flux RSS twitter Google+ facebook
diaspora* Mastodon twitch youtube


Test de Wolfenstein 2: The New Colossus sur Switch
Fiche
Pochette

Développeur :  Panic Button
Éditeur :  Bethesda Softworks
Genre :  FPS

Sortie :  le 29/06/18 en Europe
le 29/06/18 en Amérique

Auteur
Slippy
avatar
Rédacteur

Cet article a été écrit le
mardi 17 juillet 2018 à 02:29.
Image
La Switch est vernie, les joueurs de la console hybride peuvent remercier Nintendo d'avoir enrôlé Bethesda, qui propose des portages de ses jeux phares par l'intermédiaire du studio Panic Button.
Après Doom, c'est au tour de Wolfenstein 2 : The new Colussus d'être adapté sur Switch, pour un résultat aussi probant ?
Image
Wolfenstein, cette franchise est peut-être méconnue par les puristes de Nintendo, pourtant beaucoup considèrent que Wolfenstein a contribué à populariser les FPS.
La franchise est passée par plusieurs développeurs, avec plus ou moins de réussite et de succès, mais c'est surtout par le biais d'Id Sofware (Doom) que le jeu a conquis le public avec le célèbre Wolfenstein 3D.
Également sorti sur Super Nintendo, le jeu avait totalement été changé par Nintendo (on ne tuait plus des nazis mais des zombis !), ce qui fit du soft une adaptation honteuse.

Plus récemment, en 2014, Bethesda et MachineGames avaient repris la licence pour un résultat très convainquant avec l'épisode New Order.
On arrive donc en 2018, cette fois-ci c'est Panic Button qui entreprend le portage de la suite de New Order, The New Colossus, sorti en octobre 2017 sur les autres supports.
Si les premiers opus de la série se passaient pendant la seconde guerre mondiale, depuis l'épisode New Order, l'histoire prend place au sein d'une uchronie (univers réécrit) dans laquelle l'Allemagne Nazie a gagné la seconde guerre mondiale.

Ne vous inquiétez pas, si c'est la première fois que vous essayez un Wolfenstein (je pense que cela arrivera à beaucoup de joueurs Nintendo), un résumé du précédent épisode est proposé en guide d'introduction.
Le scénario de Wolfenstein 2 est assez unique en son genre, nous sommes dans les années 60 aux États-Unis, dans un monde contrôlé par les Allemands. Il va falloir mener la résistance et libérer le pays de ses oppresseurs.
Ce qui surprend (en bien), c'est que l'histoire est étonnamment riche, et que le jeu est vraiment immersif (on se croirait vraiment dans un monde occupé par le 3ᵉ Reich !).
Celle-ci est due tant aux soins apportés aux détails et aux documents, qu'à l'attention accordée à la narration des personnages et aux liens qu'ils entretiennent.

L'ambiance est à la fois réaliste mais aussi complètement barrée ! Le jeu est destiné à un public averti, de nombreuses scènes (très) violentes sont au programme. Au moins on pourra dire que la ludothèque de la Switch n'est pas uniquement composée de jeux pour enfants !
Image Image Image
Image
Bien entendu, comme le titre est sorti sur plusieurs supports, la comparaison graphique est inévitable et alimente bien des débats !
Ce n'est un secret pour personne, la Switch a un déficit de puissance par rapport à ses concurrentes. Cela doit-elle la priver des jeux les plus ambitieux (les titres AAA) ?
Pour beaucoup de studios, la réponse est oui, c'est pourquoi la Switch a moins de « gros jeux » comme GTA, Dragon Age et j'en passe.
Néanmoins Bethesda et Panic Button ont fait le maximum pour proposer leurs softs sur une console moins puissante, c'est à mettre à leur crédit.

Ceci étant dit, Wolfenstein 2 n'est clairement pas vilain et reste très impressionnant compte-tenu des capacités de la Nintendo Switch.
Les développeurs ont tout fait pour que le titre reste fluide et nerveux, avec une résolution honorable pour un jeu vidéo actuel : 720p et 30 images par seconde.
Pour arriver à ce résultat, Panic Button a dû faire des concessions graphiques par rapport aux autres versions. Les textures sont moins détaillées, il y a des ralentissements dans les cinématiques et surtout le jeu apparaît flou. C'est d'autant plus flagrant lorsque la Switch est en utilisation "dock" sur un grand écran.

Globalement, on peut se dire que l'équipe en charge de la réalisation a fait ce qu'elle a pu avec ce qu'elle avait, mais on pardonne moins le fait que les informations à l'écran soient trop petites, ainsi que les sous-titres qui sont eux presque illisibles, notamment en mode nomade.
Heureusement le jeu bénéficie d'un doublage français de qualité, et pour rester dans le chapitre son, les musiques sont vraiment excellentes.
En parcourant le jeu, on apprécie la variété des décors et du bestiaire, mais on aime moins le côté labyrinthique des niveaux, et l'I.A parfois « à la ramasse ».
Image Image Image
Image
Au niveau de la jouabilité, si vous avez le Pro Controller, vous vous assurez d'une prise en main confortable, les déplacements et les tirs se font avec facilité.
Et avec les Joy-Cons ? C'est également très agréable et intuitif. Contrairement à Doom, il ne faudra pas attendre une mise à jour pour tirer profit du gyroscope et de l'accéléromètre de la Switch puisqu'ils sont déjà pris en charge, cela octroie un véritable plus dans la précision de vos tirs.

Les vibrations HD sont également de la partie et bien exploitées, le joueur s'en rendra compte car dans Wolfenstein 2 vous avez la possibilité de jouer avec une arme différente dans chaque main !

On le sait depuis la sortie sur les autres supports, Wolfenstein II : The New Colossus n'a pas de mode multijoueur parce que les concepteurs ont souhaité se concentrer uniquement sur le mode solo et son ambiance narrative.
C'est un choix qui se respecte, mais assez incompréhensible pour certains joueurs, sachant que l'immense majorité des FPS se joue aujourd'hui à plusieurs.

L'absence de multijoueur impacte forcément la durée de vie, puisque la campagne solo, même si elle est très intéressante, vous prendra au maximum une douzaine d'heures en ligne droite.
Certes, ce nombre sera plus conséquent si vous jouez dans une difficulté au-delà du mode normal ou que vous vous amusez à récupérer tous les bonus (documents, artworks, musiques).
Autre défaut de la version Switch, c'est que les contenus supplémentaires (DLC) sortis sur les autres supports ne sont pas inclus ici, et que nous ne savons pas à l'heure actuelle, si Bethesda les sortira à l'avenir.
Par ailleurs, les défis chronométrés qui pimentaient un peu plus les parties sur les versions concurrentes ont aussi disparus ! Mis à part le gameplay, la version Switch n'a aucun bonus ou exclusivité à proposer, dommage.

Dernière précision, si vous souhaitez acheter la version dématérialisée du jeu, il faudra faire de la place sur votre carte mémoire, plus de 14 Go ! À noter que même si vous optez pour la version physique, il sera obligatoire de télécharger une partie du jeu, tout le contenu n'étant pas sur la cartouche

Image Image Image

Les Moins

- L'impression de flou
- Le sous-titres et les infos sur l'écran peu lisibles
- Pas de mode multijoueur
- Pas de DLC

Les Plus

+ Très convenable au niveau visuel
+ Un gameplay pertinent
+ L'histoire et la narration captivantes
+ Les doublages français et la musique
Notes
16/20
Graphismes :
Sur Switch, Wolfenstein 2 est un des jeux les plus sensationnels au niveau visuel. Le titre souffre de la comparaison avec les versions des autres supports à cause des limites techniques de la console. Néanmoins, malgré les quelques concessions obligatoires, le jeu est fluide, nerveux et le framerate reste globalement stable en dépit de quelques de rares chutes.

17/20
Jouabilité :
La jouabilité est très convaincante que ce soit avec la manette pro ou avec les Joy-Cons. Il est aussi possible de jouer avec le gyroscope, ce qui apporte une précision supplémentaire non négligeable dans les combats.

12/20
Durée de vie :
Il faudra vous contenter uniquement du mode solo, dénudé des DLC et des défis ! C'est le point noir du jeu.

18/20
Bande son :
Le doublage français est vraiment excellent, les musiques sont également bien travaillées. Mention très bien pour le rendu sonore des armes.

17/20
Scénario :
Les développeurs n'ont pas fait le travail à moitié. Il est vraiment bien écrit, les dialogues sont à la fois moroses et saupoudrés d'humour. L'ambiance générale vaut vraiment le détour.

16/20
Verdict :
Wolfenstein 2 sur Switch s'adresse avant tout aux joueurs n'ayant pas l'occasion de l'essayer sur d'autres supports. On ne peut que saluer la performance de Panic Button de faire tourner un jeu moderne sur un hardware aussi petit. Le soft n'est pas exempt de défaut mais cette version portable est clairement un achat indispensable pour les amateurs de FPS.
Commentaires
Il n'y a pas de commentaire
Poster un commentaire
Poster un commentaire
Vous devez vous pour ajouter un commentaire.

Cliquez ici pour vous inscrire.