zéro son arbre si l'on pense s'être trompé. Excepté les nouvelles attaques qui sont surtout des prolongations de vos coups existants, il est possible d'augmenter les dégâts, les munitions, etc… et ce même si vous changez l'arme en question. Notez la possibilité d'augmenter la vie de votre personnage par ailleurs, ou la vitesse à laquelle vous ranimez un allié. Un arbre de compétence classique mais correct, si vous avez le courage de jouer sur le long terme.

Vous pouvez également améliorer chaque arme individuellement en utilisant des matériaux, ce qui aura pour conséquence d'augmenter les dégâts. Enfin, vous avez la possibilité d'obtenir des armes via le laboratoire, en utilisant des puces… Bien que ce procédé risque de vous prendre du temps.

ImageImageImage
Image

Venons-en maintenant aux différents niveaux du jeu, et votre objectif. Ce dernier sera toujours le même, c'est-à-dire de trouver la relique et de la ramener à un point précis, à l'exception des événements qui peuvent demander de faire autre chose, comme de protéger une structure. Pour se faire, nombre d'ennemis vous barreront la route, ainsi que des pièges (comme des piques sortant du sol). Chaque salle vous donnera une mission différente à accomplir, comme de tuer tous les monstres ou de décrypter une borne, ou il vous faudra rester appuyé sur un bouton et attendre. Le côté multijoueur ici prend tout son sens, car pendant que vous êtes occupé, vos alliés devront vous protéger.

Il est possible par ailleurs de trouver des trésors dans le niveau en cassant divers objets, vous octroyant des armes, ou de la monnaie, nommée médaille, utilisable en magasin.

Notez une petite part d'aléatoire, le stage ne sera pas toujours le même, car vous ne commencerez pas au même endroit… Néanmoins on en aura vite fait le tour, à raison de 2-3 points d'apparition différents uniquement.

Le véritable problème de Lost Reavers c'est qu'il est limité. Le contenu proposé est très pauvre, que ce soit les stages, les armes, les ennemis et les modes de jeux. On a l'impression de toujours faire la même chose et l'ennui arrive très vite.

De plus, c'est trop long à mon goût pour passer au niveau suivant, ce qui n'incite pas vraiment à revenir sur le jeu.

On a seulement le choix entre 4 personnages, qui manquent d'originalité et de charisme, la personnalisation de vos avatars est très restreinte.

Finissons par une note positive, c'est le lobby : l'endroit dans lequel vous rejoignez des parties et où vous pouvez en créer. Ce dernier est bien fichu, on peut rejoindre des parties selon la difficulté et le mode de jeu.

Un petit mot sur le cash shop, free to play oblige. Ce dernier ne sert que d'accélérateur dans le jeu, mais en aucun cas ne donnera un avantage impossible à avoir en jouant normalement.
En outre les prix proposés ne sont pas déraisonnables.

Namco Bandai aura eu le mérite de proposer un free to play sur Wii U, et qui permet aux joueurs de la console de Nintendo d'avoir un soft pour pas un rond, d'autant plus que les RPG n'auront pas été présents en nombre sur le support.

Les développeurs ont eu quelques bonnes idées, comme la coopération entres joueurs ou l'arbre des compétences, mais le titre manque d'un certain dynamisme et de contenu pour susciter l'envie des joueurs.

Lost Reavers n'a pas grand chose pour plaire, que ce soit au niveau des graphismes, du gameplay, ou des modes de jeux. Les parties sont monotones et sans surprises. Même pour les plus indulgents le jeu n'est pas passionnant pour un sou.

On pourra toujours sortir l'argument de la gratuité pour compenser les défauts, mais proposer un jeu plus complet pour un budget réduit aurait sans doute été plus profitable pour les possesseurs de la Wii U.

ImageImageImage

Les Plus

+ L'arbre des compétences
+ La notion de coopération entre les 4 joueurs
+ Un jeu gratuit

Les Moins

La réalisation dans l'ensemble
Jeu très répétitif, on tombe vite dans une certaine routine
Pas assez de contenu

Graphismes 10/20

Les graphismes sont d'un autre âge. Les stages manquent d'originalité de détails et souffrent également de problèmes comme un aliasing prononcé. Le level desing des personnages et des boss rattrapent un peu le niveau

Jouabilité 10/20

Le didacticiel permet d'assimiler le gameplay qui reste assez sommaire et surtout très répétitif malgré la possibilité d'ajout de coups et combo supplémentaires.

Durée de vie 12/20

Tout dépend combien de temps vous tiendrez face à l'ennui et la répétitivité des phases de jeux. Pour les plus tolérants, il y a toujours un arbre de compétences à upgrader et la possibilité d'améliorer les quelques armes du jeux.

Bande son 8/20

Tout comme le jeu, la réalisation sonore est d'un ennui réel.

Scénario 5/20

Certes le scénario n'est pas l'élément fondamental d'un free to play, mais on a l'impression que celui de Lost Reavers est là uniquement pour faire de la figuration

Verdict

L'intention était bonne, mais le résultat n'est pas là. Même pour un jeu gratuit, la plupart des joueurs Wii U s'attendaient à un jeu mieux fini et surtout plus amusant

10
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion