#E3NLSDivers

E3 2015: Nos Avis

Par Fry, le dimanche 5 juillet 2015 à 19:29

L'E3 2015 de Nintendo aura, sans conteste, suscité de nombreuses réactions négatives et virulentes tant la prestation de la firme de Kyoto a pu décevoir les fans. Aujourd'hui nous vous proposons, comme l'an dernier, de découvrir les avis des membres de la rédaction qui ont souhaité s'exprimer plus longuement au sujet de l'édition 2015 du salon californien.

Image

Myster, Modérateur/Correcteur :

L'E3, l'Electronic Entertainment Expo, cet événement de quelques jours à l'aura internationale, cet événement durant lequel chaque individu remet ses espoirs et rêves vidéoludiques, entre autres, entre les mains d'un constructeur/éditeur/développeur, qui lui, a pour objectif de marquer l'esprit collectif le plus possible afin d'assurer la promotion de ses futurs produits.
Nintendo est bien sûr l'un d'eux et ce serait futile de vous faire attendre plus longtemps mon point de vue sur leur prestation cette année, clairement Nintendo a failli à sa tâche.
Evidemment, je pourrais me contenter d'en rester là, d'user des qualificatifs tels que "lamentable", "décevant", "pitoyable" et j'en passe, mais ce serait bien bas et inintéressant, quitte à entreprendre la démarche de donner mon avis sur l'E3 Nintendo, autant le faire jusqu'au bout et argumenter.

Pour commencer, petit retour sur l'E3 Nintendo 2014, la firme avait surpris tout le monde en annonçant s'affranchir de la traditionnelle (et coûteuse) présentation sur scène aux Etats-Unis, délaissant le "show à l'américaine" au profit d'un événement rentransmis baptisé Nintendo Digital Event ayant la même vocation.
De ce fait, il aurait été possible de conclure que la firme estimait ne pas avoir un contenu assez conséquent à présenter, il n'en était rien, le contenu était présent en masse agrémenté d'une petite touche d'humour qui caractérise si bien Nintendo, le tout d'une durée équivalente à celle d'une traditionnelle conférence sur scène.
Résultat, Nintendo avait brillé médiatiquement, et surtout avait fait briller les yeux des joueurs/fans que nous sommes.

Après cette petite rétrospective, retour vers le futur, vers l'E3 2015...
Comme d'habitude l'excitation était présente, un an d'attente, une longue année d'attente pour 45 minutes de spectacle, d'annonces, de révélations, une longue année d'attente avant d'enfin savoir de quoi sera fait le futur de Nintendo et surtout de la Wii U, cette console qui peine à se vendre dont l'intérêt avait quelque peu résucité lors de l'édition 2014.
Dès les premières minutes, aucun doute c'est l'événement Nintendo, la fameuse touche d'humour et de dérision est présente, voilà que les célèbres Satoru Iwata (PDG de la firme), Reggie Fils-Aime (président de Nintendo of America) et Shigeru Miyamoto (le génial créateur de Mario, Zelda, Donkey Kong...) sont transformés en marionnettes aux traits caricaturaux, non sans rappeler les "muppets" ce qui nous vaudra quelques secondes de rire en ce début de conférence, et nous ne le savions pas encore, mais nous allions en avoir besoin...

Pourquoi en avoir besoin ? Pour toutes les raisons que je vais évoquer dès maintenant à commencer par l'absence impardonnable de Zelda Wii U bien sûr, mais au-delà de ça, la quasi-absence de grosses annonces, le "vrai faux Metroid" dont je continue à penser honnêtement que c'était à l'origine un jeu quelconque qu'ils ont décidé de renommer "Metroid" pour contenter les fans qui en attendaient un et mieux vendre le jeu.
Et ça ce n'était que pour le contenu, car la forme non plus n'était pas bonne, je reproche principalement le manque de présence de transitions, de discours visant à annonçer les jeux, c'était véritablement "bordélique", on passait d'un jeu à l'autre comme ça, sans raison, sans explication, une catastrophe, un document à télécharger aurait eu le même impact.
En définitive le seul ingrédient présent c'était l'humour, le problème c'est que l'humour qui m'aurait fait sourire dans un "E3 habituel" (comprendre avec ce que j'ai mentionné juste au-dessus), cet humour devenait ici presque agaçant, irritant, lassant avec l'impression qu'on se moquait de nous, vraiment !

En conclusion, j'ai très mal vécu cette édition de l'E3 côté Nintendo alors que des "petits studios" (par rapport à Nintendo) dont je ne suis pas forcément fan comme Bethesda m'ont captivé et m'ont fait dire, "Ca c'est de l'annonce ! Ils répondent aux attentes de leurs fans".

En effet que retenir chez Nintendo ?
- beaucoup de déjà-vu, annoncé
- un "demi Zelda"
- un "faux Metroid"
- un "Amiibo Crossing"
- un Mario Tennis "réchauffé"
- UNE vraie bonne annonce surprise: Mario&Luigi Paper Jam
- "Achetez nos Amiibo, achetez nos Amiibo consammateurs sans cervelle."
- les 30 ans de Mario fêtés avec Super Mario Maker, un site internet pour mettre NOS vidéos hommages et...un Amiibo spécial (qui je vous l'annonce sera en rupture de stock dès le premier jour de commercialisation), plutôt décevant
- l'absence de Zelda Wii U
- l'impression d'une Wii U abandonnée par Nintendo

Vous en conviendrez, le bilan final est loin, très loin d'être brillant notamment concernant la Wii U, dont je pensais sincèrement avant la conférence, qu'elle allait devenir attrayante grâce aux annonces de l'E3, surtout en sachant que Nintendo avait affirmé croire en la Wii U il y a encore quelques temps de cela, que voulez-vous ? "Les paroles s'envolent..."
Il est vrai qu'on peut donc dire que j'ai été déçu par l'E3 Nintendo c'est sûr, mais plus largement, et c'est là le plus grave, par Nintendo.

Au reste je ne m'exprimerai pas sur les Nintendo TreeHouse puisque je ne les ai pas suivis du tout, mon moral et mes rêves vidéoludiques avaient été happés par ce que je venais de voir, concernant les Nintendo World Championships, je reviens dessus simplement pour dire qu'ils m'ont eux aussi déçu dans le sens où le mot "World" me paraît inadapté puisqu'au final réservé aux résidents des Etats-Unis.

Sur ces quelques mots je termine mon retour sur cet E3 Nintendo avec l'attente de l'édition 2016, attente qui est cette fois accompagnée non plus d'excitation et de rêves, mais d'espoirs et d'inquiétudes.

Image

Megamagus, Rédacteur/Chroniqueur :

Aujourd'hui je vais vous conter l'histoire extraordinaire d'une entreprise qui pensait faire un bon E3 et qui en est toujours persuadée malgré les avis des fans. Aujourd'hui parlons de Nintendo avec les faux pas et les petites perles que celui-ci nous a pondu durant le plus gros salon dédié aux jeux vidéo sur notre planète bleue.

Tout d'abord je dois dire un grand chapeau aux équipes qui ont décidé du choix des Muppets qui à mon sens est la chose qui relevait Big N du naufrage tel un Titanic se jetant sur un iceberg que l'on pourrait nommer Wii U. Car « wii », la console ne parvient pas à se vendre et du coup Nintendo tente le tout pour le tout avec des jeux facilement réalisables par les équipes de développement et qui peuvent engendrer un assez gros butin tel que Animal Crossing Amiibo Festival qui ne gagnera pas la palme de l'originalité cette année ou encore Yoshi's Woolly World qui lui remportera "l'Oscar" du jeu le plus mis en avant durant ces deux dernières années.

Bien sûr il y a StarFox que l'on pensait comme le sauveur d'une Wii U à bout de souffle après seulement 3 années de commercialisation. Finalement on se retrouve avec un jeu à l'aspect technique très discutable même si celui-ci doit afficher deux angles de caméra différents (ce qui prouve bien que le Gamepad est limité au simple affichage d'une carte, d'un inventaire ou de la même information que sur la télé), à un gameplay très hasardeux lors de ma première prise en main et qui s'est révélé plus représentatif lors du deuxième essai et qui avec maîtrise donnait quelque chose de sympa mais néanmoins bordélique.

Mais selon moi la vraie bonne surprise pour la Wii U restera Mario tennis ultra Smash qui a l'air d'être très rafraîchissant bien que celui-ci n'utilise pas les wiimotes même lors de jeux à plusieurs.

Puis vient alors le tour de la 3DS avec deux surprises de taille: Triforce Heroes et Federation Force. L'un a eu d'excellents retours autant de la part du public que des journalistes et je dois dire que même moi j'ai beaucoup apprécié celui-ci lorsque je l'ai testé, tandis que l'autre s'est farci une pétition pour son annulation, un taux de satisfaction à hauteur de 10% sur Youtube, un contenu très pauvre autant sur le fond que sur la forme et surtout des dizaines d'interviews pour tenter de rassurer le client, à savoir nous.
Et puis vient alors Mario & Luigi Paper Jam Bros sorti de nulle part et qui s'annonce très intéressant avec son gameplay mélangeant 2D et 3D associées aux différents univers du crossover.

Voilà pour moi ce qui a marqué l'E3 de BIG N. Bien sûr vous noterez que je n'ai pas parlé de Devil's Third, Project Zero ou encore Fast Racing Neo qui ont bénéficié d'une communication restreinte alors qu'ils auraient dû être autant mis en avant que les jeux de Platinum Games puisque ce sont des jeux éditeurs tiers qui se comptent sur les doigts d'une main. A noter que pour avoir testé Devil's Third à la Japan Expo (car il n'était pas présent à l'événement presse), j'avoue être très intéressé par le jeu mais j'ai été très vite refroidi Gamepad en main... à voir lors de sa sortie fin août.
Bref, aujourd'hui les fans de la firme sont donc obligés de suivre la "transformation" que prend l'entreprise, même s'il est clair que l'année prochaine beaucoup revendront leur Wii U pour une NX. Alors je n'ai qu'une chose à dire: la Wii U est morte... vive la NX !

Image

Se7h, Webmaster :

Pour cet E3, je n’attendais pas grand-chose de Nintendo. Vu qu’ils ont tout de suite annoncé la couleur en certifiant qu’il n’y aurait aucune information au sujet de leur future console, la NX, ni même sur Zelda Wii U. Il était clair que cela serait un E3 de transition pour Nintendo.

En partant de cet état d’esprit, lors de leurs annonces j’ai dans un premier temps été un peu déçu par l’aspect graphique assez pauvre de StarFox Zero. Mais connaissant Nintendo, et vu ce qu’ils ont montré du jeu, je pense que cela ne devrait pas trop pénaliser la qualité globale du jeu. Suite à cette annonce, comme pour beaucoup de monde j’ai été très choqué de voir arriver un jeu dérivé de la série Metroid Prime. Je ne sais pas comment ils ont pu oser faire ça aux fans de la série. Car certes c’est un jeu annexe à la série générale, mais non seulement le jeu semble être conçu avec le moteur de Metroid Prime Hunters, et donc avec des graphismes de la DS, mais en plus ils auraient dû attendre d’annoncer un vrai nouvel épisode de la série avant d’annoncer un jeu dérivé…

Concernant les quelques bonnes impressions que j’ai eu, j’ai tout d’abord été agréablement surpris par The Legend of Zelda: Tri Force Heroes, car ce n’était clairement pas un jeu qui était attendu. J’attends de voir ce qu’il proposera en termes de durée de vie et de contenu, mais les adeptes de The Legend of Zelda: Four Swords devraient sans doute se jeter dessus.
L’autre grande surprise fut l’annonce de Mario & Luigi : Paper Jam, qui regroupe les deux séries orientées RPG de l’univers Mario. Après avoir été un peu déçu avec le dernier Mario Paper sur 3DS, j’espère ne pas l’être avec celui-ci. En tout cas, d’après les quelques images dévoilées, cet épisode me semble plutôt fun.

Pour ce qui est du reste des annonces de cet E3, je n’en ai rien retenu, que cela soit en bien ou en mal, car je ne prête pas grande attention aux amiibo, ni même à Animal Crossing, qui pourtant a su me prendre pas mal d’heures de jeu sur GameCube et DS. Et concernant Super Mario Maker, les vidéos n’ont fait que confirmer un peu plus comment le jeu était, ce qui n’a fait que me réconforter sur ce que je pensais déjà de lui.
Donc au final, je ne suis pas aussi déçu que certains fans qui s’imaginaient des annonces de fou. Pour un E3 de transition je trouve que c’est plutôt réussi, car Nintendo a réussi à nous surprendre là où on ne l’attendait pas avec The Legend of Zelda: Tri Force Heroes et Mario & Luigi : Paper Jam, et ils ont également consolidé les attentes sur StarFox Zero et Super Mario Maker. Donc avec tout ça, on peut bien pardonner leur maladresse avec Metroid 🙂

Image

Sonicboom, Ficheur :

L'E3 2015 a été un peu vide côté Nintendo.
Si j'avais dû m'attendre à quelque chose, ça aurait été un certain Zelda Wii U mais qui bien avant l'E3 a fait l'objet d'annonce relative à son absence.

Alors, je me suis dit qu'Animal Crossing Wii U serait annoncé mais rien (je me demande s'il le sera un jour...).
A la place, The Legend of Zelda Tri Force Heroes a été dévoilé sur Nintendo 3DS, une petite surprise à surveiller.

Shigeru Miyamoto est aussi revenu sur l'échec de la Wii U, prétextant qu'elle était peut -être un peu trop en avance sur son temps, même si personnellement, je pense plutôt que c'est leurs jeux qui posent problème. Des jeux de plus en plus enfantins, moins originaux et moins marquants que sur son ancêtre la Wii.

Au final, l'E3 2015 fut plus vide que l'éditionde l'année dernière. Si je devais vraiment retenir quelque chose de cet E3, hors Nintendo, ça serait plutôt l'annonce du portage PlayStation 4 de Final Fantasy VII, qui m'a vraiment étonnée, sinon rien de bien intéressant.

Image

Soso26, Animateur :

Bien, commençons par le vif du sujet, le Nintendo Digital Event: j'ai donc trouvé que cette année cette conférence était particulièrement décevante. Même si la forme du Nintendo Digital Event a été très réussie, ce qui fait un bon E3 ce sont plutôt les jeux présentés et non la forme. Et chez Nintendo c'était presque le néant de ce côté. Pourtant ils pouvaient bien présenter le nouveau Zelda sur Wii U, ce qui aurait rassuré les fans pour l'avenir de cette console. Au lieu de ça, Nintendo a essayé de nous rassurer par du Animal Crossing: Amiibo Festival, ce qui n'est pas très rassurant.
Autant dire que, à part ce dernier un seul nouveau jeu sur Wii U a été annoncé et ce n'est pas un des "gros" jeux qu'on pouvait espérer voir sur Wii U.
Je m'inquiète donc pour l'avenir de celle-ci et me demande si le Zelda Wii U va réellement sortir en exclusivité sur cette console ou bien plutôt en cross-plateforme Wii U/NX comme Twilight Princess sur Wii/GCN.
Cependant du côté de la 3DS c'était des jeux à gogo, même si l'originalité n'était pas toujours au rendez-vous, cela ne peut que rassurer pour le reste de la vie de cette petite console portable de Nintendo.

Pour revenir à la forme, j'ai particulièrement aimé les Treehouse de Nintendo. Cet événement présente les jeux sur 3DS et Wii U à travers des gameplays, ce qui permet de se rendre compte de la qualité desdits jeux.
Ces présentations m'ont donc permis de me faire découvrir un fabuleux jeu indépendant qui va sortir sur Wii U en fin d'année, et qui remplace bel et bien une licence de Nintendo qui est désespérément attendue en vain depuis des années, mais également qui sauve la fin d'année de cette console. Il s'agit bien sûr de Fast Racing Neo, un véritable jeu de courses futuristes dans les pures veines de F-Zero sur lequel j'ai beaucoup d'espoir.

Image

Ryfalgoth, Chroniqueur :

Tout au long de l'année 2014/2015, Nintendo a su se construire une image de qualité dans l'industrie du jeu vidéo grâce à ses grands jeux comme Super Smash Bros, Bayonetta 2 et dernièrement l'excellent Splatoon. C'est en position de force que Nintendo aborda alors l'E3 2015. Nintendo annonça tout d'abord un dispositif semblable à celui de l'année précédente, ce qui n'est pas pour me déplaire. Cependant deux semaines avant la date fatidique, Big N commença à se délester de nombreuses annonces ; à savoir le Micro-Direct (Monster Hunter X, Dragon Quest VIII, Fire Emblem, etc), puis la date de Devil's Third, la fuite de Hyrule Warriors Legends et enfin les DLC (scandaleux au passage) de Super Smash Bros. Beaucoup pensaient alors que Nintendo faisait cela afin de ne pas surcharger le Digital Event, mais personnellement j'étais assez inquiet car selon moi toutes ces annonces avant l'E3 tuent la hype.

L'E3 démarra finalement sur les chapeaux de roue avec un "World" Championship très fun ! Malgré quelques passages vides (des soi-disant speedrunners qui coincent sur Super Metroid, cherchez l'erreur), on notera des moments mémorables avec Reggie Fils-Aime qui se prend la pâtée sur Super Smash Bros, et le skill à toute épreuve de John Numbers sur Super Mario Maker ! Quelques petites annonces ont tout de même pointé le bout de leur nez car nous avons appris que Mother 1 arrivera sur l'e-shop en anglais. Je ne vous cache pas que j'aurais rêvé une traduction française, mais on peut toujours rêver. Autre jeu plutôt original et étrange, c'était Blast Ball ! Evidemment on connaît tous la véritable identité démoniaque de ce jeu, mais sur le moment, j'ai cru à un jeu indépendant, donc je me suis dis "pourquoi pas " ! Du côté de la concurrence, je notai la conférence de Microsoft qui était plutôt solide lundi soir. Hélas je n'ai pas veillé la nuit pour la conférence de Sony. Le lendemain matin, je me réveillai, et je lus les news. The Last Guardian.... Final Fantasy VII HD.... Shen.....Mue.... III.... Arrrrgh..... Ok bon, Nintendo a intérêt d'annoncer F-Zero et Metroid Prime 4 pour concurrencer de telles annonces !!

Mardi à 18h, le Nintendo Digital Event commença enfin. Et quel début ! Les dirigeants de Nintendo caricaturés en Muppet Show ! Pour ceux qui n'ont pas pu suivre le direct avec nous, nous étions tous décédés de rire ! Le Starfox est alors montré. Pour le moment je suis convaincu que le gameplay sera bon, et je ne me fie pas aux retours de journalistes qui ont eu du mal avec les commandes du jeu (les pauvres). Mais, il est vrai que graphiquement c'est très inégal. Certains plans sont sympathiques, en revanche la plaine de Corneria est ridicule. Le jeu devant sortir pour cette fin d'année, je doute que le visuel pourra être considérablement amélioré d'ici là. On enchaîne avec Skylanders dont je me contrefous. Ensuite nous fûmes assez surpris de voir le logo The Legend of Zelda, mais pas pour les raisons dont nous rêvions tant. Point de Zelda Wii U, puisque c'est Triforce Heroes, un Four Swords like qui a été présenté. Bon, c'est cool. Pourquoi pas. Vous sentez mon enthousiasme n'est-ce pas ? Allez, un jeu inconnu avec des robots qui atterissent sur une planète et... DE QUOI ??? Metroid Prime Federation Force ? Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ? Pourquoi ? Je tiens à préciser que je ne cautionne pas la pétition demandant d'annuler le jeu et je pense que le jeu peut être cool au final, mais bon sang que c'est moche et ce chara-design est hideux ! Vous attendiez un Metroid Prime depuis des années ? Ok on vous le sert mais avec une grosse dose de sel dans le plat ! On enchaîne alors avec la page japonisante de cet E3 puisque Fire Emblem Fates s'offrait un magnifique trailer. Fire Emblem X Shin Megami Tensai gagna un nom improbable et une direction assez étrange avec des chorégraphies qui ne m'enthousiasment guère. Xenoblade Chronicles posa ses Dolls sur la table et fut confirmé pour Décembre 2015 ! Ouf, finalement ça ne sera pas Splatoon le jeu de l'année ! Je ne parlerai pas d'Animal Crossing, car insulter ces jeux ne serait pas constructif. Yoshi's Wooly World s'est montré quant à lui pendant cent cinquante mille ans. Alors oui vous me direz sans doute encore que le jeu ne sort qu'en octobre aux USA. Ce à quoi je répondrai que Nintendo doit apprendre à gérer ses calendriers au lieu de faire n'importe quoi. Youkai Watch arrivera en 2016 chez nous. Cool. Ah, enfin une annonce qui m'a intéressé ! Mario & Luigi : Paper Jam ! J'attends ce jeu avec une grande impatience ! Je souhaitais un Mario Football, nous avons eu Mario Tennis, tant pis. Puis Super Mario Maker revint avec encore quinze mille ans d'histoire de développeurs. Ce n'est pas comme si nous n'avions pas eu assez d'informations sur ce jeu. Reggie revint sur scène pour parler de transformation et autres étrangetés. Puis vint le moment très dérangeant de cette retransmission avec des vidéos de gens déguisés en Mario ou jouant des musiques de Mario. Quel est le but de sa présence à l'E3 ? Puis Reggie réapparut encore pour nous parler et on nous infinisa encore et encore avec Super Mario Maker et les vidéos de gens. Ces dix dernières minutes ont été extrêmement troublantes. A la fin, sur le live de NLS, nous avions hurlé afin de montrer à quel point cette fin fut misérable.

Alors oui, je pense que vous l'avez compris, j'ai un avis très négatif de cet E3. Je pense que Nintendo a fait l'erreur de venir à cet E3 comme s'il s'agissait d'un Nintendo Direct de mi-saison. Nintendo ne souhaitait ne montrer que des jeux qui sortiront à court terme, seulement l'E3 n'est pas là pour ça. Oui Sony ont montré des jeux qui ne sortiront que dans trois ans, mais ils ont réussi à vendre du rêve au monde entier, et c'est bien là le but de l'E3. Certains pensent que si Nintendo n'ont rien voulu montrer de lointain, c'est parce que la Wii U et/ou la 3DS sont mortes. Mais je ne pense pas cela, et Zelda Wii U aurait dû être montré afin de rassurer et contenter les fans. Ce que je regrette, ce n'est pas forcément la médiocrité de certains jeux ou le manque de visibilité pour 2016. Non, ce que je regrette au plus profond de moi, c'est la chute de Nintendo. Ma firme préférée qui était alors au sommet de sa forme comme je l'ai expliqué en préambule est tombée de bien haut. Tous ces efforts pour gagner en puissance et en crédibilité envers les joueurs se sont effondrés. En ce mardi soir, je me sentais comme un passionné de football français, le lendemain de la finale de coupe du monde de 2006.

Image

Fry, Rédacteur en Chef :

Lorsque Nintendo avait annoncé son programme pour l'E3 2015 au mois de mai, le doute s'était envolé. La firme comptait bien reproduire la même formule que l'année précédente qui avait alors été gagnante. Un Digital Event, des Treehouse Live, un tournoi de plus grande envergure encore que le tournoi Super Smash Bros de 2014 et toujours une touche d'humour et d'auto dérision, en somme, tout ce qui avait fait de la prestation de Nintendo à l'édition 2014 du salon un exercice réussi.

Cependant cette fois-ci la sauce n'a pas pris car si la formule proposée était encore une fois attrayante, les annonces faites par la firme de Kyoto étaient, elles, tout le contraire. En effet, si l'introduction du Digital Event a été l'une des meilleures choses que j'ai vu de la part de Nintendo en matière de communication, montrant encore une fois que la firme ne peut décidément pas faire un E3 comme les autres, la suite n'a été qu'une succession d'annonces toutes plus décevantes les unes que les autres.

Le Starfox tant attendu ne s'est pas montré aussi époustouflant qu'on aurait pu le souhaiter, Metroid Prime a fait un retour très peu apprécié, la licence Animal Crossing a fini au fond du trou, dévastée par des amiibo et les 30 ans de Mario se sont fait remarquer par l'absence d'un véritable nouveau Mario 3D que tant espéraient. Et si cette absence ne m'a guère étonné, j'ai quand même ressenti un léger goût d'inachevé pour un anniversaire qui me semble être fêté de bien étrange façon.

Mais les annonces du Digital Event n'ont pas toutes été décevantes et des choses intéressantes étaient présentes. Zelda Tri Force Heroes se révèle être plutôt fun, Mario&Luigi Paper Jam, l'une des seules surprises de cet E3, semble posséder un intéressant potentiel et Mario Tennis Ultra Smash est un jeu plaisant à jouer. Il faudrait même relativiser encore plus en insistant sur le fait que si l'annonce de Metroid Prime : Federation Force n'a pas plus à grand monde, le jeu semble cependant être d'un intérêt pas si faible que ça. Le jeu en lui même semble être tout à fait fun en multi-joueurs et j'en arrive à fortement pointer du doigt tous ceux qui le haïssent pour la seule et unique raison que le jeu porte le nom de Metroid. Pourquoi diable faire une pétition pour un jeu qui ne sera probablement pas mauvais ? Est-ce que « ce n'est pas le jeu qu'on voulait » est une raison valable ? Non, je ne pense pas. Clairement, je donne rendez-vous à qui le veut à la sortie du jeu pour savoir si oui ou non, le jeu est réellement une mauvaise idée de Nintendo.

Si j'ai pu avoir une réaction très virulente dans l'immédiat à la suite de la diffusion du Digital Event, je conçois aujourd'hui, avec beaucoup de recul, qu'il ne s'agissait pas d'un si mauvais E3 que ça. Il s'agissait d'un E3 tout ce qu'il y a plus de normal pour une période de transition. Le soucis, c'est que cet E3 de transition, je ne l'avais pas vu venir. Après l'E3 réussi de l'an dernier, je m'attendais à ce que Nintendo nous surprenne encore avec de nouveaux titres Wii U dans le but de maintenir une pas trop mauvaise dynamique de ventes. Manque de bol, les trois seuls jeux attendus en 2016 sur Wii U sont un Zelda qui n'a pas été montré, un crossover qui avait été annoncé en janvier 2013 et un free-to-play de Bandai Namco qui n'a même pas essayé de faire la moindre apparition durant le salon.

Ainsi, si lors de cet E3 la 3DS a fait le plein de jeux, la Wii U m'a semblé avoir été délaissé. Car en dehors de projets qui avaient été déjà annoncés, les prochains titres à venir sur Wii U qui ont été annoncés à cet E3 ne sont que des projets plutôt mineurs (Amiibo Festival, Mario Tennis) et la console de salon de Nintendo manque cruellement de vision d'avenir. Alors oui, les représentants de la firme ne cesseront de nous dire que leur vision du salon c'est d'annoncer des jeux qui sortiront sur le court terme et que eux ne font pas d'annonces de jeux qu'on ne reverra pas pendant 6 ans et pourtant... Pourtant, Shin Megami Tensei X Fire Emblem avait été annoncé il y a plus 2 ans et il ne sort qu'en 2016, Super Smash Bros avait été annoncé en 2011 et n'est sorti qu'en 2014, Skyward Sword avait été annoncé puis repoussé, je pourrais donner encore tout un tas d'exemples qui démontrent, en partie, que ces déclarations ne sont qu'une excuse pour un E3 où la Wii U n'a brillé que par son manque de jeux et d'avenir. L'E3 c'est pour beaucoup de joueurs un moment dans l'année où l'on se permet de rêver, ou l'on peut entrevoir ce qui nous attends dans un futur proche mais aussi dans un futur lointain, et ça, c'est ce que Nintendo ne nous a pas permis de faire. Le futur lointain de Nintendo, j'ai beaucoup du mal à le voir alors qu'à côté je vois sans soucis à quoi ressemblera le futur de la PS4.

Et tout ceci est bien dommage car la Wii U avait pour elle quelques jeux que Nintendo a préféré ne pas montrer dans le Digital Event. Devil's Third, Project Zero, des jeux indés comme FAST Racing Neo, pourquoi ne pas avoir montré tout ça dans la présentation ? Pourquoi avoir fait l'impasse ? La présentation aurait pu être réussie si Nintendo avait passé moins de temps à nous parler de comment Miyamoto a développé la série StarFox ou de comment Yoshi's Wooly World, un jeu qu'on a vu dans une bonne dizaine de Nintendo Direct, a été conçu, et plus de temps à nous parler des jeux intéressants que j'ai cité au dessus. C'est là qu'est ma véritable déception de cet E3, Nintendo aurait pu parler de ces jeux mais non, silence quasi-total.

Alors cet E3 c'était quoi ? Une transition, concrètement, le début du passage de la Wii U à la NX. Car j'ai bien peur que ce soit le véritable début de la fin pour la Wii U, une console qui n'aura jamais réussi à convaincre, jamais réussi à décoller. Pour moi, le message de cet E3 était clair, et tout les discours sur la transformation, le fait que Nintendo se transforme, ne font qu'accentuer cette pensée, « Il nous reste quelques jeux pour la Wii U mais préparez vous, l'an prochain on passe à autre chose ». Je ne m'étalerais pas plus ici sur la NX car ce n'est pas le sujet mais voilà quelle est ma vision de cette édition 2015 du salon.

En définitive, je vais quand même donner quelques petits mots sur le Nintendo World Championships et le Treehouse Live. Ces Championships ont pour moi été une réussite. Nintendo a là encore su assurer un véritable show et montrer du jeu vidéo, rien que du jeu vidéo. Et même si l'événement a avant tout été une immense vitrine pour des jeux déjà sortis ou à venir (Super Mario Maker notamment), l'événement n'a pas pour autant été déplaisant à regarder. Un exercice réussi même si l'on peut déplorer l'absence de dimension réellement mondiale dans un événement qui se veut « World ». Concernant les Treehouse Live, Nintendo persévère dans cette bonne idée et il ne semble pas prêt de s'arrêter. La concurrence a d'ailleurs bien compris l'intérêt du concept puisque presque tous ont proposé des diffusions très similaire. Quoi qu'il en soit, du côté de chez Nintendo c'était tout aussi plaisant à regarder que l'an passé. En somme, de ce coté là comme de celui des Championships, Nintendo a réussi son coup !

Et voilà, cet E3 est passé, et après un avis global plutôt mitigé, il ne nous reste qu'à nous tourner vers ce qui nous attends fin 2015 et en 2016!

 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion