Pochette
NGC

Hunter: The Reckoning

Développeur : High Voltage Software | Éditeur : Interplay | Genre : Beat Them All/Hack'n Slash/Aventure | Physique uniquement
Sortie :🇪🇺 11/07/03🇺🇸 18/11/02 | Multijoueur : 4 joueurs en local
Par Slippy, le jeudi 30 décembre 2021 à 16:21

Basé sur un jeu de rôle traditionnel, Hunter The Reckoning débarque sur GameCube un an après la version Xbox. Plutôt bien accueilli sur la machine de Microsoft, comment s'est passé le portage sur celle de Nintendo ?

Image

Une version Nintendo qui sort après les autres, ça ne date pas de la Switch. La GameCube était déjà concernée. Certes le jeu était sorti en juillet 2002 sur Xbox, la GameCube venant juste de sortir (mai 2002), il faudra attendre le 11 juillet 2003 pour que les possesseurs de la console cubique puissent profiter du titre.
Le jeu est développé par High Voltage Software, société encore peu connue dans les jeux vidéo qui fera plutôt sa réputation avec la Wii et les jeux Conduit 1 et 2. Hunter the Reckoning est adapté du jeu de rôle papier, mais en devenant jeu vidéo le titre a (presque) tout perdu de la notion RPG et se classe plutôt dans la catégorie Hack and Slash (comme Diablo) et Beat'em up avec un côté action vraiment très prononcé, au détriment de la réflexion et de l'exploration.
Ce qui n'a pas empêché d'être reçu positivement de la part des critiques sur Xbox. En passant par la GameCube le jeu reste totalement identique sur le contenu mais malheureusement avec des différences au niveau de la technique.

Passons sur un scénario qui ne s’encombre pas de subtilité ni de complexité au niveau de son intrigue. En effet, vous incarnez un exterminateur qui doit venir à bout de la Légion des Morts qui ont décidé de reprendre du service sur Terre et mettre à mal la population. L’extrême simplicité de l'histoire tranche radicalement avec ce qu'on peut voir dans les Jeux de Rôle sur Table où le maître du jeu prend toujours le temps de poser le contexte et détailler le récit aux joueurs pour qu'il puisse rentrer parfaitement dans l'ambiance.

Image

Vous voilà donc à choisir entre quatre héros aux caractéristiques et pouvoirs très différents : Deuce Wyatt le Vengeur, Samantha Alexander le Défenseur, Estéban Cortez le Juge et Kassandra Cheyung la Martyre.
Chaque personnage possède des attributs particuliers et des armes principales spécifiques (hache, épée, katana, couteau) qui pourront convenir à chaque joueur selon leur style de jeu. Tous les avatars possèdent une jauge de conviction qui leur permet de déclencher des attaques ou des pouvoirs exclusifs (par exemple régénérer la santé).
Plus vous guerroyez, plus vous gagnez de l’expérience qui permet d'upgrader les caractéristiques (au nombre de 4) et d'obtenir de nouvelles compétences (qui usent la jauge a conviction).
Enfin pour tous les personnages, on pourra ramasser des armes secondaires (aux munitions limitées) basiques mais très puissantes. On retrouve pêle-mêle le fusil à pompe, la mitrailleuse, la tronçonneuse, le lance-flamme, lance-grenade, etc.
Il est également possible de réaliser des combos de coups et concentrer son arme principale pour sortir une attaque plus puissante.

Voilà donc pour l'essentiel du gameplay. Hunter The Reckoning est un hack and Slash, vous vous battez contre des centaines d’ennemis par niveaux qui apparaissent de façon totalement archaïque. Voici donc le premier défaut du jeu et qui sera peut-être rédhibitoire pour certain : l'action est extrêmement répétitive, on se contente d'avancer et de tuer les monstres sans arrêts, et rien ne vient diversifier le gameplay.
Heureusement lorsqu'on charge une partie on peut changer de personnage ou conserver celui avec qui on a débuté la partie, une bonne idée car cela permet de développer chaque héros au fur et à mesure de voter progression.

Côté manette, la prise en main est aisée, mais le choix des boutons est contestable. La gâchette de droite sert à attaquer, avec votre arme principale ou secondaire, mais aussi à déclencher les attaques spéciales. La gâchette de gauche sert à se protéger, le bouton B à sauter.
Jusque-là rien de bien compliquer, mais les boutons X et Y servent à changer d'arme et aussi sélectionner vos attaques spéciales. On ne comprend pas pourquoi ces actions n'ont pas été attribuées à la croix directionnelle ce qui aurait été plus pratique. En utilisant les boutons X et Y pour le changement d'arsenal, on s’emmêle vite les pinceaux surtout quand on commence à jouer. À la place, les développeurs auraient pu utiliser ces boutons pour un coup plus puissant par exemple.

La croix directionnelle sert à positionner la caméra plus éloignée ou moins éloignée du personnage, ce qui ne sert pas à grand-chose. La caméra de toute manière n'est pas trop capricieuse ni handicapante.
Autre problème que vous allez rencontrer c'est suivant votre angle de tir, vous allez rater des ennemis. En effet, vous ne pouvez tirer (pour les armes à projectiles) uniquement dans 4 directions, et si un adversaire arrive en oblique par exemple, vous ne l'atteindrez pas ! Même soucis si vous êtes à proximité d'un grillage et qu'un opposant se trouve derrière il sera insensible à vos balles ! Assez frustrant.
Le temps de rechargement d'une arme est assez long, même constat pour le changement d'équipement qui vous fait perdre quelques précieuses secondes souvent fatale lorsque vous êtes entouré d'une dizaine d'ennemis.

Image

L’intérêt principal du titre réside dans son multijoueur en coopération jusqu'à 4. C'est là que les parties seront plus intéressantes et bien plus amusantes. Seul on se retrouve vite déborder et la monotonie s'installe plus vite.

Au niveau de la réalisation ce n'est vraiment pas fameux. Les décors sont vides, les niveaux manquent d'éclat et d'originalité. Les cinématiques qui utilisent le moteur du jeu ne sont pas du tout agréables à regarder. C'est la différence notable avec la version Xbox qui possède de meilleurs graphismes, pourtant la GameCube est capable de tellement mieux, on se dit que High Voltage n'a pas vraiment utilisé les capacités de la console pour produire un titre de qualité, visuellement parlant.
Anecdote assez amusante (ou pas), le meilleur effet de lumière vous le trouverez à l'écran titre !
Le jeu est intégralement en français et le doublage est très convenable, au contraire des musiques fades réalisés par le groupe de rock Coma.

Sans surprise le jeu n'est pas très long, une vingtaine de niveaux et quelques bosses viennent pimenter un peu l’aventure. Le titre n'est pas compliqué, mais il devient très ardu si vous paramétrez le niveau de difficulté au plus haut. Ça sera sans doute le meilleur argument si vous tentez de refaire la quête avec un challenge plus important.
Au final Hunter The Reckoning est un jeu qui change un peu de la ludothèque Nintendo, puisque ce dernier est volontairement violent et gore, mais pêche par une réalisation bâclée, une imprécision et une linéarité au niveau du gameplay. La version GameCube est donc inférieur à la version Xbox et ne possède pas d'améliorations ni de bonus inédit pour le support de Nintendo, pourtant sorti un an après, dommage !

Les Plus

+ Un bon défouloir
+ Le mode coopération jusqu'à quatre joueurs

Les Moins

Très répétitif
Réalisation moyenne
Durée de vie faible

Graphismes 11/20

On est très loin de ce que produire la GameCube en termes de qualité.

Jouabilité 13/20

Le gameplay est simple à assimiler et relativement basique. L'attribution des boutons à certaines actions peut entraîner des confusions.

Durée de vie 12/20

Il vous faudra une dizaine d'heures pour terminer l'aventure. Sans doute plus si vous choisissez un mode de difficulté plus élevé. À part le multijoueur en coopération, rien ne rallonge la durée de vie.

Bande son 12/20

Pas terrible ! Surtout pour les musiques, le doublage français est lui correct.

Scénario 11/20

Même s'il y a une histoire, on a quand même du mal à rentrer dedans, la faute à une intrigue peu développée.

Verdict

Hunter The Reckoning n'est pas un jeu mémorable sur GameCube. Outre l'agrément qu'il procure à 4 joueurs, il en reste un jeu d'action type hack and slash peu inspiré, au contenu assez pauvre et techniquement très moyen. Les possesseurs de la machine de Nintendo pourront se sentir légitimement lésé par rapport à ceux de la version Xbox qui auront eu une version plus aboutie.

12
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion