Pochette
Switch

Outlast 2

Développeur : Red Barrels | Éditeur : Red Barrels | Genre : Survival Horror | Site web officiel
Sortie :🇪🇺 27/03/18🇺🇸 27/03/18 | Multijoueur : 1 joueurs en local
Par Slippy, le lundi 4 juin 2018 à 03:28

Après avoir marqué les esprits en 2013, Outlast revient 4 ans après pour un second opus. Heureusement pour les possesseurs de Switch, il n'aura fallut attendre qu'un tout petit mois que Outlast 2 succède à son prédécesseur.
Le deuxième volet est-il supérieur ou n'est-il qu'une simple copie du précédent titre ?

Image

Le premier Outlast avait en quelque sorte renouvelé le genre du survival horror. En effet depuis plusieurs années, les jeux du même type étaient devenus très stéréotypés, et privilégiaient l'action au frisson.
Avec Outlast, c'est un peu comme un retour aux sources, où l'ambiance volontairement malsaine et macabre tient un rôle principal.
Inspiré des films d'horreur « found footage », Outlast avait remis l'aspect de survie au cœur du gameplay, puisque votre personnage, sans arme, devait survivre dans un endroit toxique et meurtrier avec comme seule alliée une caméra.

Fort de son succès critique et commerciale, le studio Red Barrels a tout naturellement planché pour une suite de sa franchise. Mais ces derniers ont eu la très bonne idée de changer totalement de cadre. Fini les espaces clos qui suscite la claustrophobie, place aux environnements ouverts.
Bienvenue en Arizona et sa campagne désertique, les développeurs se sont donc inspirés des films tels que la Coline à des Yeux ou Massacre à la tronçonneuse pour planter le décor.

En ce qui concerne le scénario, nous incarnons de nouveaux personnages, vous jouez Blake, un cameraman qui accompagne sa femme Lynn, journaliste, dans son enquête sur la mort plus que mystérieuse et malsaine d'une femme, retrouvée il y a peu dans les environs.
Les ennuis vont commencer quand votre hélicoptère se crashe, et ferez connaissance avec la secte locale.
Comme pour le premier épisode, le scénario est convenu mais se laisse suivre sans problème, et il est nettement supérieur de celui de son prédécesseur.
Un point important à souligner et qui pourra faire débat, est que pour dévoiler entièrement l'histoire, le joueur devrait à tout prix récupérer des documents sous peine de passer à côté de moments clés du pitch.
Heureusement ces derniers sont plutôt visibles mais nécessiteront un peu de recherche tout de même.

ImageImageImage
Image

Les amateurs de gore vont être servi, le jeu est toujours aussi extrêmement violent, un bon argument pour ceux qui reprochent à la Switch d'avoir une ludothèque que pour les enfants.

L'ambiance est une nouvelle fois très travaillée, c'est en sorte la marque de fabrique de la licence, on a adoré les flashback du héros et les jump scare parfaitement distillés. Là encore on sent l'inspiration des développeurs dans des œuvres de pop culture (cinéma et jeux-vidéo) comme Shining, Silent Hill, le projet Blair Witch.

Outlast 2 reprend les bases du gameplay de son prédécesseur, aucun arsenal pour terrasser les ennemis mais uniquement votre fidèle caméra à vision nocturne. Cela vous sera extrêmement utile puisque la quasi-totalité du jeu se passe dans le noir.
Pour le reste il va falloir de nouveau fuir et se cacher. Heureusement les cachettes ne manquent pas pour traverser tous les chapitres du jeu.

Outlast 2 est très linéaire, et malgré la volonté des développeurs de proposer des niveaux ouverts, il y a bien souvent qu'un seul chemin possible pour s'en sortir.
On ne va pas mentir, si c'est la première fois que vous faites le jeu vous allez mourir très souvent. Il vous faudra recommencer certaines phases et les apprendre par cœur pour pouvoir survivre. Cela a le dont d'exaspérer les joueurs les moins patients.
C'est donc le reproche principal fait au jeu, malgré de bons moments très flippants mais amusants comme la traque dans les champs de maïs, la difficulté est assez mal gérée.
Pour ce qui est de la jouabilité à proprement dite, aucun problème à signaler.

ImageImageImage
Image

Outlast 2 est un portage qui ne souffre pas vraiment des limitations techniques de la console de Nintendo. La Switch maîtrise parfaitement l'Unreal Engine et nous garantie un affichage en 1080p sur téléviseur et 720p en mode portable, le tout en 30 images par seconde.
Si dans d'autre portages la console de Nintendo accuse le coup, la version Outlast 2 de la Switch est vraiment très similaire par rapport à ses concurrentes.

Si on compare maintenant le premier et le second épisode, Outlast 2 profite d'une finition quand même plus jolie et les développeurs ont fait plusieurs ajouts au moteur graphique pour améliorer le visuel.
Parmi les différences on peut constater que Outlast 2 est entièrement en français, et c'est tant mieux, car on profite mieux de l'expérience.
Les sous-titres sont toujours présents mais comme dans le premier épisode ils sont difficilement lisibles en mode portable, mais cela gène moins car les joueurs pourront profiter du doublage français.

Red Barrels a sans doute compris que son jeu était difficile, c'est pour ça qu'il propose, à contrario du premier opus, un mode « histoire ».
Dans celui-ci, les ennemis sont moins agressifs ce qui fait en sorte que les joueurs peuvent davantage prendre leur temps et profiter du scénario.

Si le premier Outlast sur Switch proposait du contenu supplémentaire (DLC Whistleblower), le second épisode est dénudé de DLC, ce qui, fatalement, lui confère une durée de vie moindre que son aîné.
Il vous faudra environ 8h pour boucler l'aventure. C'est certes court, mais l'expérience vaut vraiment le détour.
Les développeurs ont vraiment amélioré l'ambiance, avec des scènes dérangeantes mais mémorables, ce qui devrait plaire aux amateurs de gore.

ImageImageImage

Les Plus

+ L'environnement angoissant et violent
+ Le scénario basé sur une dérive sectaire
+ La bande son qui va de pair
+ Un jeu mature
+ Un portage maîtrisé

Les Moins

La difficulté frustrante
Les graphismes font un peu vieux
La durée de vie

Graphismes 15/20

Il est vrai que le jeu se passe dans l'obscurité, du coup les défauts (textures faibles résolution) sautent moins aux yeux. Néanmoins cette version Switch fait bonne figure même par rapport à ses concurrentes.

Jouabilité 15/20

Outlast 2 est un jeu qui se prend bien en main sans difficultés particulière.

Durée de vie 12/20

C'est le point faible du titre, on a vite fait le tour, malgré les efforts des développeurs d'avoir corsé volontairement la difficulté, pour accroître la durée de vie.

Bande son 19/20

Une vraie valeur ajoutée. Outlast 2 bénéficie d'une bande son au top qui se marie très bien avec l'ambiance. Le doublage français est également de bonne qualité.

Scénario 16/20

Mieux travaillé que le premier épisode. On apprécie le changement de cadre par rapport au premier Outlast.

Verdict

Une fois de plus, les développeurs nous délivrent un jeu ou l'ambiance prévaut sur la réalisation. Malgré quelques imperfections, l'expérience procurée reste inégalable dans le domaine des survival horror.

16
 Poster un commentaire (2)
#1 Lundi 4 Juin 2018 à 20:06:15

Test plus que interressant ! Ca me donne envie d'y jouer d'ailleurs !

#2 Mardi 5 Juin 2018 à 03:08:40

Merci Tino!

Effectivement je pense que le 2 est plus intéressant que le premier au niveau scénario en tout cas.

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion