Émission "Restez débranchés !" La 5ème république et la démocratie

Vous n'avez pas trouvé de forum approprié à votre sujet de discussion ? C'est donc par ici que cela se passe, mais c'est avant tout un espace de détente. Publicité interdite.
Répondre
Avatar du membre
Fry
Plombier professionnel
Messages : 1724
Enregistré le : 26 janv. 2013 22:23
Contact :

Émission "Restez débranchés !" La 5ème république et la démocratie

Message par Fry » 19 déc. 2014 15:02

Alors voilà, sur twitter hier soir j'ai vu Se7h partager un épisode d'une émission sur youtube qui s'appelle "Restez débranchés", cet épisode s'intitule "Une Cinquième République... démocratique ?" se demandant ainsi si notre république actuelle est une démocratie ou non. Après l'avoir visionné, j'ai eu envie de réagir, premièrement avec Se7h qui avait partagé cette vidéo, mais me heurtant à la fameuse limite des 140 caractères de twitter, j'en suis venu à l'idée qu'il serait intéressant d'ouvrir un sujet sur le forum. Le but de mon premier message dans ce sujet va être de critiquer cette vidéo car il y a plusieurs points avec lesquels je ne suis pas d'accord.

Voici la vidéo en question:



Le premier truc qui me chiffonne d'entrée dans cette vidéo, c'est la façon d'expliquer que République et Démocratie sont deux choses bien différentes. Il a parfaitement raison mais, c'est peut-être juste moi, j'ai l'impression qu'il le dit comme c'était une chose qui n'était pas du tout évidente, comme si tout le monde pensait que république et démocratie étaient intimement liées. Mais là, c'est peut-être moi qui me fais des idées.
Une autre chose à ce sujet c'est que je trouve qu'il n'explique pas vraiment son propos, il ne démontre pas réellement pourquoi République et Démocratie sont deux choses bien différentes. Certes, la petite scène sur la République Démocratique du Congo est un très bon exemple que j'utilise moi même très souvent (et il y en a plein d'autres comme ça: La République Démocratique Allemande qui n'était pas démocratique, la République Populaire de Chine qui n'est pas populaire, l'Union des Républiques Socialistes et Soviétiques qui n'étaient pas une seule seconde Socialiste et j'en passe, c'est courant dans l'histoire cette façon de nommer ce genre de choses par ce qu'elles ne sont pas.) mais ça manque d'une explication qui va au fond des choses.

La Res Publica, autrement dit la "chose publique" en latin, est ce régime fondé à Rome à la fin du VIème siècle avant JC et qui mettait fin à un régime de royauté que les romains ont fini par détester (et cette détestation sera la première difficulté d'Auguste lors de la mise en place au Ier siècle av JC du Principat, autrement dit ce qu'on appelle aujourd'hui "L'Empire"). C'est ce régime qui, dans l'émerveillement qu'avait les grands penseurs du XVIIIème pour l'antiquité, a été copié en France et installé pour succéder à la monarchie qu'on venait d'abolir.
Mais ce régime n'a absolument jamais été pensé comme un régime démocratique. Si on présente volontiers des cités grecques comme l'Athènes du Vème siècle avant JC comme des exemples de démocratie, Rome est très loin de ça. La Res Publica c'est un régime où les magistrats sont élus et où le peuple (au sens du peuple dans son ensemble) vote la loi, mais par la façon dans laquelle le régime est conçu et s'organise ce n'est pas de la démocratie. En effet, dans les sociétés grecques et romaines on ne conçoit pas les hommes selon les mêmes valeurs que dans nos sociétés contemporaines, les hommes sont tous différents, ils ont une valeur différente et certains valent mieux que d'autres. Tous les hommes ne sont pas égaux entre eux mais à l'époque on considère ce système comme étant un système tout à fait juste. Ce n'est pas l'égalité mais il est juste de penser que les hommes ont des valeurs différentes, il y a donc ceux qui peuvent exercer les magistratures supérieures et qui ont de la valeur en plus. Lorsque l'on fait voter les lois, ce sont les plus riches qui votent en premier et le vote s'arrête dès que la majorité pour une proposition est atteinte, les lois peuvent donc passer sans même que les plus pauvres aient pu voter. Il y a aussi le Sénat, conseil permanent de la république où seuls les plus riches, ceux qui possèdent le cens le plus élevé, peuvent siéger. Le peuple n'a pas d'initiative en matière législative et il ne peut s'assembler seul. Je pourrais en dire encore long là dessus, mais en bref, la république est un régime qui a été conçu pour les hommes "meilleurs" qui occupent les magistratures les plus importantes et même si la plèbe (la partie du peuple qui ne fait partie de l'aristocratie) a un rôle très important, ce rôle est contrebalancé par celui des aristocrates qui exercent les magistratures.

Donc voilà, c'est ce régime qu'en France on a voulu copier, ce régime qui n'a jamais été conçu pour une démocratie, ce régime qui a été conçu dans une société qui concevait les hommes comme ayant chacun des valeurs et des importances différentes. Donc forcément le jour où on a voulu faire coïncider ce régime avec de la démocratie, ça a donné ce que l'on a aujourd'hui, parce que ce n'est pas forcément adapté. D'ailleurs, à l'inverse, la démocratie représentative est plus née dans des monarchies que dans des républiques, ça en dit long.

Maintenant, entrons dans le vit du sujet (oui, le pavé précédent c'était juste pour blablater sur la république, j'ai pas encore commencé à vraiment critiquer la vidéo) et passons aux choses qui historiquement me dérangent un peu.
Le mec dans sa vidéo passe pas mal de temps à parler de "pères fondateurs" sans jamais les nommer vraiment. Et il serait bien difficile de les nommer puisqu'ils n'existent pas. En effet, l'idée qu'il y aurait, en France, pour la République, des personnes fondatrices du régime est complètement fausse. À la différence des États-Unis où il y a effectivement des "pères fondateurs" de la constitution, la France n'a pas tout ça. Précisément parce qu'il n'y a pas d'hommes providentiels qui ont effectué une transition nette d'un système à l'autre. L'idée de pères fondateurs impliquerait qu'il y a un jour eu des gens qui ont conçu la république (alors que c'est une pure copie de ce qui se faisait à Rome, surtout pour la Ière République) et qui ont effectué la transition comme ça. En tout cas moi, c'est comme ça que je le vois. C'est oublier que le XIXème siècle n'est que succession de régimes tous plus différents les uns que les autres et quand c'est une République qui surgit ce n'est certainement pas parce que des pères fondateurs viennent l'imposer.
Par exemple, lorsque la IIIème République (c'est à dire, la plus longue qu'on ait connu en France) est mise en place, il ne s'agit pas de l'installer durablement dans le temps. En effet, la première décennie de la IIIème République est dominée par les monarchistes qui sont largement majoritaires à l'assemblée et qui ont conçu la constitution de manière à ce qu'il soit très simple, par un simple amendement, de transformer le poste de président en fonction royale et la République en Monarchie. Ces gens qui ont installé la IIIème République ne l'ont fait que dans un but de transition en attendant de pouvoir faire monter l'héritier royal sur le trône. On sait aujourd'hui que ça n'a pas eu lieu, mais c'est ça que la vidéo veut nous présenter comme des pères fondateurs d'un régime républicain? Tu parles.
Alors par "pères fondateurs" je ne sais pas du tout de qui il parle mais pour moi cette idée est clairement fausse.

Bon, je suis un peu mauvaise langue, en fait de "pères fondateurs" il en cite quand même un, Emmanuel-Joseph Sieyès. Mais cette idée de père fondateurs, comme elle existe par exemple pour la constitution américaine, ne colle pas du tout au personnage, qui a une influence certes importante mais qui se limite à la Ière République et qui n'est pas grande que ça. Ensuite, il est présenté comme, je cite "fondateur du système représentatif", alors je sais pas où il veut en venir en disant et Se7h sur twitter évoquait le fait que cette formule serait un simple raccourci de langage mais en tout cas l'idée est complètement fausse. Par l'utilisation de l'idée de fonder, moi je comprends qu'il l'a conçu, théorisé puis mis en place. Alors oui, c'est effectivement ce qui a été mis en place en France mais présenter ce personnage comme le "fondateur" c'est beaucoup trop exagéré.
Le système représentatif c'est une conception médiévale qui remonte aux XIIIème et XIVème siècles (comme quoi le moyen-âge on lui doit tout un tas de choses). C'est une idée qui est théorisée en Angleterre lorsque le parlement est progressivement mis en place. Une idée qui veut qu'un homme, parce qu'il est élu, peut représenter un groupe de personnes, l'élection fait de l'élu un représentant, lui confère une légitimité nouvelle. C'est une idée qui n'existait pas dans l'antiquité et qu'on conçoit dans la monarchie anglaise lorsque le parlementarisme naît. Le système représentatif français n'est donc qu'une reprise de ce qui se faisait en angleterre depuis le moyen-âge et aux États-Unis depuis l'indépendance, alors parler de fondation par un français du XVIIIème, c'est très très exagéré.

Après il entre dans des explications technique en se basant sur les articles 2 et 3 de la constitution de la Vème république, là j'ai pas grand chose à redire, c'est tout à fait vrai. Par contre sur la méthodologie, il oublie de préciser qu'il a tronqué une partie des articles et qu'il n'y pas que ça dedans. Je regrette aussi qu'il oublie de préciser l'origine historique de la fameuse formule "Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple" qui n'a été inventée par la constitution de la Vème, c'est en fait une formule très célèbre parce qu'elle a été prononcée par un certain Abraham Lincoln (qui était visiblement inspiré par la définition que Périclès, homme politique athénien du Vème siècle av JC, en faisait).
Je suis peut-être un peu trop pointilleux, mais il aurait pu faire cette précision.

La passage sur le référendum est tout à fait vrai, j'ajouterais d'ailleurs que le référendum est rarement ce qu'il prétend être parce qu'il a souvent été utilisé comme plébiscite et non comme un moyen pour les français de s'exprimer sur un texte ou une modification de loi/constitution. De Gaulles s'est par exemple servi du référendum de 1969 pour savoir si les français voulaient toujours de lui comme président et non pas comme un moyen pour savoir si les français étaient d'accord avec la proposition qui était faite (j'ai même oublié sur quoi ce référendum portait alors c'est dire). Le référendum c'est donc bien plus souvent une manière pour une personnalité à la tête de l'État de mesurer sa popularité ou de faire asseoir sa légitimité qu'une manière de proposer quelque chose au peuple.

L'idée que notre système est une aristocratie élue est tout à fait vrai, au sens plus large on pourrait même dire que c'est une oligarchie. Là je suis plutôt d'accord. Le petit passage précisant qu'il est écrit nul part que la composition sociologique de l'assemblée doit ressembler à celle du peuple est d'ailleurs parfait. Il suffit d'ailleurs d'étudier l'assemblée de près pour le voir: Les catégories socio-professionnelles supérieurs (Cadres,...) sont sur-représentées, les catégories inférieures (ouvriers, employés, agriculteurs...) sont quasiment absent alors que majoritaires dans la population, l'âge moyen est très élevé (pour faire simple, c'est tous des vieux alors que la population est encore relativement jeune même si elle tend à vieillir) et enfin, les hommes sont largement majoritaires.

Ensuite l'idée que, ceux qui gouvernent vraiment ce sont les grandes entreprises, les marchés financiers, c'est vrai aussi, je suis d'accord, y'a d'ailleurs un mot pour ça: les lobbys. Et le lobbyisme est une pratique qui institutionnalisé, c'est à dire qu'elle a une existence légale, surtout au parlement européen où il y a même un annuaire des lobbys reconnus.

Je retrouve plus le moment où le le dit mais il semble qu'hier soir quand j'ai regardé la vidéo la première fois, j'ai entendu un moment où il parlait de gens aux pouvoirs qui avaient des intérêts différents de ceux du peuple.
Ben, oui, n'importe qui connaissant un peu Karl Marx sait qu'il y ait différentes classes avec des intérêts opposés qui ne trouveront jamais un compromis.


En bref, la vidéo est intéressante et raconte pas mal de choses vraies sur le système actuel, cependant y'a pas mal de choses qui sont historiquement soit floues soit complètement fausses et ça manque bien souvent de précisions historiques qui auraient pu rendre la vidéo plus exacte et plus complète. J'ai lu quelques commentaires, y'en a un qui accuse la vidéo d'être aussi dangereuse que les propos d'Alain Soral, j'irais pas jusque là parce qu'on en est quand même loin mais il est clair que la vidéo raconte à plusieurs moments un peu n'importe quoi.
Image
Allons-y Alonzo!
En Irlande, une belle journée est une journée où il ne pleut que trois fois.
Avatar du membre
Se7h
Plombier professionnel
Messages : 979
Enregistré le : 15 déc. 2012 18:43
Contact :

Émission "Restez débranchés !" La 5ème république et la démocratie

Message par Se7h » 20 déc. 2014 17:56

Fry a écrit :Le premier truc qui me chiffonne d'entrée dans cette vidéo, c'est la façon d'expliquer que République et Démocratie sont deux choses bien différentes. Il a parfaitement raison mais, c'est peut-être juste moi, j'ai l'impression qu'il le dit comme c'était une chose qui n'était pas du tout évidente, comme si tout le monde pensait que république et démocratie étaient intimement liées. Mais là, c'est peut-être moi qui me fais des idées.
Une autre chose à ce sujet c'est que je trouve qu'il n'explique pas vraiment son propos, il ne démontre pas réellement pourquoi République et Démocratie sont deux choses bien différentes. Certes, la petite scène sur la République Démocratique du Congo est un très bon exemple que j'utilise moi même très souvent (et il y en a plein d'autres comme ça: La République Démocratique Allemande qui n'était pas démocratique, la République Populaire de Chine qui n'est pas populaire, l'Union des Républiques Socialistes et Soviétiques qui n'étaient pas une seule seconde Socialiste et j'en passe, c'est courant dans l'histoire cette façon de nommer ce genre de choses par ce qu'elles ne sont pas.) mais ça manque d'une explication qui va au fond des choses.

Je pense que les points que tu dénonces est dû au format de la vidéo. Car le « soucis » dans ce genre de vidéo c'est qu'elle doit être courte, et le fait de faire de l'humour par dessus donne forcément quelques choses d'un peu pauvre en terme d'explications. C'est d'ailleurs pour cela qu'il tente d'orienter son publique à lire les livres qu'il cite (je ne sais plus s'il en cite dans cette épisode…).
Fry a écrit :La Res Publica, autrement dit la "chose publique" en latin, est ce régime fondé à Rome à la fin du VIème siècle avant JC et qui mettait fin à un régime de royauté que les romains ont fini par détester (et cette détestation sera la première difficulté d'Auguste lors de la mise en place au Ier siècle av JC du Principat, autrement dit ce qu'on appelle aujourd'hui "L'Empire"). C'est ce régime qui, dans l'émerveillement qu'avait les grands penseurs du XVIIIème pour l'antiquité, a été copié en France et installé pour succéder à la monarchie qu'on venait d'abolir.
Mais ce régime n'a absolument jamais été pensé comme un régime démocratique. Si on présente volontiers des cités grecques comme l'Athènes du Vème siècle avant JC comme des exemples de démocratie, Rome est très loin de ça. La Res Publica c'est un régime où les magistrats sont élus et où le peuple (au sens du peuple dans son ensemble) vote la loi, mais par la façon dans laquelle le régime est conçu et s'organise ce n'est pas de la démocratie. En effet, dans les sociétés grecques et romaines on ne conçoit pas les hommes selon les mêmes valeurs que dans nos sociétés contemporaines, les hommes sont tous différents, ils ont une valeur différente et certains valent mieux que d'autres. Tous les hommes ne sont pas égaux entre eux mais à l'époque on considère ce système comme étant un système tout à fait juste. Ce n'est pas l'égalité mais il est juste de penser que les hommes ont des valeurs différentes, il y a donc ceux qui peuvent exercer les magistratures supérieures et qui ont de la valeur en plus. Lorsque l'on fait voter les lois, ce sont les plus riches qui votent en premier et le vote s'arrête dès que la majorité pour une proposition est atteinte, les lois peuvent donc passer sans même que les plus pauvres aient pu voter. Il y a aussi le Sénat, conseil permanent de la république où seuls les plus riches, ceux qui possèdent le cens le plus élevé, peuvent siéger. Le peuple n'a pas d'initiative en matière législative et il ne peut s'assembler seul. Je pourrais en dire encore long là dessus, mais en bref, la république est un régime qui a été conçu pour les hommes "meilleurs" qui occupent les magistratures les plus importantes et même si la plèbe (la partie du peuple qui ne fait partie de l'aristocratie) a un rôle très important, ce rôle est contrebalancé par celui des aristocrates qui exercent les magistratures.

Donc voilà, c'est ce régime qu'en France on a voulu copier, ce régime qui n'a jamais été conçu pour une démocratie, ce régime qui a été conçu dans une société qui concevait les hommes comme ayant chacun des valeurs et des importances différentes. Donc forcément le jour où on a voulu faire coïncider ce régime avec de la démocratie, ça a donné ce que l'on a aujourd'hui, parce que ce n'est pas forcément adapté. D'ailleurs, à l'inverse, la démocratie représentative est plus née dans des monarchies que dans des républiques, ça en dit long.

Merci pour ces explications. Je ne m'étais jamais renseigné au sujet de la république. Et même si ça a été vu pendant les cours d'histoire, c'est une matière que je n'aimai pas, car je trouvai stupide de nous apprendre bêtement une histoire, sans aucune réflexion personnelle ou intellectuelle (je m'en suis rendu compte depuis peu, car à l'époque je m'en foutais et rien d'autre :-° Mais je pense que c'est ça qui a cassé ma curiosité dans cette matière).

Par contre « démocratie représentative » est un oxymore, utilise plutôt son vrai nom : « gouvernement représentatif » ;)
Fry a écrit :Maintenant, entrons dans le vit du sujet (oui, le pavé précédent c'était juste pour blablater sur la république, j'ai pas encore commencé à vraiment critiquer la vidéo) et passons aux choses qui historiquement me dérangent un peu.
Le mec dans sa vidéo passe pas mal de temps à parler de "pères fondateurs" sans jamais les nommer vraiment. Et il serait bien difficile de les nommer puisqu'ils n'existent pas. En effet, l'idée qu'il y aurait, en France, pour la République, des personnes fondatrices du régime est complètement fausse. À la différence des États-Unis où il y a effectivement des "pères fondateurs" de la constitution, la France n'a pas tout ça. Précisément parce qu'il n'y a pas d'hommes providentiels qui ont effectué une transition nette d'un système à l'autre. L'idée de pères fondateurs impliquerait qu'il y a un jour eu des gens qui ont conçu la république (alors que c'est une pure copie de ce qui se faisait à Rome, surtout pour la Ière République) et qui ont effectué la transition comme ça. En tout cas moi, c'est comme ça que je le vois. C'est oublier que le XIXème siècle n'est que succession de régimes tous plus différents les uns que les autres et quand c'est une République qui surgit ce n'est certainement pas parce que des pères fondateurs viennent l'imposer.
Par exemple, lorsque la IIIème République (c'est à dire, la plus longue qu'on ait connu en France) est mise en place, il ne s'agit pas de l'installer durablement dans le temps. En effet, la première décennie de la IIIème République est dominée par les monarchistes qui sont largement majoritaires à l'assemblée et qui ont conçu la constitution de manière à ce qu'il soit très simple, par un simple amendement, de transformer le poste de président en fonction royale et la République en Monarchie. Ces gens qui ont installé la IIIème République ne l'ont fait que dans un but de transition en attendant de pouvoir faire monter l'héritier royal sur le trône. On sait aujourd'hui que ça n'a pas eu lieu, mais c'est ça que la vidéo veut nous présenter comme des pères fondateurs d'un régime républicain? Tu parles.
Alors par "pères fondateurs" je ne sais pas du tout de qui il parle mais pour moi cette idée est clairement fausse.

Bon, je suis un peu mauvaise langue, en fait de "pères fondateurs" il en cite quand même un, Emmanuel-Joseph Sieyès. Mais cette idée de père fondateurs, comme elle existe par exemple pour la constitution américaine, ne colle pas du tout au personnage, qui a une influence certes importante mais qui se limite à la Ière République et qui n'est pas grande que ça. Ensuite, il est présenté comme, je cite "fondateur du système représentatif", alors je sais pas où il veut en venir en disant et Se7h sur twitter évoquait le fait que cette formule serait un simple raccourci de langage mais en tout cas l'idée est complètement fausse. Par l'utilisation de l'idée de fonder, moi je comprends qu'il l'a conçu, théorisé puis mis en place. Alors oui, c'est effectivement ce qui a été mis en place en France mais présenter ce personnage comme le "fondateur" c'est beaucoup trop exagéré.
Le système représentatif c'est une conception médiévale qui remonte aux XIIIème et XIVème siècles (comme quoi le moyen-âge on lui doit tout un tas de choses). C'est une idée qui est théorisée en Angleterre lorsque le parlement est progressivement mis en place. Une idée qui veut qu'un homme, parce qu'il est élu, peut représenter un groupe de personnes, l'élection fait de l'élu un représentant, lui confère une légitimité nouvelle. C'est une idée qui n'existait pas dans l'antiquité et qu'on conçoit dans la monarchie anglaise lorsque le parlementarisme naît. Le système représentatif français n'est donc qu'une reprise de ce qui se faisait en angleterre depuis le moyen-âge et aux États-Unis depuis l'indépendance, alors parler de fondation par un français du XVIIIème, c'est très très exagéré.

Je répéterai ce que j'ai dit sur Twitter en un peu plus claire. En fait je pense qu'il reprend une majorité des idées défendu par Étienne Chouard, sans pour autant les maîtriser. Car Emmanuel-Joseph Sieyès, entre autre, faisait bien partie de la naissance du gouvernement représentatif en France. Mais comme tu le dis cela ne fait pas de lui le fondateur de quoi que ce soit, je suis bien d'accord. On va dire que c'était le Attali de l'époque :-°
Fry a écrit :Après il entre dans des explications technique en se basant sur les articles 2 et 3 de la constitution de la Vème république, là j'ai pas grand chose à redire, c'est tout à fait vrai. Par contre sur la méthodologie, il oublie de préciser qu'il a tronqué une partie des articles et qu'il n'y pas que ça dedans. Je regrette aussi qu'il oublie de préciser l'origine historique de la fameuse formule "Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple" qui n'a été inventée par la constitution de la Vème, c'est en fait une formule très célèbre parce qu'elle a été prononcée par un certain Abraham Lincoln (qui était visiblement inspiré par la définition que Périclès, homme politique athénien du Vème siècle av JC, en faisait).
Je suis peut-être un peu trop pointilleux, mais il aurait pu faire cette précision.

Oui, je pense que tu es trop pointilleux. Car comme je le disais, une vidéo aussi courte ne peut pas s'attarder à de telles précisions. Je pense même que malgré tes explications, cela reste encore léger ^^

Il n'y a pas de magie, pour se convaincre d'une idée quelle qu'elle soit, il faut prendre son temps et se documenter. Après chacun à ses priorités sur quelles idées est plus importantes que d'autres, et il y a une part de confiance suivant les sources qui joue également un rôle important…
Fry a écrit :J'ai lu quelques commentaires, y'en a un qui accuse la vidéo d'être aussi dangereuse que les propos d'Alain Soral, j'irais pas jusque là parce qu'on en est quand même loin mais il est clair que la vidéo raconte à plusieurs moments un peu n'importe quoi.

Si j'étais mauvaise langue je penserai que c'est un commentaire fait par un antifa… Car ils sont les premiers à vouloir tout rapporter à Soral dès qu'une de leurs vidéos fait une apparition sur son site… Une étroitesse d'esprit qui me fait pitié :-/
Avatar du membre
Fry
Plombier professionnel
Messages : 1724
Enregistré le : 26 janv. 2013 22:23
Contact :

Émission "Restez débranchés !" La 5ème république et la démocratie

Message par Fry » 20 déc. 2014 20:50

Merci pour ces explications. Je ne m'étais jamais renseigné au sujet de la république. Et même si ça a été vu pendant les cours d'histoire, c'est une matière que je n'aimai pas, car je trouvai stupide de nous apprendre bêtement une histoire, sans aucune réflexion personnelle ou intellectuelle (je m'en suis rendu compte depuis peu, car à l'époque je m'en foutais et rien d'autre :-° Mais je pense que c'est ça qui a cassé ma curiosité dans cette matière).
Ça je l'ai étudié à l'université, je pense pas qu'il soit un jour possible de faire une étude aussi détaillée dans les programmes scolaires. Tu remarqueras d'ailleurs que dans ces programmes on parle plus souvent de l'Athènes du Vème siècle av JC que de la Rome de l'époque républicaine, en tout cas dans mes souvenirs c'est comme ça. Je me souviens avoir étudié Rome qu'une seule fois au collège, et encore, de manière très vague, alors qu'Athènes au Vème tu l'as en 6ème, puis en seconde et je ne sais où encore. Et c'est pas étonnant, Athènes est supposé être un modèle de démocratie, c'est pas le cas de la Rome républicaine (et encore moi de la Rome durant la période impériale).
Par contre « démocratie représentative » est un oxymore, utilise plutôt son vrai nom : « gouvernement représentatif »
Je pourrais te répondre à ça que le gouvernement n'est pas vraiment représentatif, déjà parce qu'ils n'est pas élu mais nommé, ensuite parce qu'il ne représente en rien la répartition socio-professionnelle des citoyens français. Donc "gouvernement représentatif" ça ne me plait pas non plus. Faute de mieux, "démocratie représentative" est encore là la meilleure façon de le nommer même si l'idée qu'une démocratie soit représentative contre totalement le fait qu'on soit démocratique.
Je répéterai ce que j'ai dit sur Twitter en un peu plus claire. En fait je pense qu'il reprend une majorité des idées défendu par Étienne Chouard, sans pour autant les maîtriser. Car Emmanuel-Joseph Sieyès, entre autre, faisait bien partie de la naissance du gouvernement représentatif en France. Mais comme tu le dis cela ne fait pas de lui le fondateur de quoi que ce soit, je suis bien d'accord. On va dire que c'était le Attali de l'époque :-°
C'est justement pour ça que conclu en disant que c'est surtout une formule très exagéré. Mais c'est très très mal expliqué son truc et ça me démange vraiment parce qu'historiquement c'est pas du tout rigoureux. Je crois que le but de la vidéo c'est quand même de faire de la vulgarisation politique, comme on peut faire de la vulgarisation scientifique ou historique (cf les chaines youtube comme e-penser ou Nota Bene), mais je veux croire que quand on fait de la vulgarisation, on peut le faire bien en expliquant bien les trucs. Là il est pas clair, il explique très mal et parfois c'est très confus, même si le fond de son propos peut être vrai.
Oui, je pense que tu es trop pointilleux. Car comme je le disais, une vidéo aussi courte ne peut pas s'attarder à de telles précisions. Je pense même que malgré tes explications, cela reste encore léger ^^
Ouais mais le fait que la formule soit de Lincoln, c'est quand même la base. Abraham Lincoln c'est pas non plus n'importe qui dans l'Histoire. (Je dis pas ça dans le sens où je veux faire l'éloge du gars, c'était un grand personnage mais c'est surtout quelqu'un qui a beaucoup usé de la manipulation et de la fraude électorale. Il a fait de l'achat de voix sur plusieurs votes cruciaux de son mandat, notamment celui sur l'abolition de l'esclavage, mais bref, c'est pas le sujet.)
et il y a une part de confiance suivant les sources qui joue également un rôle important…
Le problème des sources c'est qu'il ne s'agit pas de matériel tout fait qu'il suffirait de reprendre en bloc comme ça. Les sources ne sont pas une science toute faite, il faut les faire parler, et en fonction du contexte historique et politique, du courant de pensée, de la personne, on fait pas toujours dire la même chose aux sources. (Sans oublier le fait qu'il n'y a pas un réservoir fini et déterminé de sources, leur quantité s'accumule sans cesse au cours des recherches)
Si j'étais mauvaise langue je penserai que c'est un commentaire fait par un antifa… Car ils sont les premiers à vouloir tout rapporter à Soral dès qu'une de leurs vidéos fait une apparition sur son site… Une étroitesse d'esprit qui me fait pitié :-/
Je fréquente pas particulièrement les milieux anti-fa (j'en connais vaguement de très loin) mais pour autant je me considère comme quelqu'un de farouchement opposé à toute sorte de fascisme. Bon c'est sûr que dans les milieux anti-fa y'a pas que des gens malins, mais c'est comme partout ailleurs, je pense qu'il y a énormément d'idées reçues et de clichés sur ce type de milieux précisément parce que c'est un truc que les gens connaissent très mal.
Et puis bon, y'a pas besoin d'être antifa pour tout ramener à Soral, y'en a dans les "grands" partis qui le font très bien.
Image
Allons-y Alonzo!
En Irlande, une belle journée est une journée où il ne pleut que trois fois.
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité