Pochette
Switch

ARMS

Développeur : Nintendo EPD | Éditeur : Nintendo | Genre : Boxe/Combat | Site web officiel
Sortie :🇪🇺 16/06/17🇺🇸 16/06/17🇯🇵 16/06/17 | Multijoueur : 4 joueurs en local, 4 joueurs en ligne
Par Slippy, le vendredi 7 juillet 2017 à 04:00

Dévoilé en même temps que la Switch, ARMS est une nouvelle licence made in Nintendo qui tire profit des caractéristiques de la console. Si le concept est apparu simpliste au départ, le constructeur nippon a bien caché son jeu en délivrant un jeu plus complexe qu'il en a l'air au premier abord.

Image

On reproche souvent à Nintendo de ne pas créer de nouvelles franchises et de se reposer sur celles existantes, mais Splatoon fut l'exemple que l'entreprise pouvait faire preuve d'innovation. C'est d'ailleurs la même équipe qui a planché sur ARMS, visuellement les deux franchises ont la même patte graphique et un concept original. A tel point qu'on a surnommé ARMS, le "Splatoon de la boxe". Le soft a également été comparé à l'épreuve de boxe de Wii Sports et pourtant comme vous allez le voir, il serait vraiment trop réducteur de comparer ARMS à un simple mode de jeux, tant il propose un gameplay ingénieux et profond. Le jeu réserve aussi d'autres surprises concoctées par Nintendo.

Commençons par présenter le jeu, ARMS est un jeu de combat en 3D, où les adversaires se feront toujours face quoi qu'il arrive, à l'instar d'un Tekken.

Chaque combattant dispose de trois armes mais ne peut en choisir que deux lors d'un match et ensuite changer lors des suivants.

Les commandes sont plutôt simples à comprendre avec les Joy-Con où les gâchettes à cette manette pour lancer un coup de poing. Dès le début on nous le dit, l'esquive et le saut sont les clés de la victoire mais vous allez voir que c'est plus technique qu'on ne le croit. Nous avons la possibilité de saisir des deux poings notre adversaire et le projeter au sol pour plus de dégâts.

Hormis ces poings pour attaquer, on dispose d'une jauge de coup spécial en appuyant sur les gâchettes pour déclencher un festival de coups. Cette dernière se remplit au fur et à mesure que vous assenez votre adversaire de coups. L'inclinaison des Joy-Con l'un vers l'autre est aussi importante car elle permet de se mettre en garde.

Si votre adversaire est toujours sur sa garde, vous pouvez l'attraper plus facilement. Si justement on essaye de vous attraper vous pouvez frappez entre les deux poings pour annuler la projection.

Pareil si on se protège trop, nos armes peuvent s'abîmer et exploser en nous causant des dégâts. Cependant la garde est essentielle pour contrer instantanément après une esquive. C'est à peu près l'ensemble des mécaniques de gameplay, cela paraît basique à première vue mais il ne faudra surtout pas sous-estimer ses adversaires car aucune des parties ne se ressemblent. Lors d'un match, des objets apparaîtront pour vous aider comme le fluide vert pour regagner un peu de santé, le fluide jaune pour charger sa jauge de coup spécial, la bombe incendiaire et la bombe électromagnétique.

Image

Niveau contrôle, ça donne quoi ?
Il y a un débat sur "les manettes" ! Les Joy-cons semblaient au départ prédisposés pour remporter les suffrages des joueurs, qui, de toute façon, ont déjà ces contrôles fournis avec la console.
Néanmoins on peut également jouer avec la manette classique (vendue séparément). Si l'apprentissage avec les Joy-Cons sera plus long qu'avec la manette, on ne peut pas dire non plus que les joueurs avec la manettes soient plus avantagés comme on avait pu voir sur Mario Kart sur Wii. Toutefois la reconnaissance des mouvements n'est pas parfaite, ce qui pourrait vite irriter les réfractaires des Joy-Cons.

Qu'on aime ou pas le motion gaming, Nintendo a mis l'accent sur un gameplay accessible à tous, mais qui demande en même temps de l'apprentissage pour être parfaitement maîtrisé.

On a l'impression de contrôles imprécis durant les premières parties, mais c'est en persévérant qu'on se rendra compte du potentiel technique du gameplay.

La relative lenteur des belligérants n'est pas forcément du goût de tous, cela fera forcément des mécontents.

Si on ne va pas décrire l'ensemble des combattants, au nombre de dix, ceux-ci sont assez différents les un des autres pour contenter l'ensemble des joueurs. En effet si leur nombre peut paraître faible au vue d'autres jeux de combats, les boxeurs ont tous des caractéristiques propres (attaques, design) qui s'allient à la customisation que l'on peut apporter à leurs poings. Aux joueurs ensuite de jouer selon leurs préférences

Les arènes peuvent être également un facteur déterminant pour remporter la victoire. Le terrain surélevé ou les tremplins peuvent donner un avantage en combat.

Image

Qu'en est-il des modes de jeux ?

Le soft fait l'effort de développer sa formule de bien des manières. Tout d'abord, le 1v1 n'est pas la seule option. Il est possible de jouer jusqu'à quatre que ce soit en 2v2 ou en chacun pour soi (à trois joueurs aussi, d'ailleurs). Lorsque l'on joue en équipe, la donne change : vous et votre équipier êtes liés par une sorte de corde. Si l'un des deux combattants est éjecté (notamment via l'agrippement), l'autre aussi.
Cette corde limite aussi vos déplacements : il est important d'être coordonné avec son équipier si on veut parvenir à faire quelque chose de correct.
Outre le multi, ARMS ne propose pas que du combat pur : il est possible de faire du basket ou du volley-ball ! Ces sortes de mini-jeux restent très sympathiques et funs à jouer.

ARMS dispose d'un mode solo (jouable également à deux joueurs). Intitulé « Grand Prix », le but est de gagner dix combats (à la fois du classique 1v1, du basketball, du volley-ball ou le mode cible) avec chacun des dix personnages.
La difficulté est réglable, ce qui permet de bien s'entraîner mais de surtout voir à quel point le jeu n'a rien de simple quand on monte le niveau de l'IA. Le grand intérêt de ce mode sera donc de connaître les combattants disposant chacun d'une arène.

Le mode versus permet de customiser des combats (ou mini-jeux) à un, deux, trois ou quatre joueurs, avec un impact sur le temps, la présence et le niveau des CPU, etc.

Bien entendu l'attraction principale du jeu va rester le online. En mode non-classé, on peut enchaîner les combats selon des paramètres définis aléatoirement. Le mode classé, quant à lui, se contente de confrontations en 1 contre 1, dans des arènes où il n'y a aucun item (récupération de vie, boost de la jauge de super attaque, bombes, etc.).
Un système de niveaux permet de classer les joueurs et d'organiser automatiquement le match-making.

Pour être exhaustif sur ce sujet, sachez qu'on peut organiser des tournois en créant des parties en ligne entre amis (non-classées) avec la possibilité de changer à peu de choses près tous les paramètres de jeu. De plus, il est aussi possible d'y jouer en mode local.

Comme pour Spatoon, Nintendo entrevoit des perspectives d'évolutions. Tout d'abord, sachez que chaque affrontement, quelque soit le mode, vous permet de gagner de la monnaie qui peut être utilisée pour débloquer de nouveaux poings pour vos combattants. Il faudra passer par le mode Arsenal, sorte de mini-jeu dans lequel il faut frapper des caisses d'armes pour en bénéficier par la suite !

Par contre ce qui est souvent vu comme un défaut, c'est que, lorsque vous gagnez de nouvelles armes avec un personnage, vous débloquez en fait celles d'un autre perso, ce qui bouleverse l'équilibrage.

De plus, vu le ratio temps de jeu / argent nécessaire pour prolonger la séance de tirs, il va falloir cumuler plusieurs dizaines d'heures avant d'obtenir l'arsenal au complet pour chacun (27 à débloquer pour chacun des 10 combattants).

On peut parier sur le fait que Nintendo va proposer de nouveaux personnages, arènes, armes etc via des DLC gratuits et mises à jours fréquentes. A voir donc sur la durée, si le contenu deviendra conséquent.

Finissons enfin ce test, pour une fois, sur la réalisation. C'est l'élément qui nous a paru le plus réussi. Le jeu est visuellement convainquant, les effets de toute beauté et les couleurs chatoyantes. Le design des personnages est sujet à controverse.
Le jeu reste fluide en toute circonstance (le titre repasse en 30 FPS lors des sessions multi en écran partagé).

L'habillage sonore est de qualité avec des musiques entraînantes et qui restent dans la tête.

Au final, peut-on dire qu'ARMS est réussi ? Oui, car le plaisir de jeu est immédiat, la profondeur du gamplay est une très bonne surprise. Il y a de quoi s'amuser entres les différents modes de jeu, et le online. Graphiquement la Switch tient un jeu coloré et plaisant.
Certes tout n'est pas parfait mais pour une nouvelle licence, Nintendo propose un très bon jeu.

Les Plus

+ Réalisation visuelle et sonore
+ Prise en main immédiate, gameplay simple mais technique
+ Le jeu est fluide même à 4
+ Plusieurs mode de jeux, notamment le online
+ Gros potentiel de contenus extensible par la suite

Les Moins

Personnages lents, détection de mouvements imparfaite
Toutes les armes peuvent être adaptées sur tous les personnages, ce qui casse l'équilibrage

Graphismes 16/20

Une réalisation au top, colorée et fluide, on apprécie tout spécialement les ralentis.

Jouabilité 15/20

2 écoles s'affrontent : les joueurs qui préfèrent le motion gaming, et ceux qui préfèrent la jouabilité classique (qui reste moins fatigante !). Pour les deux options, la prise en main est immédiate, de plus, les joueurs expérimentés pourront entrevoir une réelle courbe de progression pour devenir les meilleurs. Personne aurait pensé à un gameplay aussi profond (esquive, feinte, contre-attaque) pour ce genre de jeu. Petit bémol : la reconnaissance de mouvements perfectible et le déplacement des personnages est assez lente.

Durée de vie 16/20

Le mode solo peut sembler désuet, ARMS est un jeu essentiellement multijoueur. Les parties en ligne, avec des amis ou non, sont les garantes d'une durée de vie solide à la Mario Kart. Les personnalisation des boxeurs (personnages, armes) permet à chacun de trouver sa configuration. A voir si dans les prochains mois, les DLC prévus par Nintendo apportent un vrai plus comme pour Splatoon.

Bande son 15/20

Les musiques entraînantes et festives sont en accord parfait avec le jeu. Pareil pour les bruitages.

Scénario -/20

Aucun

Verdict

Original et amusant, ARMS est un jeu de combat atypique. Même si ce n'est pas une copie parfaite, la nouvelle licence de Nintendo semble être partie pour assurer aux possesseurs de Switch un soft fédérateur qui tient sur la durée.

16
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion