Pochette
3DS

Attack of the Friday Monsters! : A Tokyo Tale

Développeur : Level-5 | Éditeur : Level-5 | Genre : Aventure
Sortie :🇪🇺 18/07/13🇯🇵 13/03/13
Par Kiriel, le vendredi 16 août 2013 à 23:18
Dernier jeu de la compilation Guild 02, Attack of the Friday Monsters est un titre écrit et réalisé par Kaz Ayabe, qui plonge le joueur dans un Japon des années 70 où la culture des monstres géants est un véritable phénomène auprès des enfants (ironique quand on sait que plus tard, ce seront les monstres de poches qui envahiront les cours de récréations). Entre nostalgie, imagination et culture, le titre de Level 5 s'annonce prometteur mais qu'en est-il réellement ?
Image
Vous incarnez un jeune garçon d'une dizaine d'années répondant au nom de Sohta, dynamique et plein de vie. Ce dernier vient d’emménager avec ses parents dans une petite ville en pleine campagne aux alentours de Tokyo. Alors qu'il tente de se faire une place dans cette nouvelle vie, où ses parents ne semblent plus s'entendre, un mystère envahit les lieux. En effet, tous les vendredi après-midi, des monstres géants viennent semer la pagaille en ville. Dans ce titre, n'attendez pas de nombreuses interactions ni même de l'action, car il n'y en a tout simplement pas. Vous allez donc passer 90% de votre temps à étudier ce mystère en explorant la totalité de la ville et en parlant avec la population locale. Vous aurez aussi la possibilité de jouer à un jeu populaire qui n'est qu'une simple version améliorée du « pierre, papier, ciseaux » avec des cartes qui représentent des monstres géants. Rien de transcendant, le jeu s'avère assez simple après un temps d'adaptation. Le joueur qui gagne prononce une sorte de rituel plutôt ridicule dans le but de faire tomber son adversaire avant de prononcer le mot « Arise » pour que ce dernier puisse se relever. Lorsque vous explorez l'environnement, vous tomberez régulièrement sur ce qu'on appelle des "Glims", ce sont des sortes de petites sphères de toutes les couleurs que vous pourrez récolter dans le but de créer de nouvelles cartes à jouer.
Image
A noter que le titre se découpe en épisodes. Ce Nonobstant, ces derniers se développent d'une manière plutôt particulière. En effet, les épisodes ne se déroulent pas les uns après les autres par l'intermédiaire d'une transition comme cela se fait traditionnellement. Lorsqu'un épisode débute, il évoluera au fur et à mesure que le joueur progresse dans le jeu, à partir de là, ce dernier peut continuer et avancer dans l'histoire sans avoir besoin de le terminer et peut même débuter en parallèle un nouvel épisode, ce qui casse une linéarité un peu trop prononcée dans le titre.
Image
A première vue, Attack of the Friday Monsters ne donne pas forcément envie, mais ce serait un tort de ne s'arrêter qu'à ça. Le jeu possède un charme tout à fait particulier jouant sur la nostalgie. Dans un premier temps, les décors, particulièrement réussis, dessinés entièrement à la main représentent en grande partie les paysages ruraux du Japon des années 70 avec une belle mise en avant de la nature et la pollution. Une opposition qui est plus ou moins expliquée au début du jeu lorsqu’un petit texte vous explique que les films de monstres n'étaient là que pour dénoncer les dérives de la société concernant l'écologie comme le nucléaire, les usines qui polluent ... etc. Le côté rural des paysages apporte également un sentiment de bien-être, le tout ponctué par une ambiance sonore réussie qui accentue ce côté nostalgique (le bruit du ruisseau, des grillons, de la radio). Même si la culture japonaise était (et l'est toujours) différente de la nôtre, on ne peut s'empêcher de ressasser une partie de notre enfance où l'imagination prenait le pas sur notre réalité. Bref on ne reste pas insensible face à cette ambiance visuelle qui est sublimée par une bande sonore de qualité qui se rapproche du style musical des productions Ghibli, un choix plutôt logique au final.
Image
Certains aimeront ce jeu, d'autres non, tout dépendra de votre sensibilité, de votre point de vue personnel, de votre vécu. Il est difficile de donner un avis objectif sur ce genre de titre qui se veut grossièrement trop subjectif. Au final, Attack of the Friday Monsters aborde le jeu vidéo d'une manière différente, sans être exempt de défauts, on se retrouve devant un joli conte interactif qui ne laissera personne insensible, qu'on aime ou pas.
Test réalisé à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Les Plus

+ Ambiance visuelle et sonore de grande qualité
+ Le charme global du titre
+ Les références culturelles
+ Jeu de cartes cohérent par rapport aux thèmes abordés
+ Le scénario original...

Les Moins

… mais pas toujours maîtrisé
Vous aimez l’interaction, dommage pour vous
Le Jeu de cartes trop simple donc vite lassant
Un peu trop linéaire

Graphismes 18/20

Rien à dire, pour un titre eShop, le jeu de Level 5 se place dans le haut du panier, que ce soit techniquement ou artistiquement, l'équipe de Kaz Ayabe a fait un travail remarquable, le tout en étant cohérent avec l'univers du jeu.

Jouabilité 10/20

Pas grand chose à rajouter non plus, avec un minimum de possibilités, il aurait été dommage que le titre ne soit pas jouable. Certains joueurs regretteront clairement le manque de contenu et de richesse au niveau des interactions, d'autres trouveront leur bonheur sur des critères différents, à vous de choisir ce qui est le plus important dans un jeu vidéo.

Durée de vie 10/20

Court, même très court, ne demandez pas plus de 4 heures pour terminer le titre, même en prenant le temps. Une fois le jeu terminé, vous pouvez continuer l'aventure dans le but de retrouver tous les « glims » afin de collectionner la totalité des cartes ou encore de terminer l'intégralité des épisodes. Cela rallonge la durée de vie mais pas de quoi sauter au plafond.

Bande son 17/20

Point fort du titre, les musiques se veulent agréables et subliment chaque tableau, chaque situation que vous allez traverser. Du côté de l'ambiance sonore, c'est une fois de plus un sans faute.

Scénario 15/20

Le scénario se laisse suivre sans difficulté, et apporte son lot de révélations au fur et à mesure que le joueur progresse dans son aventure. Et même si ce n'est pas toujours maîtrisé, on finit par s'attacher à l'univers, aux personnages et à l'ambiance globale du titre. Quant au final, il s'avère surprenant.

Verdict

A la fois déroutant, à la fois fascinant, Attack of the Friday Monsters est certainement le titre le plus abouti de la compilation Guild 0. Il est vrai qu'on aurait aimé que le gameplay soit plus intéressant mais il est surprenant de constater que même si ce défaut peut être pénalisant pour beaucoup de joueurs, le jeu n'en devient pas pour autant lassant. Et puis on reste ébahi par ce que l'on voit, par ce que l'on vit, à un tel point qu'on finit par un vendredi après midi, à la fenêtre de notre maison/appartement, à scruter l'étendu du monde qui s'ouvre à nous dans le but de (re)trouver, nous aussi, ces monstres géants que nous avons perdu de vue depuis bien (trop) longtemps.

15
 Poster un commentaire (2)
#1 Samedi 17 Août 2013 à 00:44:31

Merci Dr King Schultz ! Le jeu a l'air très charmant en effet.

#2 Mardi 27 Août 2013 à 01:19:06

"[...]le joueur dans un Japon des années 70 où la culture des monstres géants est un véritable phénomène auprès des enfants (ironique quand on sait que plus tard, ce seront les monstres de poches qui envahiront les cours de récréations)."

Je me suis fait exactement la même réflexion. 😂

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion