Divers

Décès de M. Iwata: Quelles suites pour Nintendo?

Par Fry, le jeudi 16 juillet 2015 à 20:11

Le décès de Satoru Iwata, survenu samedi dernier, ouvre une période incertaine et pose une question fondamentale, celle de sa succession au poste de président de Nintendo Company Limited.

Sa disparation, après 13 ans passés à la tête de la compagnie, laisse en effet un vide que Nintendo devra, dans un futur plus ou moins proche, combler. Cependant, le choix de la personne pour remplir ce rôle de successeur risque d'être très difficile.

À l'heure actuelle, comme vous le savez sûrement, c'est un duo composé de Shigeru Miyamoto et Genyo Takeda qui a été désigné pour assurer la direction dans l'immédiat. Mais il est important de noter que ce tandem n'exerce pas une fonction de PDG par intérim, en effet les deux hommes restent pour l'instant directeurs de la société et ne devraient se charger que des affaires courantes. Si on ne sait pas très bien combien de temps ce tandem va pouvoir tenir en place, il est évident que ce n'est pas une solution qui est faite pour durer, et si on ne sait pas non plus qui exactement seront les personnes impliquées dans le choix du futur président (en toute logique l'actuel conseil d'administration, avec peut-être le concours d'autres personnes), on imagine sans peine que c'est à l'actuel duo directionnel que reviendra le privilège d'en annoncer le nom.

Mais lorsqu'on réfléchit à la question du successeur ce que l'on remarque aisément c'est que, par sa personnalité et son caractère unique ainsi que sa façon de diriger bien à lui, Satoru Iwata ne possède aucun "successeur naturel". D'une part, personne chez Nintendo ne pourrait s'imposer avec un caractère similaire à celui qu'avait Iwata tant l'ex-président avait développé un personnage bien à lui, un visage aussi emblématique pour la compagnie que ne le sont ses mascottes comme Mario. D'autre part, M. Iwata lui-même n'avait jamais pris le temps de chercher à présenter un autre visage qui aurait pu prendre sa place après lui, il n'avait jamais désigné de son vivant un successeur comme l'avait fait Hiroshi Yamauchi en le nommant à la tête de la compagnie en 2002. Et ceci est bien normal puisque Satoru Iwata a travaillé jusqu'au bout, il n'a jamais rien lâché, jamais réellement abandonné et même si sa relative absence avait été remarquée en 2014 ainsi qu'en juin dernier, l'homme a toujours montré qu'il restait présent, ce qui rend sa disparition encore plus brutale. On pourrait alors dire que cette absence de préparation indique que l'homme ne pensait pas mourir aussi vite.

De préparation dis-je ? Oui, à la différence de la succession de Hiroshi Yamauchi, que ce dernier avait préparé longtemps à l'avance ce qui l'avait amené à désigner officiellement Satoru Iwata comme nouveau président, ce qui était alors une petite surprise, la succession de M. Iwata ne semble pas, en fonction du peu d'informations que l'on possède actuellement, avoir été anticipée de quelconque façon. Tout juste l'homme avait essayé de commencer, le mois dernier, à nous habituer à de nouveaux visages en décidant de ne pas présenter le dernier Nintendo Direct japonais, à la suite du quel il avait d'ailleurs expliqué qu'il estimait que les gens en auraient vite marre de toujours voir la même tête, et en n'apparaissant presque pas lors de Digital Event. Mais cette tentative de passage de relais dans la communication de Nintendo s'est finalement montrée très tardive et nous n'avons pas pris l'habitude d'une communication sans M. Iwata, cet homme qui avait mis au profit de cette dernière tout son personnage en scène.
Ainsi, pour la première fois dans l'histoire de Nintendo, la disparation de l'un de ses présidents provoque une période de transition très incertaine au terme de laquelle le nouveau visage de sa direction reste très flou à l'heure actuelle.

Mais alors qui pour succéder à Satoru Iwata?
Certains analystes évoquent déjà le nom de Shigeru Miyamoto et le choix est intéressant puisque l'homme est développeur, tout comme Iwata, et possède une grande connaissance et expérience de l'entreprise puisqu'il en est l'une des personnalités fortes et ce depuis les années 80. Cependant, le fameux développeur n'a pas l'expérience d'homme d'affaires qu'avait M. Iwata à sa nomination en 2002 (il avait dirigé HAL Laboratory de 1993 à 2002) et lui-même a souvent déclaré que la direction n'était pas quelque chose pour lui, l'homme préférant se concentrer sur son travail de développeur et allant même jusqu'à indiquer, non sans en rire, que lors des réunions il passait plus de temps à dessiner qu'à prendre des notes.
Ainsi, on le voit mal prendre la tête de la compagnie et on imagine sans peine que bon nombre d'investisseurs préféreraient le voir également continuer son travail de développeur tant son rôle à la tête de tout ce qui concerne le software est important.

Une hypothèse plus crédible serait que Genyo Takeda, le monsieur hardware de Nintendo, devienne président. Ce serait un choix logique, en effet si l'homme est moins connu du grand public il joue depuis des décennies un rôle majeur au sein de la compagnie. Il connaît très bien la société, dont il fait partie depuis 1972, a une bonne expérience en tant que membre du board (le groupe de direction) et surtout, il est, tout comme Iwata et Miyamoto, développeur, un détail très important notamment pour Satoru Iwata et Hiroshi Yamauchi. Ce dernier était d'ailleurs convaincu qu'il était nécessaire d'avoir une expérience dans le développement de jeux ou consoles pour diriger une firme comme Nintendo, pour comprendre ce qu'est et ce que fait la firme de Kyoto. M. Takeda a par ailleurs été l'un des responsables du projet Révolution durant son développement (ce qui est devenu la Wii) et est connu pour avoir été l'homme qui a suggéré à Hiroshi Yamauchi et Satoru Iwata d'abandonner la course à la puissance au profit d'innovations d'un autre genre. Il est donc en partie responsable de l'un des plus gros succès de la firme. Sa stratégie n'aura cependant pas porté ses fruits plus d'une génération de consoles puisqu'avec la Wii U, Nintendo n'a pas réussi à réitérer le succès de la Wii.

Cependant, si Genyo Takeda serait à coup sûr un choix stable, donnant un fort signe en faveur de la poursuite claire de la politique mise en place par Iwata durant ses années de présidence, l'homme représenterait un vieillissement de la « tête » de la compagnie. Il est en effet âgé de 66 ans et une éventuelle nomination au poste de président pourrait poser problème pour une société qui reste très conservatrice et qui aurait pourtant besoin d'un rajeunissement au sein de ses têtes pensantes, rajeunissement qu'Iwata avait en partie incarné. Le choix pourrait alors se porter sur un membre du board plus jeune et moins connu mais pas sûr que l'on puisse y trouver quelqu'un bénéficiant de l'expérience suffisante pour le poste.

Quoi qu'il en soit, malgré les craintes de voir arriver un homme d'affaires peu familiarisé avec le développement de jeu vidéo à la tête de Nintendo, cette hypothèse semble fort peu probable. Mais quoi qu'il advienne, si la disparition de Satoru Iwata a été plutôt brutale, l'ancien président a tout de même pu avoir le temps de s'assurer du futur de la firme de Kyoto. C'est en effet lui qui a lancé les chantiers majeurs qui l'amèneront dans la prochaine génération, le Quality of Life, le partenariat avec DeNA, les attractions Nintendo dans les parcs Universal et enfin la NX. Sans oublier les amiibo qui ont dores et déjà contribué au retour de Nintendo dans le positif du point de vue des résultats financiers, après plus de 3 ans passés dans le rouge.

M. Iwata laisse donc derrière lui une compagnie en pleine transition dont il s'est assuré lui même, avec de nombreux chantiers prometteurs en cours et dont les contours de son avenir sont déjà dessinés. Ainsi, l'influence de l'ancien président emblématique continuera à se ressentir dans la politique de Nintendo durant plusieurs années encore et il est vraiment très peu probable qu'on assiste à un changement majeur dans la politique mise en place dans un futur proche.

Reste à savoir si Nintendo parviendra à trouver quelqu'un en mesure de faire preuve d'un charisme aussi fort dans sa communication que celui dont a fait preuve Satoru Iwata au cours des années. Une chose est sûre, les futurs Nintendo Direct n'auront plus la même saveur.

 Poster un commentaire (4)
#1 Vendredi 17 Juillet 2015 à 14:48:15

Sora Sakurai pourrait être un bon choix , c'est un gros travailleur il sais très bien diriger une entreprise(Sora) et il communique bien et il a 60 ans devant lui alors pourquoi pas ?

Fry
#2 Vendredi 17 Juillet 2015 à 16:20:09

Ninolol à écrit :
Sora Sakurai pourrait être un bon choix , c'est un gros travailleur il sais très bien diriger une entreprise(Sora) et il communique bien et il a 60 ans devant lui alors pourquoi pas ?

Ça m'étonnerait parce que même si avec son studio il bosse pour Nintendo, ça fait des années qu'il exprime sa volonté de s'en éloigner. Il a d'ailleurs quitté HAL Laboratory pour fonder Sora dans ce but. Et puis il n'a jamais été membre du board chez Nintendo donc il n'a aucune expérience du fonctionnement interne là où Iwata avait nommé membre du board en 2000, deux ans de devenir président.

#3 Samedi 18 Juillet 2015 à 19:54:16

Analyse claire, mais j'ai une question "bête", est-il possible de connaître toutes les personnes du "board" ?

Fry
#4 Samedi 18 Juillet 2015 à 21:23:05

Myster à écrit :
Analyse claire, mais j'ai une question "bête", est-il possible de connaître toutes les personnes du "board" ?

Oui bien sûr, c'est disponible sur le site officiel dédié aux investisseurs, plus précisément à ce lien: [lien]

Poster un commentaire

S'inscrireConnexion