Divers

Nintendo met de coté la console dédiée aux marchés émergents au profit du mobile

Par Fry, le mardi 12 mai 2015 à 22:37

Souvenez vous, il y a tout juste un an Nintendo annonçait son intention de développer une console totalement inédite et entièrement dédiée aux marchés émergents (voir notre article du 9 mai 2014), et principalement chinois. Depuis, nous n'avons pas eu de nouvelles de cette nouvelle plate-forme et nous ne devrions pas en avoir avant longtemps puisqu'il se trouve que la compagnie a changé ses plans entre temps.

En effet, depuis cette annonce faite en mai 2014, beaucoup de temps a passé et une autre grosse annonce a été faite, celle de l'alliance avec DeNA permettant l'arrivée prochaine de jeux mobiles exploitant des licences Nintendo. Une annonce qui a visiblement bousculé les plans de la firme puisqu'elle ne considère désormais plus le développement d'une console inédite et dédiée aux marchés émergents comme la bonne façon d'entrer pour de bon sur ces derniers. La firme de Kyoto a donc eu à faire un choix et a estimé qu'il était moins risqué d'aborder les marchés émergents par le biais des jeux mobiles développés avec DeNA.

C'est effectivement ce que l'on apprend de certaines déclarations faites par Satoru Iwata suite à la publication des résultats financiers, le président de Nintendo estimant que se lancer sur le marché mobile augmente les chances pour la compagnie de rencontrer le succès sur les marchés émergents.

Une décision visiblement bien accueillie par les analystes comme nous le dis Yasuaki Kogure de chez SBI Asset Management Co. :

Lancer une nouvelle console sur un marché émergent et risquer un échec n'est pas quelque chose que les investisseurs auraient apprécié. [...] Non seulement les plate-formes mobiles existent déjà dans les pays en développement, mais elles offrent de plus un moyen à bas-coûts de tester le marché.

Et il est vrai que si les consommateurs des pays émergents sont peu habitués aux consoles de jeu (notamment en Chine où elles étaient tout simplement interdites jusqu'à l'an dernier), ils sont en revanche très familiarisés avec les plateformes mobiles, ces dernières ayant pénétré ces marchés depuis longtemps déjà. Elles représentent d'ailleurs depuis longtemps la voie d'accès à internet la plus utilisée dans ces pays, loin devant les ordinateurs personnels.

L'an dernier déjà Nintendo désapprouvait l'approche adoptée par ses concurrents Microsoft et Sony pour entrer sur le marché chinois, estimant qu'on ne pouvait pas conquérir ce marché bien particulier en se contentant d'y commercialiser les exacts mêmes consoles qu'en Occident et au Japon (notamment à cause du fait, déjà évoqué plus haut, que le marché chinois n'est pas familier avec ces consoles).
L'approche de Nintendo avec les jeux mobiles devrait donc lui permettre de tester ces nouveaux marchés, mais également, comme l'a déclaré M. Iwata jeudi dernier, d'y faire connaître ses jeux et franchises. Des marchés qu'il devient de plus en plus nécessaire de conquérir tant ils représentent une potentiel immense, rappelons que le marché chinois est dores et déjà le plus gros de la planète.

Si la sortie d'une console dédiée aux marchés émergents est donc repoussée aux calendes grecques, ce changement d'approche permettra peut-être à la firme de concevoir d'ici quelques temps une console parfaitement calibrée pour ces dits marchés. En tout cas, on l'espère.

Source : Bloomberg
 Poster un commentaire (0)

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion