Pochette
3DS

Luigi's Mansion 2

Développeur : Next Level Games | Éditeur : Nintendo | Genre : Action/Aventure
Sortie :🇪🇺 28/03/13🇺🇸 24/03/13🇯🇵 20/03/13 | Multijoueur : 4 joueurs en local
Par megamagus, le vendredi 19 avril 2013 à 08:50

Luigi revient mais sans son frère dans une aventure horrifique… non c’est ironique. A l’aide de son aspirateur, notre plombier moustachu vert devra rétablir la lumière sur cette sombre affaire infestée de Boos et autre fantômes en tout genre. Alors ce jeu va-t-il vous faire sursauter de joie ou de déception… réponse dans le test. Mais avant de lire ce test, nous vous proposons de regarder le trailer de lancement.

Attention : Risques importants de spoiler, les passages en italique contiennent des révélations sur des moments clés du jeux.

Image
« Le roi Boo [sera] de plus en plus maléfique » au cours du jeu

L’histoire commence lorsque les fantômes du professeur K.Tastroff se mettent soudainement à devenir méchants et agressifs à cause du roi Boo qui a pulvériser la Lune Noire grâce à ses pouvoirs incroyables. Luigi est alors appelé en renfort (à son insu) pour retrouver les 5 morceaux de la Lune Noire qui permettrons de tout faire revenir à la normale. Luigi se fait alors « télépixéliser » et le voilà dans un manoir rempli de fantômes dont les moindres faits et gestes suspects le font sursauter. A l’aide de son Ectoblast 5000, notre camarade devra terrasser tous les fantômes présents dans les 5 manoirs du jeu et cela avec une difficulté croissante. Le bestiaire du jeu est plutôt impressionnant : près d’une vingtaine de fantômes différents durant le jeu, qui auront des techniques particulières pour tenter de s’extirper de vos attaques. De 10 à 300 points de vie, les fantômes se feront de plus en plus difficiles à capturer au fil du jeu car le roi Boo emploiera des techniques de plus en plus maléfiques pour les rendre plus forts. Le jeu en lui-même n’est pas très difficile, tout dépend de votre maîtrise du gameplay qui lui est parfait. Même s’il est vrai que ça ne sera pas facile à manier durant les premières heures de jeu, l’Ectoblast 5000 va pouvoir être amélioré grâce à l’argent que vous récolterez au cours de vos missions. Mais outre la lampe torche et l’aspirateur, vous obtiendrez le Révéloscope qui comme son nom l’indique vous permettra de révéler des éléments (meubles et autres objets en tout genre) qui ont été dissimulés à cause d’esprits malfaisants qu’il vous faudra aspirer pour ensuite récolter les secrets et l'argent présents dans ces objets.

Image

« Luigi : le Mr Bean de Nintendo »

Poursuivons ce test en analysant les animations, les graphismes, la durée de vie et la bande originale du jeu. Commençons par cette dernière… la musique est absolument jouissive et s’accorde parfaitement avec les décors et les situations où nous mènent le jeu. Pas étonnant quand on voit que c’est Koji Kondo en personne qui a supervisé « l’orchestre ». La durée de vie est d’environ 10 à 15 heures pour l’aventure solo mais le multi lui vous procurera bien plus surtout avec le mode en ligne qui est illimité, mode en ligne que nous détaillerons ensuite. Toujours sur la durée de vie, à la fin de chaque niveau vous obtiendrez un grade qui combine le temps que vous avez mis à terminer le niveau, l’argent récolté, le nombre de fantômes capturés et enfin le nombre de cœurs perdus. Malheureusement, ce système de grade est un peu aléatoire car même si vous faites le maximum pour capturer tous les fantômes, récolter le plus d’argent en très peu de temps et sans perdre un seul cœur vous pourrez vous retrouvez avec deux étoiles au lieu de trois. Concernant les graphismes, c’est certainement l’un des plus beaux jeux de la console. Sur ce point-là, il n’y a absolument rien à dire : les textures sont lisses, le in-game est aussi beau que les cinématiques, bref que dire devant tant de travail. Et enfin le plus gros plus du jeu c’est bien sûr les animations et l’humour présent durant tout le jeu. Pour vous faire une comparaison, Luigi est le Mr Bean de Nintendo car il arrive à nous faire rire et cela grâce à des mimiques ou des gestes drolatiques au possible. Luigi aura peur à n’importe quel moment même lorsqu’une souris sort de sa « maison » et cela donne un charme au jeu absolument unique.

Image
« Un multijoueur divertissant et jouissif »

Passons maintenant au multijoueur du jeu proposant trois modes différents. En ligne ou en local, le multijoueur du jeu ravira tout le monde. Dans le mode en ligne, trois mini-jeux seront disponibles dans lesquels vous devrez chasser des fantômes dans le temps imparti. Vous pourrez y jouer jusqu'à 4 joueurs. Le mode « Capture » où vous devrez capturer tous les fantômes de l’un des étages de la Tour Hantée pour pouvoir passer à l’étage au-dessus. Bien sympa, et très divertissant ce mode vous procurera des heures de jeu où vous devrez être en coordination avec les autres joueurs afin de finir le niveau dans le temps imparti car en effet, si vous être trois joueurs et que vous vous attaquez au même fantôme en même temps, vous perdrez plus de temps qu'en vous occupant chacun d'un seul fantôme. Le mode « Traque » vous demandera de trouver tous les Ectochiens grâce au Révéloscope qui vous indiquera le chemin à prendre pour trouver et capturer chaque chien. Un mode sympathique mais plutôt répétitif à la longue et que vous abandonnerez rapidement pour vous tourner vers le mode « Capture ». Et enfin le mode « Speed » qui comme son nom ne l’indique pas nous demande de trouver la porte de sortie du niveau avant le temps imparti, temps que vous pouvez ralentir en amassant des objets sur votre parcours.

Image

« Waow, Nintendo a mis le paquet »

Pour finir, parlons des différents boss du jeu ainsi que des quelques défauts de ce dernier. Au cours du jeu vous rencontrerez 6 boss, qui seront bien sûr tous différents et de plus en plus corsés. Le premier boss arachnoïde vous paraîtra d’une facilité déconcertante tandis que le chevalier géant rencontré avant le boss final sera d’une difficulté extrême. Tous les boss sont excellents mais deux boss en particulier ont retenus notre attention : d’abord celui du niveau E-4 « Attaque surprise » qui est d’une difficulté moyenne et qui fait parfaitement le lien entre la difficulté du boss du 4ème manoir (monstre de glace) et celui du 5ème (chevaliers). De plus, c’est le boss que l’on ne voit pas du tout venir étant donné que c’est nous qui aurions dû surprendre le roi Boo mais ça n’a malheureusement pas été le cas. L’autre boss très original est celui du 4ème manoir. C’est à ce moment-là qu'on se dit « Waow, Nintendo a mis le paquet » avec une difficulté accrue mais faisable, une excellente mise en scène et un level-design bien fait. Concernant le boss final, il faut avouer que ça nous as un peu refroidi étant donné que l’on nous sert trois fois la même séquence avec une difficulté élevée du début à la fin mais il faut noter une chose non négligeable : le combat est épique et ça fait plaisir. Et pour finir, une cinématique de fin propre, un générique sobre mais efficace avec une compilation des meilleures musiques du jeu et un « The end » qui fait sourire. Et une dernière chose, Nintendo doit prendre des cours de sadisme et vous penserez encore plus à cela lorsque vous aurez passé l’immense escalier qui mène au boss du 2ème manoir. Et enfin pour terminer ce test les quelques mauvais points présents dans le jeu qui parait parfait… ou presque. Le jeu n’est pas loin de la perfection mais le manque de check-point durant les niveaux qui oblige le joueur à finir la mission d’une durée d’environ 20 minutes, ce qui n’est pas rien, la quantité astronomique de dialogues qui sont à 90% inutiles étant donné qu’une cinématique nous présente le problème mais que le professeur K.Tastroff commente en parodiant Fay. Quelques bugs sont présents dans le jeu, mais rien de bien méchant malgré que cela puisse déranger dans un jeu de cette envergure.

Les Plus

+ Les graphismes net et lisses
+ La bande originale qui colle parfaitement avec l’ambiance du jeu
+ Les boss originaux
+ Le mode multi jouissif
+ Des animations et un humour fin et soigné

Les Moins

Le professeur K.Tastroff parodiant Fay
Les dialogues longuets et envahissants
Le cruel manque de check-point
Le système de grade aléatoire

Graphismes 17/20

Des graphismes très jolis et sombres qui vont parfaitement avec l’ambiance de Luigi’s Mansion. Quelques petits « aliasing » mais concrètement il n’y a rien à dire de ce côté-là. De plus la 3D est parfaite et rend le jeu encore plus immersif.

Jouabilité 16/20

La jouabilité est très bonne mais le maniement risque de vous poser quelques problèmes au début de l’aventure et cela demandera un vrai temps d’adaptation.

Durée de vie 16/20

Une durée de vie correcte avec un multi offrant des heures de jeu et une aventure solo qu’il faudra parfois recommencer pour finir le jeu à 100%

Bande son 19/20

La bande son est juste parfaite et les bruitages s’accordent parfaitement avec l’univers. Remercions Koji Kondo, pour cette ambiance unique qu’il nous offre dans chacun des jeux auxquels il participe (ou presque).

Scénario 18/20

Enfin une histoire simple, « originale » et accrocheuse. L’arrivée d’un autre protagoniste va tout remettre en cause dans la continuité du jeu, mais nous vous laissons le découvrir par vous-même… en jouant !

Verdict

En prenant des risques, Nintendo nous a pondu une petite pépite qui était très attendue au tournant et qui a franchi le virage avec brio. Un incontournable de la console qu’il faut vous procurer si vous êtes fan de la franchise Mario. Luigi’s Mansion 2, démarre l’année en grande pompe et prouve avec excellence que Nintendo peut faire de grandes choses s’il s’en donne les moyens. Luigi's Mansion 2 se révèle être un incontournable de la console portable auquel vous pourrez difficilement échapper (comme les fantômes)

18
 Poster un commentaire (3)
#1 Vendredi 19 Avril 2013 à 17:09:17

Très bon test 😉 18 c' est mériter 😎

#2 Samedi 20 Avril 2013 à 14:23:03

Bon test, j'aurais mis la même note 😉

#3 Dimanche 21 Avril 2013 à 19:21:54

J'aurais dit que Luigi s'apparente à Link avec les énigmes à résoudre !

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion