Pochette
Switch

1-2 Switch

Développeur : Nintendo EPD | Éditeur : Nintendo | Genre : Party Game | Site web officiel
Sortie :🇪🇺 03/03/17🇺🇸 03/03/17🇯🇵 03/03/17 | Multijoueur : 2 joueurs en local
Par Slippy, le dimanche 2 avril 2017 à 04:09

On y est enfin, la Nintendo Switch est enfin à portée de toutes les mains.
Si vous craquez pour la dernière console du constructeur japonais, vous devrez acheter également les jeux en sus, car aucun soft n'est prévu avec avec la machine.
Le choix étant restreint, les joueurs vont normalement se diriger vers Zelda: Breath of the Wild, mais pour vraiment tester les Joy-con, leurs spécificités, 1-2 Switch est le jeu idéal.

Image

Comme le fut Wii Sports ou NintendoLands respectivement sortis sur la Wii et sur la Wii U, 1-2 Switch a un rôle d'ambassadeur pour la Nintendo Switch.
Le jeu a pour but principal de mettre en avant les innovations de la nouvelle console de salon de Nintendo et faire la publicité des Joy-con.
1-2 Switch est également un jeu qui prône le fun et le multijoueur. Toutes les vidéos qui ont présenté le jeu avec des acteurs ont mis l'accent sur le côté divertissant et fédérateur du soft, tant et si bien que les mini-jeux se jouent uniquement à deux.
Si Wii Sports se concentrait sur des jeux de sports et si NintendoLands proposait des mini-jeux plus ou moins tirés des célèbres licences de Nintendo, 1-2 Switch met en scène des mini-jeux excentriques mais aussi des mini-jeux de sport, on apprécie donc la diversité des divertissements proposés, 28 au total.

1-2 Switch s'annonçait comme le partenaire idéal des soirées, effectivement, à ce niveau là le jeu remplit pleinement sa fonction, le soft s'avère immédiatement drôle et réjouissant.
Pas besoin d'être un expert dans les jeux vidéos, les non-initiés peuvent prendre part aux joutes car les contrôles sont très simples et donc accessibles au plus grand nombre.
On voit la volonté de Nintendo de ré-éditer le succès de la Wii en attirant les joueurs plutôt occasionnels. Au-delà d'être une démo technique, 1-2 Switch propose une expérience personnelle et aussi déstabilisante ! Des mini-jeux inédits jamais vus dans les jeux vidéo.
Je pense au mini-jeu Milk - le jeu où vous devez traire une vache virtuellement - en partie à cause des mouvements très sexuels que le mini-jeu incite à mimer, tout en encourageant les petits regards gênants entre les deux joueurs, ou encore le mini-jeu Baby qui vous demande de sortir la console de son dock et de la tenir comme un enfant afin de le bercer pour qu'il arrête de pleurer, pour ensuite le remettre dans son berceau sans le réveiller.

Image

Pour ce genre de jeu, la réalisation n'est pas forcément le point essentiel sur lequel les joueurs vont s'attarder.
Les introductions des mini-jeux ont été réalisées avec des vrais acteurs, ce qui n'est pas plus mal d'un point de vue graphique.
En ce qui concerne les mini-jeux en eux-mêmes, les graphismes sont très simples. On se rend vite compte que, finalement, dans la plupart des jeux, l'écran est fortement dispensable, en effet beaucoup d'épreuves se basent sur le son et c'est d'ailleurs la principale qualité du soft.

On voit vraiment l'avancée technologique des Joy-cons par rapport à une Wiimote, notamment sur la précision du HD rumble (il s'agit d'une nouvelle façon de faire vibrer la manette de la Switch afin de reproduire des sensations plus réalistes, comme des glaçons dans un verre, exemple donné par Nintendo dans sa présentation).
Dans le jeu "combien de billes", les joueurs doivent deviner combien de billes contiennent leur boîte, l'effet est très réaliste et saisissant.

La pratique des mini-jeux ne nécessite absolument aucune expérience du jeu vidéo, et convient à tous les individus petits et grands.

Malheureusement, ce que je viens de citer auparavant constituent les seuls points forts de 1-2 Switch, car à y regarder de plus près le constat est bien amer.

Ce qui saute aux yeux après quelques parties, c'est que les mini-jeux proposés manquent cruellement de profondeur. Quand on regarde l'intitulé des épreuves :

Duel au far west : le premier qui tire avec le Joy-Con a gagné.
Coup de fil : le premier qui décroche avec le Joy-Con a gagné.
Parade à mains nues : arrêter un sabre imaginaire.
Tennis de table : jouer au ping-pong avec une balle imaginaire.
Le base-ball : taper une balle de base-ball imaginaire.
Gare au gorille : taper en rythme sur une musique.
Air Guitar : jouer en rythme sur une musique.
Coffre-fort : compter les vibrations du Joy-Con.
Combien de billes : compter les vibrations du Joy-Con.

On s'aperçoit de la simplicité du contenu, d'autant plus que les épreuves ne durent pas plus de 30 secondes et parmi les 28 jeux, certains se payent le luxe d'être répétitifs, basés sur le même gameplay.
Les vidéos qui sont censées présenter les mini-jeux sont très vagues sur la manipulation des touches, et on se demande, une fois le jeu lancé, comment faire.
On aurait apprécié des tutoriels plus simples mais également plus explicites.
Si on compare avec Wii Sports, le joueur pouvait avoir une courbe de progression, essayer des mouvement différents pour parvenir à son but (sur le bowling par exemple). Sur 1-2 Switch, il n'y a pas de mode solo et le jeu propose une jouabilité identique sur les épreuves.
Le soft propose un semblant de jeu de plateau pour permettre à plus de deux joueurs de participer; mais finalement les joueurs se verront servir les mêmes mini-jeux et devront composer eux-mêmes leur équipe.
D'ailleurs, je ne suis pas certain que tous les joueurs vont trouver les mini-jeux à leur goût, comme par exemple le jeu ou il faut traire une vache (oui encore elle), qui est une expérience unique certes, mais peu valorisante auprès de ceux qui vous regardent jouer.
On peut toujours s'interroger sur pourquoi 1-2 Switch n'a pas été fourni avec la console, comme faire-valoir des Joy-Cons.
Le prix proposé allant de 40 à 50€, cela peut légitiment rebuter les consommateurs tant le contenu proposé est maigre et fait transparaître le titre comme un jeu à petit budget, mais il s'agit de Nintendo, un géant du jeu vidéo avec plusieurs milliers d'employés.
Il est normal que la firme veuille renouer avec le succès de la Wii, mais est-ce en proposant ce genre de jeu que les anciens joueurs de la Wii vont revenir ? Rien n'est moins sûr, sans doute sont-ils passés à autre chose, et même les irréductibles de Nintendo aimeront sans doute davantage un jeu moins superficiel qui n'amuse que quelques minutes.

Les Plus

+ 28 mini-jeux
+ Jeu qui ne se prend pas au sérieux, partenaire idéal de soirée
+ Une bonne démonstration technique des Joy-con

Les Moins

Les mini-jeux qui se répètent
Les phases de jeux ridiculement courtes
Les tutoriels qui manquent d'explications
Prix de vente abusif pour ce type de jeu
Pas de mode solo, peu d'intérêt à rejouer à ce jeu.

Graphismes 12/20

Même si on n'en tient pas trop rigueur pour ce type de jeu, la réalisation globale est légèrement désuète.

Jouabilité 14/20

Très accessible car très simple, néanmoins il n'y a pas des possibilités de progression.

Durée de vie 8/20

Tout dépend combien de temps vous tiendrez ! La plupart des mini-jeux ont une durée de 30 secondes, et cerise sur le gâteau, certains mini-jeux se répètent. On doute fortement du potentiel de rejouabilité du titre, qui est plus une curiosité qu'un jeu à part entière.

Bande son 17/20

Une des rares satisfactions du jeu. Les dispositifs audios du Joy-con sont parfaitement exploités au point qu'on ne regarde plus l'écran pour se concentrer sur le son

Scénario -/20

Aucun

Verdict

On pensait que le motion gaming était enterré avec la Wii, Nintendo a pensé bon de le remettre en avant. Certes on voit l'avancée technologique des Joy-con, par rapport aux simples Wiimote, mais contrairement à Wii Sports, on n'éprouve pas forcément l'envie de rester scotché plus d'une heure à 1-2 Switch, la faute à des mini-jeux qui ont tendance à se répéter, une durée de vie de ceux-ci très courtes et un intérêt vidéoludique absent. Nintendo ne propose pas le jeu avec la console, ce qui aurait été un choix marketing judicieux pour le soft, 1-2 Switch risque de très vite sombrer dans l'oubli et la ringardise.

10
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion