Pochette
Wii U

Deus Ex : Human Revolution - Director's Cut

Développeur : Eidos Montréal | Éditeur : Square Enix | Genre : Infiltration/Action
Sortie :🇪🇺 06/09/13
Par Slippy, le dimanche 9 avril 2017 à 04:27

L'annonce du portage de Deux Ex: Human Revolution a été une excellente nouvelle pour les possesseurs de Wii U. Privés des précédents épisodes à cause du manque évident de puissance de la Wii, la série est enfin arrivée sur une machine Nintendo ; cerise sur le gâteau, le jeu est meilleur que les autres versions, et surtout, fait rare et important, il exploite pleinement les capacités du GamePad.
Récit d'un jeu qui frise la perfection et qui mérite une reconnaissance indiscutable

Image

Deus ex est l'exemple du jeu qui fait mouche dès la première apparition de la saga et dont les mécanismes ont marqué, autant que l'univers futuriste et conspirationniste. Pour présenter brièvement la franchise, il s'agit d'un FPS classique mais avec l'introduction d'éléments de RPG et également des éléments d'infiltration.
Dans les jeux Deux Ex vous aurez toujours plusieurs possibilités pour terminer un objectif ou vous débarrasser d'un ennemi.
L'action se passe dans un futur dystopique (contraire d'utopique) et cyberpunk très sombre. Warren Spector et son équipe de Ion Storm sont à l'origine du chef- d'œuvre sorti initialement sur pc en 2000.

Depuis la licence a eu une suite, Invisible War, toujours développée par Ion Storm mais qui a eu moins de succès en 2003.
Ensuite Ion Storm a fermé ses portes et Warren Spector s'est retiré du marché. C'est finalement Square Enix qui a repris l'affaire en 2011 et a chargé Eidos Montreal de développer le troisième épisode de la saga.
Beaucoup ont craint que la série soit dénaturée ou en deçà du premier opus, mais finalement non, Human Revolution a été un titre de très grande qualité et en 2013 les équipes de Straight Right ont porté ce hit sur Wii U à notre plus grand bonheur, le jeu s'est vu affublé du titre director's cut pour ses ajouts par rapport à l'original.

Deux Ex: Human Revolution a gardé l'esprit de l'épisode originel, les éléments qui ont fait son succès comme le côté RPG et infiltration ainsi que la possibilité d'établir différentes stratégies pour arriver à ses fins, mais ne s'est pas interdit tout emprunt à la modernité des standards actuels (par exemple l'énergie qui remonte toute seule comme dans Call of Duty).
L'univers du jeu est sans doute l'un des plus grisant et des plus imprégnant jamais conçu, la qualité et la complexité scénaristique, semblable à une création cinématographique font de Deux Ex: Human Revolution Director's Cut un chef-d'œuvre intemporel. Pour ne rien gâcher, le jeu exploite parfaitement le GamePad, il est plus long de 6h, et est corrigé de quelques défauts comparé à la version de 2011.

ImageImageImage
Image

Commençons par parler du script, rares sont les jeux avec une trame aussi riche et profonde. C'est une véritable histoire parfaitement scénarisée qui vous attend.
L'histoire se déroule 25 ans avant les événements du premier volet, dans un futur sombre, au moment où la cybernétique commence tout juste à envahir le paysage mondial et à générer un clivage entre les partisans et les détracteurs de cette technologie.
Vous incarnez Jensen le chef de la sécurité d'une entreprise qui développe des augmentations pour les hommes, Sarif Industries. Au début de l'histoire Jensen ne possède pas d'augmentations, mais une attaque terroriste qui lui coûte pratiquement la vie, l'oblige en à avoir. En quête de réponses, votre personnage sera confronté aussi bien à des clans de punks manipulés qu'à des milices surarmées, des idéalistes insurgés ou encore des groupuscules au service d'intérêts politiques et financiers.
Le scénario se veut inquiétant et tragique sans sombrer dans le manichéisme (gentils contre les méchants) ou les clichés qu'on voit dans les œuvres de science- fiction, le thème de Human Revolution s'établit dans une réflexion éthique et philosophique sur le transhumanisme (transformation de l'Homme).

Jensen, le héros, est relativement charismatique mais il n'éclipse pas les personnages secondaires et tout ne tourne pas autour ce dernier, bien souvent Jensen doit composer avec les événements qu'il le veuille ou non.

L'univers de Human Revolution est un bonheur pour les amateurs de science-fiction. Rien n'est laissé au hasard, les environnement sont incroyablement détaillés et vivants, les zones de jeux ne sont pas immenses mais regorgent de secrets et proposent des solutions alternatives pour accomplir vos objectifs, c'est ce qu'on appelle le gameplay émergeant. Déambuler dans le Montréal ou le Détroit du futur, ou bien encore dans une ville chinoise surpeuplée est un véritable plaisir, on a envie de parler à chaque PNJ et explorer les moindres recoins de la carte. Nous sommes bien devant un jeu AAA, une superproduction bienvenue sur Wii U et qui n'a rien à envier aux versions PS3 ou Xbox360.

L'autre force de Deus ex: Human Revolution, et non des moindres, est son gameplay multi-facettes. Enfermer le jeu dans une seule catégorie serait trop restrictif, certes c'est un FPS car on voit l'action à travers les yeux du personnage, mais la caméra se place derrière lui quand on se met à couvert pour avoir une vue étendue.
L'approche frontale est tout à fait possible, vous disposez d'ailleurs d'un panel d'armes mortelles (ou non létales) très vaste (fusils d'assauts, à pompe, sniper, taser, fléchettes tranquillisantes, mines etc) ce qui correspond aux joueurs qui préfèrent l'action brute. Néanmoins l'approche furtive à l'instar d'un Solide Snake ou Sam Fisher est également possible et, est bien plus grisante. Vous pouvez passer derrière les ennemis, pirater des systèmes comme des caméras ou des robots, le jeu vous laisse donc le choix, vous pouvez finir le jeu sans tuer un seul ennemi (à part les boss bien entendus).
Le gameplay émergeant, rempli d'interactions avec les décors laisse une grande liberté aux joueurs.

L'aspect "RPG" du jeu est très prononcé, puisque les capacités de votre personnage évoluent au fur et à mesure de l'expérience que vous accumulez. Vous pouvez choisir les augmentations qui sont réparties sous plusieurs formes: physique tel qu'accroître sa force, sauter plus haut, combattre plusieurs ennemis à la fois etc, ou alors décupler sa furtivité, l'efficacité du piratage, la détection des opposants etc.

ImageImageImage
Image

Je ne dévoile pas l'ensemble des augmentations, c'est un réel plaisir de voir Jensen se bonifier et devenir plus fort, et croyez-moi, vous en aurez besoin car le jeu s'avère difficile, notamment dans le mode de difficulté le plus élevé.

La faute à une I.A perfectible, elle a tendance à être un peu trop clairvoyante, les ennemis vous alignent avec une précision redoutable si vous êtes repérés, mais pas très dégourdie, puisque ces mêmes adversaires vont systématiquement aller vers leur(s) collègue(s) tombé(s) au lieu d'essayer de localiser l'origine de la menace, ce qui vous permet de les tuer ou de les assommer les uns après les autres.

Si on ne connaît pas la carte, il est vraiment ardu de ne pas se faire repérer par les ennemis, les tourelles, les robots, il est alors difficile de ne pas céder à la facilité des armes.
Le pire reste les boss, même s'ils ont été retravaillés pour cette version Wii U, ils sont relativement durs à battre, de plus leur affrontement pourrait être dispensable du point de vue scénaristique.
Dans le même registre certains dialogues, s'ils sont mal gérés peuvent influencer négativement la trame principale et vous obliger à trouver un plan B, bien souvent abattre ou assommer votre interlocuteur.

L'ensemble de ces difficultés poussera sans doute le joueur à sauvegarder très fréquemment, car les check points sont parfois distants les uns des autres, cela a comme conséquence de "hacher" le jeu.

Pour finir sur les reproches, les temps de chargement sont plutôt longs pour ce type de jeu, on peut également citer que le guide qui vous sert de support sur votre mablette est en anglais.
Toutefois cela n'entache pas l'expérience de jeu.

Uniquement jouable avec le GamePad, Deus Ex Human Revolution fait honneur à ce dernier. Les contrôles principaux ne posent aucun problème, tout est parfaitement calibré et programmé pour un gameplay fluide et plaisant.

Plusieurs fonctions sont déportées sur le second écran de la Wii U de l'inventaire à la gestion des augmentations en passant par la lecture des journaux électroniques.
On y trouve aussi une carte en 2D affichant un plan de la zone et les ennemis présents.
Le piratage s'effectue également au doigt depuis l'écran tactile. On peut même créer des info-logs (sortes de mémos), des annotations avec des captures d'écran pour les partager sur Miiverse.
Enfin cette version appelée Director's Cut possède des ajouts non négligeables comme le DLC "chaînon manquant" qui s'intègre directement à l'histoire, ainsi qu'une mission bonus.
Grosso modo, il faudra une quinzaine d'heures pour terminer la quête principale et les missions secondaires, le double si vous voulez fouiller entièrement le jeu.
Ce qui est dommage, par contre, c'est que les missions secondaires ne peuvent pas être effectuées en fin de jeu, vous devez obligatoirement les faire en accompagnement de la quête principale sinon elles sont perdues.
L'arrivée de Deus Ex sur Wii U,est sans conteste, une très bonne plus-value pour sa ludothèque, relativement pauvre en ce type de jeu.
Doté d'une réalisation artistique de grande envergure et d'un scénario passionnant, le soft est un exemple à suivre pour la liberté d'action accordée aux joueurs.

ImageImageImage

Les Plus

+ Réalisation grandiose
+ Plusieurs genres en un seul jeu
+ GamePad bien exploité
+ Un scénario captivant
+ La liberté d'action

Les Moins

I.A. perfectible
Temps de chargement
Le côté infiltration difficile qui tourne vite aux fusillades

Graphismes 17/20

Beaucoup diront que le moteur du jeu est vieux, mais le soft jouit d'un travail artistique exceptionnel tant sur les jeux de lumière que sur les environnements détaillés. Cela permet aux joueurs de s'immerger dans un univers futuriste et cyberpunk enivrant même si on est réfractaire au genre. A noter également la qualité des scènes cinématographiques.

Jouabilité 18/20

Très efficace. Votre GamePad est bien plus qu'une manette, il est d'une grande aide, vous pourrez réaliser des actions bien plus rapidement qu'avec une simple manette. Le gameplay en général propose une expérience variée: FPS classique et bourrin, ou jeu d'infiltration, le tout accompagné d'une notion de RPG qui permet à votre personnage d'évoluer.

Durée de vie 17/20

Pas de multijoueur, mais une quête solo épique. Comptez une durée de vie de 15h si vous tracez, à 30h si vous êtes explorateur. Les joueurs voudront certainement rejouer pour faire les quêtes secondaires et/ou débloquer toutes les augmentations du héros.

Bande son 17/20

De très bonnes musiques, le doublage français est convainquant.

Scénario 20/20

On se fait vraiment emporter par l'histoire. Celle-ci est bien amenée et orchestrée. Même les missions secondaires ont bénéficié d'un soin d'écriture tout à fait remarquable

Verdict

Avec une ambiance immersive et une liberté d'action valorisante, Deus ex: Human Revolution est un grand titre et propose une expérience de jeu très peu vue sur consoles. Les rares défauts ne viennent pas ternir le plaisir de jeu. Le portage sur Wii U apporte du contenu supplémentaire, la console de Nintendo ne peut que s'embellir de cette réédition.

18
 Poster un commentaire (2)
#1 Lundi 10 Avril 2017 à 05:08:52

Ce jeu est vraiment une tuerie, un bonheur à jouer. J'espère vraiment que la Switch se verra doter de ce genre de jeu.
J'ai même pas parler du mode "new game plus" qui permet de refaire le jeu avec ce qu'on acquis avec la précédente!

#2 Lundi 10 Avril 2017 à 22:25:15

Je l'ai terminé sur PS3, et c'est vrai que j'en garde un très bon souvenir :-)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion