Pochette
Wii U

Assassin's Creed III

Développeur : Ubisoft | Éditeur : Ubisoft | Genre : Infiltration/Action/Plateformes | Site web officiel
Sortie :🇪🇺 30/11/12 | Multijoueur : 8 joueurs en ligne
Par Slippy, le lundi 9 avril 2018 à 03:50

Assassin's Creed faisait partie du grand line-up de lancement la Wii U. Le jeu déjà sorti sur PC, PS3 et Xbox 360 quelques mois plus tôt, avait été considéré comme le meilleur de la série. Comment s'en sort ce portage sur le nouvel hardware de Nintendo à son époque ?

Image

Si la Wii U a eu, au grand désarroi de ses propriétaires, une carrière éphémère, la machine aura permit d'introduire et de faire connaître des licences qui étaient alors encore inédites sur console de salon made in Nintendo, comme Mass Effect. Assassin's Creed en fait donc partie.

La saga, sorti originellement sur PS3 en 2007 avec le premier épisode, avait séduit critiques et joueurs. Le jeu était doté d'une réalisation des plus impressionnantes, d'une histoire passionnante, et d'un gameplay grisant.

Chaque volet d'Assassin's Creed raconte deux histoires entrelacées. Dans le récit principal qui se déroule en 2012, Desmond Miles, un homme apparemment ordinaire, voit son existence bouleversée quand il est contraint d'interagir avec l'Animus, une machine révolutionnaire qui décode la mémoire génétique stockée dans l'ADN de son utilisateur, dans le but de lui faire revivre des souvenirs de ses ancêtres à l'aide d'un programme de réalité virtuelle.

La seconde trame scénaristique montre ce que Desmond vie dans l'Animus et relate directement ses expériences dans la peau de ces aïeux, plusieurs siècles dans le passé. En explorant les souvenirs de ses prédécesseurs, Desmond assimile leur savoir et leurs capacités hors du commun.

Desmond et les ancêtres qu'il incarne sont plongés au cœur d'une guerre qui oppose deux organisations secrètes : les Templiers, qui veulent apporter l'ordre au monde par une forme de contrôle absolutiste, et les Assassins, qui cherchent au contraire à préserver les libertés individuelles.

Ce conflit millénaire a pour principale enjeu l'acquisition de fragments d'Eden, de mystérieuses reliques d'une civilisation disparue.


Image

S'il y a bien une chose qu'on ne peut pas reprocher aux équipes d'Ubi Soft c'est le soin apporté dans le scénario tout au long du jeu. L'histoire et les personnages prennent le temps d'être présentés et développés. Le rythme est toujours soutenu et ne retombe jamais, avec des surprises et des retournements de situations. Une des valeurs ajoutés est le fait que des faits historiques ont été inclus dans le jeu (Tea Party, la bataille de Bunker Hill) ainsi que des personnalités qui ont réellement existé, cela renforce encore la crédibilité de l'ensemble.
Sans spoiler, le fait de pouvoir contrôler deux personnages antinomiques est un véritable plus. Après quelques séquences avec le surprenant Haytham (un Templier) et plusieurs heures de jeu, on découvre enfin le vrai héros de l'aventure : Ratohnhaketon ou plus simplement Connor Kenway (clan des Assassins).
Après avoir expliqué les enjeux, on plonge dans la peau de ce nouveau héros qui nous fait partager sa vision du monde. Il faut ainsi attendre la fin de la 5ème séquence (sur 12) pour commencer l'entraînement d'assassin et revêtir les fameuses lames secrètes. À l'instar du second opus, l'accent n'est donc pas mis sur l'action à outrance, mais bien sur la présentation d'un destin personnel singulier et passionnant.
En pleine guerre d'indépendance, Connor assiste à un conflit qui le dépasse et peine à choisir franchement son camp (anglais loyalistes ou les patriotes américains). Comme cela peut arriver dans certains jeux, les développeurs n'ont pas pris parti pour un clan ou un autre. Les Pères fondateurs étant décrits par exemple comme esclavagistes, sexistes et même raciste, on apprécie cette critique acerbe, mais juste, de la société américaine de l'époque.
De la même façon les Templiers ne sont pas décris comme le mal absolu, ce qui sème le doute dans la tête du héros assez naïf, il faut le reconnaître.

Parlons maintenant de ce qui intéresse la plupart des joueurs à savoir les graphismes. Assassin's Creed 3 est un jeu d'exception. Que ce soit dans la grandeur des décors et la multitude de détails qui rendent le titre vivant, les concepteurs nous offrent des plans d'une rare beauté, que ce soit à Boston, New York ou au plus profond de la forêt.
L'animation est sans faille, on prend plaisir à déambuler et explorer le monde ouvert du jeu.
Mais, malheureusement, la version Wii U est la moins optimisée de toute : clipping omniprésent et nombreux bugs de collision gâchent le paysage.

Bénéficiant d'un doublage français de qualité, de bruitages extrêmements immersifs et de thèmes à la fois variés et magnifiquement orchestrés, Assassin's Creed 3 est également un plaisir pour les oreilles.

ImageImageImage
Image

Au chapitre gameplay, il y a beaucoup de chose à dire. Ce dernier est un modèle du genre, immersif, varié et grisant, sans jamais être trop assisté.
Reprenant les modèles des anciens opus tout en améliorant le maniement de votre assassin, la jouabilité est technique et nécessite quelques heures de jeu pour se parfaire.
L'aspect le plus travaillé du gameplay réside dans les combats (avec armes à feu et armes blanches), Connor dispose d'une panoplie de coups et de parades qui font que les affrontements sont vraiment bien chorégraphiés et procurent un véritable plaisir de jeu.
Comme dans les autres épisodes, les phases de plates-formes (sauts, courses, l'escalade) autrement dit les phases de parkour sont certes assistés, mais très fluides et pas frustrantes.
On apprécie notamment la propension de notre héros à éviter les obstacles lors d'une course libre ou à utiliser certaines branches en V pour atteindre les cimes. Les déplacements dans la neige sont également très soignés.
Il y a également quelques séquences de plates-formes pures et dure avec Desmond (dans le présent), ces dernières ne sont jamais désagréables et permettent de diversifier l'action.

Dans Assassin's Creed 3 les montures (chevaux) refont leur retour dans la série, certes ils peuvent galoper et faire gagner du temps dans les déplacements des très grandes cartes, mais leurs manœuvres sont assez bancales par moment.
Bien sur les phases d'infiltration d'espionnage et d'assassinat sont toujours présentes (c'est un peu l'ADN de la licence), toutefois l'IA est assez coriace, relativement omnisciente (les ennemis vous repèrent très rapidement), réussir une mission d'infiltration en totale discrétion relève parfois de l'exploit.

Enfin pour finir Nous ne pouvons pas passer à côté des batailles navales. En effet Connor peut se changer en capitaine et prendre la barre d'un véritable navire de guerre.
Le joueur peut ainsi y vivre des batailles épiques et diriger librement son navire tout en prenant en compte le sens du vent et le déploiement de la voilure. En parallèle, il convient de donner le signal pour lancer une salve de tirs de canon (avec des boulets classiques ou chaînés pour briser un mât et ainsi immobiliser un navire ennemi) ou d'ordonner à l'équipage de se cacher lorsqu'une vague trop importante ou de la mitraille arrive. Tout ceci est animé à la perfection. Les courses-poursuites et la traque des navires ennemis s'avèrent par conséquent passionnantes et sont assurément un gros point fort du jeu.
Il y aussi des batailles terrestres (canons et infanteries) que Connor devra commander, un peu moins marquantes elles sont tout de même assez stratégiques.

Pour parler plus précisément de la jouabilité sur Wii U, celle-ci est très agréable et intuitive, que ce soit sur le GamePad ou à la manette Pro.
À ce stade on peut également remarquer que le gamepad est très peu utilisé en tant que gameplay asymétrique, il sert à jouer sans TV, afficher la map, ou alors faire apparaître le HUB (interface) pour ne pas qu'il apparaisse dans l'écran de la télévision.

ImageImageImage
Image

Finir l'histoire vous demandera 20 à 25 heures selon votre vitesse de progression, mais ne représentera uniquement 35% du total du jeu. Il y a énormément à faire et à récolter sur AC3.
Il y a des missions secondaires à foison, de quoi bien vous occuper. Les meilleurs restent une nouvelle fois les batailles navales.
Entre les missions principales vous pouvez vous adonner à des séances de chasse qui sont relativement travaillées. Cela consiste à traquer des proies, à poser des pièges, à chercher des pistes, à lancer des appâts et à attendre caché à l'affût du gibier potentiel.
Le but de cette chasse étant par exemple de confectionner de nouveaux vêtements par exemple. Il vous faudra au préalable remplir quelques missions afin de vous octroyer le service d'artisans qualifiés, de bûcherons, d'agriculteurs, etc. Au final, vous disposerez d'une véritable communauté et pourrez monter un empire commercial en exportant vos productions, confections et produits de chasse.

Enfin, même si la communauté Wii U était très réduite, cette dernière avait la possibilité de s'affronter dans un mode multijoueur très complet. Dans un premier temps on choisit son avatar.
Le joueur peut personnaliser vos personnages avec plusieurs capacités ou armes et les faire évoluer suivant les niveaux. Le costume et le visage sont également modifiables ainsi que les mouvements de l'avatar.
Plusieurs modes de jeux sont au programme, dont certains sont repris des précédents opus (dont l'indémodable deathmatch). Les deux nouveaux modes sont domination et meute.
Ce dernier mode est le plus sympa, il s'agit d'une coopération entre 3 joueurs où ceux-ci doivent assassiner les cibles PNJ de la meilleure façon possible.

Assassin's Creed 3 a été à sa sortie l'épisode le plus abouti de la série, dans tous les domaines : graphismes, gameplay, durée de vie, scénario. Il n'y a pas vraiment de chose à reprocher sur le titre mis à part le fait que la version Wii U est la version ou les graphismes mettent plus de temps à s'afficher. On pourra également citer que les phases d'infiltration sont un poil frustrantes, et que la fin de jeu est un peu décevante. Pour le reste, Assassin's Creed 3 est un très grand jeu, une occasion pour les puristes de Nintendo de découvrir la licence, et permet de passer de nombreuses heures derrière le gamepad.

ImageImageImage

Les Plus

+ La réalisation dans son ensemble est majestueuse
+ La toile de fond historique
+ Un scénario captivant
+ Un gameplay riche et abordable
+ Il y a tant de chose à faire

Les Moins

Clipping, bugs de collision
Phases d'infiltration sous exploitée
La fin décevante

Graphismes 16/20

Les graphistes d'Ubi Soft ont fourni un travail magistral avec un open world plus beau, plus vivant et plus détaillé que jamais. C'est vraiment dommage que la version Wii U soit mal optimisée et que le clipping, ainsi que des bugs (de collision notamment) viennent gâcher la carte postale.

Jouabilité 18/20

La jouabilité est sans doute l'aspect le plus réussi du titre. À la fois varié et intuitif, le gameplay se décline sous plusieurs aspects : phases de plates-formes (le parkour), phases d'action (duel à l'épée, joutes navales) et phases d'infiltration tout en restant optimale (sauf peut être pour les phases à cheval).

Durée de vie 17/20

Vous n'allez pas vous ennuyer, en plus de l'histoire principale et des missions secondaires, il y a beaucoup d'activités (comme la chasse). Le multijoueur en ligne est également bien fourni.

Bande son 18/20

Rien à reprocher à ce niveau, le doublage français est de qualité, les musiques collent parfaitement à l'ambiance.

Scénario 19/20

L'histoire d'Assassin's Creed 3 propose multiples révélations (dans le conflit entre Templiers et Assassins) et une partie historique extrêmement bien rythmée et scénarisée (guerre d'indépendance). Seule la fin peut décevoir à l'instar de Mass Effect 3.

Verdict

Assassin's Creed 3 est un GRAND jeu qui va plaire aux fans de la séries comme aux néophytes. Le cadre, tant historique que géographique, de cette aventure est une véritable réussite et, une fois encore, la série nous transporte littéralement au cœur d'une autre époque dans une histoire passionnante. Avec un gameplay spectaculaire, et riche d'une campagne principale intense et longue, le titre se paie également le luxe d'avoir un contenu annexe bien fourni (missions secondaires et multijoueurs). Bien sur on aurait aimé que certains bugs techniques ne viennent pas jouer les trouble-fêtes, mais pas de quoi bouder notre plaisir. Assassin's Creed 3 est un des meilleurs épisodes de la série et sa venue sur Wii U est plus que bienvenue.

18
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion