Pochette
NGC

The Legend of Zelda : Twilight Princess

Développeur : Nintendo EAD | Éditeur : Nintendo | Genre : Action/Aventure | Site web officiel
Sortie :🇪🇺 15/12/06🇺🇸 11/12/06🇯🇵 02/12/06 | Multijoueur : 1 joueurs en local
Par Slippy, le mardi 20 juin 2017 à 04:43

La sortie d'un jeu Zelda est un événement dans le cosmos des jeux vidéos. La célèbre franchise est toujours attendue au tournant par des millions de fidèles. Nintendo prend le risque à chaque jeu de la série de changer radicalement d'univers graphique, et à chaque fois la résultat frôle la perfection. Twilight princess ne fait pas exception et cet épisode fera date en sortant sur deux consoles en même temps.

Image

Rares sont les sagas vidéo-ludiques avec une telle aura. The Legend of Zelda est associé à plusieurs personnalités Shigeru Miyamoto, Takashi Tezuka puis plus tard Eiji Aonuma. Avec 18 jeux vendus à plus de 60 millions d'unités, Zelda est véritablement un des fers de lance de Nintendo.

Plus les consoles deviennent puissante, plus l'univers des jeux Zelda prend de l'ampleur, et les aventures deviennent épiques.

Twilight princess est le fruit une nouvelles fois de nombreuses années de programmation pour parvenir à un résultat conforme à l'attente du public.

Tout d'abord développé uniquement pour la GameCube, et initialement annoncé pour novembre 2005, la sortie de Twilight Princess a été repoussée à fin 2006 pour permettre aux développeurs de changer une grande partie du monde du jeu, et de le sortir sur la Wii. En effet pour soutenir sa dernière console, Nintendo a sorti le jeu en même temps que la console pour permettre à cette dernière d'avoir une tête d'affiche pour son lancement, mais le constructeur n'a pas oublié la GameCube puisque le jeu sortira également sur ce support.

Le changement que l'on remarque par rapport à la version Wii est que l'image est inversée. Concrètement, tout ce qui se trouve à gauche sur Wii apparaît maintenant à droite, et réciproquement. Développé à l'origine sur la console cubique, l'effet miroir propre à la Wii aurait été mis en place pour mieux s'adapter au système de contrôle de la console reposant sur la complémentarité entre le Nunchuk et la Wiimote. Ceci explique pourquoi Link se retrouve pour la première fois droitier dans la version Wii, et gaucher sur GameCube.

Image

Revenons un instant sur le précédent opus The Wind Waker, malgré des critiques dithyrambiques, les adorateurs de Zelda auront sans doute été longtemps été déstabilisés par le style graphique audacieux mais pourtant novateur. Bon nombre s'attendaient à des graphismes similaires à Ocarina of Time mais sublimés par la puissance de la GameCube. Twilight Princess comble les attentes que pouvaient avoir les fans puisque Nintendo a mis la barre très haute avec ce Zelda en proposant un univers graphique plus sombre et mature ainsi qu'une quête homérique que le joueur n'est pas prêt d'oublier. Tous les éléments qui font la renommée de la série sont présents, accompagnés de nouveautés et de surprises qui font que le joueur sera sans cesse épaté au fur et a mesure de son aventure.

La diversité des lieux, les références à d'autres œuvres des jeux vidéo ou du cinéma font qu'on est bien face au plus beau Zelda jamais créé. Les développeurs ont sans doute été inspirés par le Seigneur des anneaux (lors des combats contre les Gobelins ou des chevauchées le long d'Hyrule,) mais également par des jeux comme Okami ou Shadow of the Colossus pour la grandeurs des décors et la transformation de Link en Loup. L'ensemble donne un résultat qui laisse rêveur.

De la traversée de la plaine d'Hyrule à l'exploration des Donjons en passant par les villages comme la Citadelle, jamais il aura été aussi agréable visuellement de parcourir un jeu Zelda. L'ambivalence du Royaume d'Hyrule tantôt dans son état normal, tantôt sous l'emprise du crépuscule permet de jouer sur les contrastes et les effets de lumières.

Le game design de tous les protagonistes ont aussi gagné en détail et en animation, que ce soit Link, les PNJ, le bestiaire et les boss, Nintendo a fait de l'excellent travail à tous niveaux. Pour un tout dernier jeu de la GameCube, Nintendo conclut certainement l'ère de la console avec le soft le plus abouti graphiquement.

D'un point de vue scénaristique on est dans la veine de ce qui se fait habituellement, un but sommaire certes, mais qui cache bien des surprises, des scènes mémorables et des multiples rencontres qui font que l'ensemble de la quête accroche le joueur du début jusqu'à la fin.

Image

Le gameplay est calqué sur Wind Waker, qui était déjà irréprochable. La présence du second stick sur la manette GameCube nous permet de contrôler manuellement la caméra, ce que le joueur fera dans de rares cas, car cette dernière est toujours idéalement placée. Par contre, la visée à laquelle on a recours lorsqu'on utilise des armes telles que l'arc ou le lance-pierres s'effectue à l'aide du stick gauche sans l'apparition du pointeur en guise de repère.
Enfin, on ne dispose plus que de deux touches de raccourci pour assigner ses objets, contre trois sur Wii, anecdotique.

Les phases en loup sont également intéressante puisque le gameplay diffère totalement, le duo avec Midona forme un couple atypique.

Par contre si on a l'habitude de voir la monture de Link, Epona, dans les jeux Zelda, la maniement de la jument reste toujours un peu bancale quand il s'agit de tourner à grande vitesse. De toute manière Epona n'est pas obligatoire pour les grands trajets puisqu'on peut se téléporter grâce à Midona à un endroit défini sur la carte.

Koji Kondo est un virtuose quand il s'agit de composer la musique des jeux vidéo. Twilight princess ne déroge pas à la règle et propose une bande son à la hauteur du jeux. Même si les musiques se font un tantinet discrètes, elles embellissent considérablement le soft, la bande son mêle nouveaux thèmes et airs connus, les bruitages sont certes connus de tous pour les fans, mais sans jamais être ennuyantes et confèrent au jeu un aspect sonore unique.

Les années de développement n'auront pas servi à rien, Nintendo propose une quête vraiment très longue. Ce n'est pas uniquement une succession de donjons et de boss, mais également des également des missions et d'autres quêtes plus ou moins facultatives qui vont ravir les joueurs passionnés par l'univers Zelda. Pour revenir aux donjons, ceux ci sont nombreux, ont pris une ampleur considérable que ce soit dans leur architecture ou énigmes qu'ils proposent.

Bien entendu Nintendo propose également une ribambelle d'objets à trouver et a collecter, pas uniquement les fragments de cœur mais aussi d'autres quêtes annexes qui renfonce la durée de vie. On ne vois pas les heures défilées, explorer 100% du jeu demandera au bas mot plus de 50heures de jeu, les développeurs ne sont vraiment pas moqué des joueurs.

Au final, peut-on reprocher ne serait-ce qu'une petite chose à Twilight Princess ? On a beau chercher, c'est quand même difficile, si on chipote on pourrait dire que la caméra peut s'avérer capricieuse dans de rares situations, ou alors on peut pester sur quelques allers-retours qu'on a pas envie de faire.
Néanmoins ce n'est vraiment rien à côté de ce qui vous attend si vous avez l'attention d'aller jusqu'au bout du soft. Parfaitement calibré pour la GameCube, que ce soit au niveau visuel, sonore ou en terme de gameplay, Twilight Princess appartient au cercle très fermé des jeux dantesques dans lesquels le joueur va vivre une quête mémorable du début jusqu'à la fin.

Les Plus

+ Univers mature
+ Réalisation graphique et sonore de haute volée
+ Quête épique
+ Gameplay exemplaire
+ Durée de vie importante

Les Moins

On cherche encore!

Graphismes 19/20

Les mêmes que sur Wii, il n'y pas de console favorisée, la GameCube signe, pour un de ses derniers jeux, un soft somptueux de toute part.

Jouabilité 19/20

La manette GameCube est une des meilleures manette jamais créée par Nintendo, et ce jeu le prouve parfaitement. Le gameplay à la manette est plus aisé et plus instinctif que celui proposé par la Wii. On aime également les phases où Link est en loup qui apportent de la diversité dans le gameplay.

Durée de vie 18/20

N'espérez pas boucler le jeu en quelques heures même en ligne droite, Twilight Princess est un des rares jeux proposant une durée de vie très conséquente, que ce soit pour la quête principale ou les quêtes annexes, mais c'est toujours un plaisir où on ne voit pas les heures défiler.

Bande son 18/20

Un ingrédient cher à Nintendo qui a toujours su peaufiner l'habillage sonore de ces jeux Zelda. Les thèmes sont grandioses et rendent hommage à la grandeur du jeu.

Scénario 17/20

Du déjà vu certes, mais Twilight Princess propose une histoire qui lui est propre, celle-ci est amenée doucement mais sûrement, prend de la dimension au fil du jeu, entrecoupées de scènes marquantes et inoubliables.

Verdict

Épique, grandiose, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier Twilight princess, c'est une œuvre onirique, envoûtante parfois sombre mais intemporelle qui a su contenter tous les fans des Zelda. Un must have.

19
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion