Pochette
Wii

Mushroom Men - La guerre des spores

Développeur : RedFly Studios | Éditeur : Gamecock Media Group | Genre : Action/Plateformes/Aventure
Sortie :🇪🇺 27/03/09🇺🇸 02/12/08 | Multijoueur : 2 joueurs en local
Par Slippy, le samedi 4 février 2017 à 02:46

Le genre plateforme dans les jeux vidéo a toujours occupé une place importante et on ne compte plus les chefs-d'œuvre. Sur Wii, on a pu jouer aux excellentissimes Mario Galaxy, mais, étant donné la grande notoriété de la console, de nombreux développeurs ont tenté de commercialiser leur jeu sur un des supports les plus vendus de tous les temps. C'est le cas du studio RedFly qui a conçu un jeu de plateforme à l'ambiance originale, voyons si ce coup d'essai a été une réussite.

Image

L'histoire de Mushroom Men est relativement simple, une météorite tombe sur Terre, sa matière cosmique verte a le pouvoir de réveiller les végétaux et transformer de paisibles champignons qui se révèlent anthropomorphes (qui possède des caractéristiques humaines).
Vous incarnez Pax, un petit champignon qui va devoir enquêter sur cette mystérieuse météorite et mettre fin à la guerre qui oppose plusieurs tribus animales et végétales: les chiitakes et les lépiotes (des espèces de champignon), des lapins, des taupes et aussi des cactus !
Un bien beau programme. Le scénario n'est pas très profond, mais permet au héros de rencontrer divers situations et lieux.

Pax a le pouvoir d'adsorber la substance des météorites ce qui lui donne quelques pouvoirs pour avoir le dessus sur les ennemis, il peut également se battre avec des armes qu'il aura créé de toute pièces avec divers objets qui parsèment son chemin.

Le jeu mélange habilement exploration et action, s'il reste classique dans son genre, on ne s'ennuie pas, car le soft arrive à susciter l'envie de voir le dénouement de l'histoire malgré un challenge peu important.

Commençons par le volet réalisation, c'est une très bonne surprise. Si RedFly est un petit studio indépendant et méconnu, cela n'a pas empêché les développeurs de fournir un travail important sur le level-design. Les décors sont grands, et surtout bien proportionnés à la taille de votre personnage. On prend plaisir à flâner et explorer différents environnements naturels mais aussi humains. Votre personnage et les ennemis en général n'ont par contre pas bénéficié du même soucis de détail mais dans l'ensemble, pour une console comme la Wii, les graphismes sont beaux.
Certains trouveront l'ambiance visuelle un peu trop sombre, mais cela rend le contexte un peu plus glauque, ce qui ne va pas forcément déplaire !

Le travail du sound-designer, en revanche, ne sera pas forcément au goût de tout le monde, il y a certes des bruitages corrects mais les musiques sont très discrètes et anecdotiques, dommage, quand on sait que l'ambiance sonore peut sublimer un jeu.

Mushroom Men ne va pas réconcilier les détracteurs de la Wiimote et du Nunchuk. Si Mario Galaxy est un exemple parfait sur la maîtrise de la jouabilité made in Nintendo, celle de Mushroom Men va vous donner du fil à retordre.

Non pas que le personnage répond mal aux commandes, ou qu'il soit difficile de sortir des coups, non, la principale responsable de cette complication est la caméra. Vous devez souvent la remettre manuellement derrière votre petit bolet, ce qui pose des véritables problèmes lors des phases de sauts, même bénins.
Heureusement pour les affrontements avec les ennemis et les boss cela se passe mieux, la caméra est placée suffisamment en retrait du personnage pour éviter de se faire avoir par surprise.

Image

Votre personnage est très petit mais cela n'empêche pas d'avoir quelques avantages par rapport au monde qui l'entoure, il a des pouvoirs grâce à la matière de météorite aspirée comme planer pour atteindre des plateformes éloignées après un saut, ou disposer d'une sorte de grappin pour atteindre certains endroits bien précis.
Le mieux reste son pourvoir de télékinésie. En effet Pax peut déplacer des objets sans les toucher pour dégager un passage obstrué par une pierre par exemple ou pour balancer des objets sur les ennemis.
Ces pouvoirs nécessitent de la matière (un peu comme de la magie dans les RPG) que vous récupérez sur des végétaux.

Pour les phases d'action, votre héros dispose donc de diverses armes réparties en plusieurs catégories (canons, trancheurs, rasoirs, etc), vous les construisez pièce par pièce avec des objets que vous rencontrez dans votre périple comme par exemple une capsule de bouteille de bière.
Le choix des armes dépendra des ennemis, certaines sont plus efficaces sur les ennemis volants par exemple et plus vous avancez dans votre quête, plus celles-ci deviennent puissantes.

Le bestiaire est diversifié, que ce soit des insectes, des animaux ou des végétaux, vous rencontrez de nombreux protagonistes sur votre route qui veulent en découdre, ainsi que plusieurs boss.

L'aventure se termine relativement rapidement, comptez une dizaine d'heures, un peu plus, si vous êtes méticuleux dans vos recherches et complétez à 100% les niveaux au nombre de 30.
La difficulté n'est pas très bien dosée, le jeu peut être fini sans grosses difficultés apparentes sauf pour certaines phases de plateforme très frustrantes.
Un mode coopération est au menu mais malheureusement celui-ci est tronqué puisqu'il ne s'agit finalement que de l'aventure solo à laquelle un second joueur peut se joindre pour assister le premier, soit en l'aidant à résoudre des énigmes, soit en le soignant lorsqu'il est en difficulté.
A noter la présence de mini-jeux plutôt sympathiques néanmoins ce n'est pas un jeu sur lequel on reviendra une fois terminé ; ce qui est dommage car le jeu possède vraiment une personnalité forte, le soft est d'un point de vue artistique très travaillé et vaut la peine d'être essayé à ce niveau.

Les Plus

+ Univers "fongique" loufoque et décalé
+ De grands décors détaillés
+ La possibilité de créer ses armes ainsi que les pouvoirs de Pax

Les Moins

La caméra qui énerve
Mode coopération anecdotique
Pas de "game plus" après avoir fini rapidement le jeu

Graphismes 16/20

Détaillés, les graphismes donnent vraiment l'impression de gigantisme vus du personnage. L'ambiance visuelle atypique du jeu est son point fort.

Jouabilité 13/20

Encore un soft ou on aurait aimé avoir le choix d'avoir la manette classique dans les mains au lieu du fameux combo wiimote nunchuck. La caméra est largement fautive, on doit la calibrer constamment derrière son personnage, ce qui est, à la longue, très fastidieux, surtout pour les phases de plateforme pures et dures. C'est regrettable car le jeu possède de bonnes idées de gameplay que ce soit pour les aptitudes du héros ou ses armes.

Durée de vie 13/20

Moins de 10h pour terminer l'aventure en ligne droite. Le jeu ne possède pas d'autres ajouts qui permettent un replay, uniquement un mode coopération qui ne l'est pas vraiment.

Bande son 13/20

La musique est tout aussi excentrique que l'univers du jeu, pas sûr que cela plaise à tout le monde.

Scénario 14/20

Très manichéen mais assez approfondi pour susciter l'envie de voir la fin de l'histoire.

Verdict

Mushroom men n'est pas un jeu qui fera date, mais il possède un univers décalé et original qui attire l'attention du joueur. Les développeurs ont fourni un travail sur la réalisation très sérieux. Malheureusement le soft possède des défauts de jouabilité que beaucoup de jeux de la Wii possèdent à savoir une caméra capricieuse et une durée de vie très légère.

14
 Poster un commentaire (1)
#1 Mardi 7 Février 2017 à 13:57:11

Quand j'y repense, c'est un jeu que j'ai qui sort de l'ordinaire. Je me souviens aussi de crises de nerd sur les passages de sauts! 😅

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion