Pochette
Switch

Dragon Ball FighterZ

Développeur : Arc System Works | Éditeur : Bandai Namco | Genre : Combat | Site web officiel | Physique et numérique
Sortie :🇪🇺 28/09/18🇺🇸 28/09/18🇯🇵 27/09/18 | Multijoueur : 6 joueurs en local, 6 joueurs en ligne
Par Slippy, le dimanche 6 octobre 2019 à 02:05

Un an après sa sortie sur PS4 et Xbox One, Dragon Ball FighterZ débarquait enfin sur Switch. Encensé par les critiques qui le placent parmi les meilleures adaptions vidéo-ludiques de la licence Dragon Ball, la version Switch aura t'elle droit au même honneur ?

Image

Avec des centaines de millions d'exemplaires vendus, l'oeuvre d'Akira Toriyama est la référence des shônen (manga pour adolescent) et s'inscrit dans la culture de masse en tant que phénomène culturel. Il y a bien sur l'animé qui a bercé l'enfance de toute une génération (et qui continue d'être regardé par la jeunesse actuelle) et bien entendu les jeux vidéo. La licence a été adaptée dans de très nombreux softs et sous différents genres, le plus étendu étant bien entendu les jeux de combat.

Si la qualité du manga n'est pas vraiment à remettre en question, en ce qui concerne les jeux vidéos, les consommateurs ont eu généralement moins de chance. Le bon a alterné le très mauvais, et depuis 30 ans la franchise a souvent été malmenée. Cependant depuis quelques années et avec la série des jeux estampillés Budokai et Tenkachi, la licence Dragon Ball a repris des couleurs. Il faut dire que la montée en puissance des consoles permet bien plus de choses qu'auparavant, et les titres font maintenant bien plus honneur au prodige de Toriyama, à tel point qu'on se demande si les développeurs pourraient faire mieux en terme de qualité.

Et pourtant, nous voila donc en 2018, le studio Arc System Works et l'éditeur Bandai Namco sortent leur jeu Dragon Ball : Dragon Ball FighterZ sur PS4 et XboxOne. C'est sans doute avec son expérience de la franchise Guilty Gear que l'entreprise a pu élaborer un bijou de jeu de combat. Que ce soit visuellement ou manette en main le titre impressionne. La venue sur Switch était certes une bonne nouvelle, mais l'excellent résultat sur consoles concurrentes allait-il se refléter sur la plus modeste Switch ?

Ne tournons pas autour du pot, la réponse est oui ! Que les fans de DBZ se rassurent, si bien sur, le jeu n'est pas tout à fait identique aux versions PS4 ou Xbox One, les développeurs ont pu transposer tout le contenu de DBFZ dans une cartouche Switch. Commençons par expliquer le principe du jeu, car bon nombre de ceux qui vont essayer la version switch vont découvrir le titre. Il s'agit d'un versus fighting relativement classique a l'instar d'un Street Fighter, différent donc des Dragon Ball Xenoverse ou Budokai ou les bastons se déroulait sur des arènes en 3 dimensions. DBZ met en scène des combat auxquels s'opposent deux équipes de 3 combattants (déjà vu dans Marvel Vs Capcom), ces derniers pourront être échangés en plein combat ou venir également aider le personnage principal mais de manière très ponctuelle.

ImageImageImage
Image

Au niveau des touches, trois servent pour les coups de point ou de pied, une touche pour échanger le combattant ou en appeler en renfort, et un dernier bouton qui sert a envoyer des boules d'énergie. Les gâchettes sont configurées comme raccourcis et sont utilisées pour attraper son ennemi et/ou effectuer le "homing attack" (revenir au contact de son adversaire rapidement). C'est grosso modo les bases auxquelles viennent s'ajouter les attaques spéciales, les combos, auto combo. Dernière donnée à prendre en compte, les attaques spéciales utilisent un peu de votre barre de ki (une jauge d’énergie), qu'il faudra gérer pendant le combat.

Bien entendu pour les néophytes, il faudra s'habituer à ces commandes, mais cela se fait assez rapidement. Le jeu est donc tout à fait accessible et n'oublie pas les joueurs les plus confirmés, car ceux-ci pourront passer des heures à s’entraîner. Le système de combat est riche, parfois subtil et demande à la fois du timing et de la dextérité. A ce titre le mode entrainement bien pensé est plus que bienvenu pour parfaire ses techniques de combat.

Pour triompher sur le trio d'adversaires, il faudra trouver une faille dans leur défense et réussir le combo le plus long et le plus mortel possible. C'est la tout le charme du jeu, car chaque joueur essayera de trouver son roster le plus performant, chaque personnage ayant ses attaques qui lui sont propres. A ce propos, les combattant jouables sont au nombre de 24. On est loin des 90 personnages de la série Tenkaichi, mais c'est suffisant pour s'amuser et se focaliser sur quelques personnages afin de les maîtriser complètement. Petit bémol, il y a tout de même beaucoup de similitudes dans la jouabilité des personnages.

En plus du mode versus local ou online, le jeu propose un mode histoire sympathique mais pas inoubliable. Ce mode ne reprend pas le manga original, mais introduit un nouveau scénario, ou Goku et ses amis doivent affronter des clones d'eux même et ceux de ses ennemis, et découvrir le responsable de ces clonages. Une fois le premier mode histoire terminé, on a accès à un autre, mais différent et plus difficiles.

Tout cela a l'air bien, mais sur Switch, concrètement ça donne quoi ?

ImageImageImage
Image

Premier point toujours important pour beaucoup : les graphismes. Première bonne surprise, le titre n'a rien perdu de sa superbe, toujours aussi fluide, nerveux et coloré. C'est très propre et très impressionnant pour de la Switch. En termes de données techniques, l'affichage est en 1080p sur grand écran et 720p en mode portable et le framerate est relativement stable en 60fps. Il chute un peu quand l'écran est surchargé.
Pour parvenir à cet excellent résultat, les équipes ont du "bricoler", c'est à dire baisser légèrement la résolution de certains décors et personnage. Mais rien de bien rebutant. Ce qui fait vraiment plaisir à constater, c'est le respect et la fidélité au manga de Toriyama, que ce soit dans l'animation des personnages et dans leur attaques, les fans vont adorer et s'y retrouver.

Deuxième point, la jouabilité. C'est ce qu'il y a de plus important pour un jeu de combat, une mauvaise jouabilité a souvent des effets désastreux sur l'ensemble du jeu. Malheureusement les Joy-Cons ne sont pas taillés pour les jeux de bastons. Les boutons sont trop petits et le stick imprécis. On recommande de jouer au Pad Pro ou avec le Stick Arcade (uniquement si vous avez les moyens ! ). Une nouvelle fois, on verra vite en ligne qui joue avec les Joy-Cons et qui joue avec le Pad Pro tant la différence est grande. Malgré leur talent les développeurs n'ont pas pu faire de miracle avec les ustensiles made in Nintendo. C'est simplement dommageable pour ceux qui vont jouer en mode nomade, et qui n'ont pas le choix de passer par les Joy-Cons.

Quoi qu'il en soit, le titre se veut fédérateur, car sur Switch exclusivement, nous avons le droit au mode versus sur table ! Il permet jusqu'à 6 joueurs de s'affronter, chacun son personnage ! C'est un véritable plus surtout en soirée entre amis, si on a bien sur le nombre de manette adéquat ! Et si l'écran de la Switch vous semble petit, préférez la télé si vous pouvez. Bref, le gameplay est très accessible, mais pour les joueurs cherchant le perfectionnement, il y a les autres supports ou le Pad Pro.

Dernier point sur lequel il est important de s'arrêter, le contenu payant. En effet, avec d'autres portages qui sortait plus tard sur Switch, on avait le droit aux DLC inclus, une sorte de petit bonus pour le retard ! Ici, il faudra repasser à la caisse car le Season Pass n'est pas inclus avec le jeu. C'est un peu rageant notamment pour bénéficier de pistes sonores (assez dispensables), et seulement deux personnages. Mais rien ne vous l'oblige à l'acheter. En parlant des musiques, encore une fois on n'a pas droit à celle de l'animé, mais on a quand même les voix japonaises, et ça, ça n'a pas de prix !

ImageImageImage

Les Plus

+ Très beau graphiquement, très fluide
+ Le concept du 3 vs 3
+ Abordable pour les débutant, sans oublier les confirmés
+ Jusqu'à 6 joueurs !
+ Fidèle au Manga

Les Moins

Les Joy-Cons pas propices au gameplay technique
Pas de DLC inclus dans le jeu de base

Graphismes 17/20

Époustouflants ! Les combats sont fluides et nerveux, en mode portable et même en mode "docké". Il y a un très grand respect de l'oeuvre originale notamment dans les animations.

Jouabilité 15/20

Le jeu est accessible au novices mais se veut aussi technique pour les gamers plus expérimentés. Si les Joy-Cons ne sont vraiment pas à leur aises, on pourra toujours les substituer avec le Pad Pro.

Durée de vie 16/20

A défaut d'avoir un mode histoire riche et complexe, les joueurs trouveront leur compte dans le mode versus local ou en ligne. Les 24 personnages proposés suffisent amplement.

Bande son 14/20

On retiendra surtout les voix japonaises qui nous mettent dans l'ambiance. Les musiques sont bien choisies mais ne sont pas celle entendu dans les animés.

Scénario 15/20

Il a été élaboré pour servir le mode histoire. Bien que sommaire, on a apprécié les nombreuses scènes cachées à découvrir.

Verdict

Dragon Ball FighterZ est un excellent jeu de combat, et un des meilleurs de la licence DBZ. Sa force réside dans le fait qu'il peut convenir à tout le monde. Ses qualités graphiques et ludiques sont indéniables, de plus son gameplay est riche et accessible. Le titre se pose dorénavant comme un incontournable de la baston sur Switch !

17
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion